Accueil Carrière Reconversion professionnelle Envie de changer de carrière ? Mode d’emploi

Envie de changer de carrière ? Mode d’emploi

Vous ne savez plus pourquoi vous vous rendez au travail le matin ? Vous avez l’impression de stagner dans votre carrière, de ne plus rien apprendre ? Ou bien, au contraire, vous rêvez d’avoir la carrière de votre voisin qui a l’air de complètement s’épanouir dans sa vie professionnelle ? Il est peut-être temps de changer de carrière. Oui, mais pas n’importe comment ! Assurez-vous de suivre le bon mode d’emploi !

Cerner ses motivations

Certaines personnes décident de tout plaquer du jour au lendemain pour changer de carrière. Si cela peut, parfois, marcher pour ceux qui savent très bien se vendre et convaincre un sourd d’acheter le dernier album de Lady Gaga, pour l’immense majorité d’entre nous, c’est quasiment du suicide professionnel. D’où la nécessité de bien réfléchir son changement de carrière !

nouvelle vie professionnelle

Premières questions à se poser :

  • Votre carrière est-elle réellement le problème ? Ou êtes-vous plutôt un éternel insatisfait ? Projetez-vous vos problèmes personnels sur votre carrière ? Dans ce cas-là, changer de carrière n’a que peu de chances de régler le problème…
  • Est-ce un problème de reconnaissance à votre travail ? Si vous estimez que votre salaire est trop bas par rapport à votre formation ou votre investissement, commencez peut-être par demander une augmentation, voire une mutation !
  • Est-ce votre métier ou votre environnement qui pose problème ? Si vous avez du mal à travailler avec votre manager ou vos collègues actuels, changer de service peut parfois régler le problème !

Si, après vous être posé ces questions, vous êtes certain que c’est bien votre carrière qui pose problème, bienvenue dans le monde de la reconversion professionnelle !

Évaluer son potentiel et identifier sa nouvelle carrière

Même si vous avez une idée bien précise de la carrière que vous souhaiteriez avoir, faire un bilan de compétences est toujours bénéfique car il vous permettra d’identifier vos forces et vos faiblesses, ainsi que vos besoins en termes de formation.

Il permet notamment de se poser les questions suivantes :

  • Quelles sont mes compétences ?
  • Comment les mettre à profit d’une nouvelle carrière ?
  • Quelle carrière est la mieux adaptée à mes envies – passions, paie exigée, conditions de travail ?
  • Quels sont vos besoins en terme de formation ?
  • Quelles sont les ressources dont j’ai besoin – temps, aides, conseils/coaching ?

Une fois ces questions posées, faites-vous un rétro planning et fixez-vous des objectifs précis pour votre reconversion : tant de semaines m’informer, tant pour monter mon projet, tant pour me former, tant pour trouver un travail qui me plaît.

Mobiliser des aides

En fonction de votre ancienneté et de votre situation actuelle, vous pouvez mobiliser différents types d’aides :

  • Aides à la formation : grâce à l’utilisation de votre Droit Individuel à la Formation (DIF) dans votre entreprise actuelle, ou bien grâce à des aides de pôle emploi si vous êtes demandeur d’emploi. Attention à bien choisir votre centre de formation ;
  • Aide de retour à l’emploi de pôle emploi, pour les demandeurs d’emploi ;
  • Aide à la création d’entreprise et à l’installation : auprès de pôle emploi, mais également auprès de votre région ou de votre département, voire de votre commune, ou bien par le biais de concours ;
  • Aide psychologique : eh oui, il va également vous falloir du soutien, en particulier celui de vos proches ! N’hésitez pas à leur parler de votre projet et à vous faire épauler.

Une fois ces aides bien identifiées, prenez le temps de bien vous renseigner pour savoir auxquelles vous avez droit, et quelle est la meilleure stratégie pour en bénéficier tout en construisant un projet qui vous convient.

Construire sa nouvelle carrière

Pour maximiser vos chances de réussite, au lieu de considérer votre changement de carrière comme une coupure permettant de tout recommencer à zéro, voyez-le comme un changement de cap, une continuité, une amélioration. Pour espérer concurrencer les petits jeunots sortant de l’université avec tous les bons diplômes en poche, il vous faudra valoriser votre expérience de sénior en mobilisant vos acquis ! C’est ainsi que vous vous vendrez le mieux à vos nouveaux employeurs, qui verront en vous un atout pour leur entreprise plutôt qu’un facteur de risque.

Finalement, une fois votre changement de carrière réussi, n’oubliez pas de vous évaluer au bout de quelques mois : que vous a apporté votre reconversion ? Êtes-vous satisfait à votre nouveau poste ? Si oui, tant mieux ! Si non, le problème n’était peut-être pas dans votre carrière, mais au moins, maintenant, vous en êtes conscient. Il ne vous reste plus qu’à trouver un moyen d’être heureux avec ce que vous avez !

2 COMMENTAIRES

  1. fleury

    Bonjour,
    Je suis en recherche de formations dans le domaine btp maison bois, j aimerai etre conducteur de travaux
    Je suis travailleur handicapé mais cela ne pose aucuns problémes et 50 ans donc pas d avantage pour un employeur car j aimerai un contract de professionnalisation
    merci d avance
    Mr FLEURY

  2. bonjour mr mme
    j ai 52 ans est une carierre de 30 ans dans le levage j en est marre
    j aimerait travailler sur l eau sa toujours etait mon réve
    comment je pourer faire
    merçi pour les renseignements que vous me donnerais
    cordialement

Laisser un commentaire