Accueil Formations Fiches Métiers Fiche métier: comment devenir éleveur canin?

Fiche métier: comment devenir éleveur canin?

Le métier d’éleveur canin consiste à protéger, nourrir et soigner les animaux de son élevage.

eleveur canin

Mission

L’éleveur canin se diffère du dresseur, car son rôle est essentiellement de s’occuper des soins en rapport avec les races spécifiques. Il doit maîtriser les règles d’entretien des chiens, et les brossages réguliers. Il est ainsi qualifié pour suivre le bien-être de ses animaux.

Il forme également le maître puisqu’il connaît les techniques de dressages qu’il transmet dans son rôle d’éducateur. L’enseignement de la propreté, mais aussi, l’approfondissement de la relation maître-chien font partis de ses missions.

Connaissant les animaux qu’il élève, il suit leur évolution depuis la naissance, où il aide aux accouchements, contrôle les vaccinations et entretiendra la condition physique tout au fil de son existence. Son rôle d’accompagnateur se conclut par la vente du chien. Celle-ci est encadrée et établit par l’éleveur.

D’autre part, de façon ponctuelle, il doit connaître les organisations de concours canins. La maîtrise des spécificités et des enjeux qui en découlent lui permet de préparer des animaux pour une de ces compétitions. Il peut donc être appelé à intervenir à son propre compte pour un coaching personnalisé en vu d’une exposition canine ou un concours sportif.

Qualités et compétences

  • Il est important de bien aimer les chiens, de les connaître, et d’en étudier l’anatomie générale. Ceci permet une meilleure efficacité pour les soins et les besoins vitaux des chiens.
  • Un bonne écoute et compréhension est nécessaire afin de pouvoir être à la portée des chiens, comme des clients. Ces qualités relationnelles sont indispensables puisque l’éleveur doit pouvoir créer un échange fort avec son animal.
  • Il faut aussi développer un bon sens de transmission et d’éducateur, en lien avec de la persuasion et de la patience. Ces qualités sont centrales pour accompagner les clients et maîtres de chiens.
  • La capacité à bien évaluer le choix des animaux à élever. Cette sélection doit pouvoir être réalisée dès la reproduction des animaux parents. Ce sont des connaissances propres aux races et à leurs particularités qu’il faut développer.
  • Comme la majorité des éleveurs canins sont à leur compte, il faut avoir un esprit d’entreprise et en connaître la gestion. Ce travail administratif est incontournable.

Le lycée des Combrailles, spécialisé dans les métiers du chien expose les compétences à développer ici

Formation

Récemment, le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt a mis en place un Brevet Professionnel pour les éleveurs qui s’intitule « Éducateur canin » Ce diplôme se prépare en deux ans. L’avantage principal de ce diplôme est sa reconnaissance par l’État.

L’accessibilité à ce diplôme est possible par plusieurs circuits. Après une 3eme, il est possible d’entrer en 2nde professionnelle: conduite et gestion d’une entreprise du secteur canin et félin. Sans aller jusqu’au BAC Pro, il est possible d’entrer directement au BP d’éleveur canin. Il est aussi possible d’y arriver avec n’importe quel BAC.

Certains établissements préparent à ce diplôme en France. Il reste peu nombreux. 11 écoles sont répertoriées ici. Cette reconnaissance est capitale pour demander le numéro SIREN à la chambre de commerce.

Toutefois, il est également envisageable de passer une qualification, non reconnue par l’état et que dispense de nombreuses écoles privées. Le principal avantage de ces formations réside dans la rapidité avec laquelle elles sont dispensées. Afin de valider ces formations, il est discerné à la fin du temps imparti un CCAD, un certificat de capacités animales domestiques, tout aussi valable auprès de la chambre de commerce.

Ce deuxième type de formation est intéressant. Malgré tout, il faut éviter les écoles qui proposent des cursus en-dessous d’une année. Cela est loin d’être suffisant pour maîtriser les différentes techniques nécessaires. Des stages plus courts, par contre, sont également proposés pour perfectionner certains acquis.

Salaire

Les salaires proposés aux éleveurs canins sont très variés. Il ne ressort pas une véritable ligne de rémunération. Il y a des différences selon les conditions climatiques, et la géographie. Les attentes étant bien différentes, il est normal que la rémunération s’adapte.

Ainsi, ce salaire est au plus bas de 500 euros/mois. A l’opposé, la plus importante rémunération peut atteindre, quant à elle, 2500 euros/mois. Ce grand écart offre évidemment un palier plus répandu autour de 1500 euros/mois.

La rémunération reste de l’ordre statuaire d’un Brevet Professionnel en début de carrière et donc ne permet pas une augmentation très élevée. Le type de salaire dépendra directement de la structure d’emploi de l’éleveur. Entre le secteur public et le secteur privé, les écarts sont très importants.

Débouchés

D’autre part, la donnée importante à savoir est que la profession est majoritairement à son compte. L’auto-entrepreneuriat peut également faire varier les chiffres des salaires. Une source révèle ainsi que presque 99% des éleveurs travaillent à leur compte.

Malgré tout, d’autres structures recrutent des éleveurs canins diplômés. En premier lieu, il peut s’agir des Mairies, communautés de communes ou des collectivités locales. Souvent, c’est en lien avec les usagers que les éleveurs canins sont recrutés.

De plus, dans les casernes de pompiers ou d’autres administrations, il est possible de retrouver ce type d’emploi. La plupart du temps, les interventions avec chien nécessitent le recours à un éleveur canin.

Évidemment, le lieu où il est le plus recruté est un chenil. Il peut s’agir de la SPA qui donne une place importante aux éleveurs, mais aussi dans des refuges, par exemple. Ces recruteurs en embauchent beaucoup.

Dans les animaleries, les éleveurs canins sont demandés pour pouvoir prodiguer des conseils et suivre l’évolution des chiens. Les entreprises de gardiennage sont également intéressées par ce métier, tout comme l’accompagnement des chiens d’armée.

Le dressage de chiens d’aveugle, très technique, rend l’intervention d’un éleveur canin indispensable pour éduquer également le maître. C’est un cas similaire pour les Animateurs des Activités Assistées par l’Animal.

Les sports canins nécessitent l’accompagnement d’un éleveur. Ils peuvent dispenser leurs savoir lors de ces concours sportifs.

Enfin, l’École des chiens propose des services personnalisés et recrutent des éleveurs canins diplômés pour perfectionner leurs équipes.

Formez-vous à distance. Recevez une documentation gratuite

Aucun commentaire

Laisser un commentaire