Accueil Formations Fiches Métiers Fiche métier: comment devenir gardien de la Paix?

Fiche métier: comment devenir gardien de la Paix?

Le métier de gardien de la paix consiste à réaliser un travail de policier généraliste de terrain en surveillance et protection.

gardien de la paix

Mission

Les missions de base du gardien de la paix sont très diverses. Dans un quartier, il mène des patrouilles de surveillance, assure la circulation en cas de problèmes majeurs, et peut être affecté à la garde d’établissements publics. Cette dernière affectation dépend essentiellement du lieu de travail de l’agent.

Il est en mesure de travailler auprès de la Police Judiciaire, la PJ, et dans ce cadre, il assiste le lieutenant de police. Ce travail suit le déroulé des enquêtes. Il est présent lors d’écoutes ou de filatures, d’interrogatoires de suspects ou bien encore, il participe directement aux interpellations et arrestations.

Cet agent est parfois envoyé en supplément dans une Compagnie Républicaine de Sécurité, CRS. Il accompagne, alors, les forces de l’ordre dans des manifestations importantes. Si besoin, il agit comme renfort pour des opérations de protection et de sécurité plus générales.

A ces missions premières, le gardien de la paix peut ajouter des spécialités. Cela le mène à intégrer un corps particulier de la police. Les maîtres-chiens ou les sauveteurs de montagne peuvent provenir de ce corps de métier.

Selon ses aptitudes personnelles, il se trouve en mesure de se spécialiser dans des emplois techniques. Il peut s’agir alors d’armuriers, ou bien être chargé de relever des traces et indices.

Qualités et Compétences

  • Il faut posséder une bonne condition physique. En effet, le métier s’effectue essentiellement en extérieur, sur un zone fixée à l’avance. Ses aptitudes physiques sont demandées lors de courses, d’interpellations ou d’entraînements au tir, par exemple.
  • Une résistance psychologique et émotionnelle est garante de l’efficacité de l’agent. Souvent choisi par vocation, ce métier demande beaucoup de maîtrise et de contrôle de soi. Ces agents sont confrontés à des situations très dures et à une tension accentuée. C’est le cas notamment des nouvelles promotions formées après les attentats français.
  • Il faut s’adapter aux changements constants d’horaires. Le décalage et l’irrégularité du temps de travail ne doivent pas déstabiliser l’agent dans ses fonctions. Cette facilité de changement de rythme est une qualité appréciée.
  • Il est nécessaire de posséder un sens relationnel très développé. Le travail du gardien de la paix s’effectue au contact direct et constant du public. Il doit être naturellement avenant, calme et respectueux de la population qu’il côtoie.
  • Au sein d’une équipe, il sait s’engager et faire preuve d’initiative. Comme tous les fonctionnaires, il entre au sein de la fonction publique et détient des droits et des devoirs particuliers.

Formation

La formation du gardien de la paix est donnée après l’obtention du concours de recrutement de la fonction publique nationale. Il existe de ce fait trois concours externes et un concours interne. Ils sont organisés par le Ministère de l’Intérieur et demandent des conditions d’accès spécifiques.

Dans les concours externes, il y a d’un côté le concours national propre à l’Île-de-France qui propose de nombreux postes pour huit ans minimum et offre un avancement souvent rapide. De l’autre, il y a le concours national de la fonction publique pour 5 ans minimum. Le troisième concours externe est déconcentré pour l’Outre-Mer.

Le concours interne, quant à lui, est ouvert aux adjoints de sécurité de moins de 37 ans, aux Cadets de la République, et aux volontaires des armées servant dans la gendarmerie nationale. Les militaires de carrière, pompiers et gendarmes bénéficient d’une voie d’accès facilitée.

Pour se présenter aux concours externes, il faut avoir plus de 17 ans, être de nationalité française, et ne pas avoir commis d’infractions inscrites sur le bulletin n°2 du casier judiciaire. Ces conditions sont communes à tous les accès à la fonction publique.

D’autre part, il faut détenir le baccalauréat et un bonne condition physique. Après le concours, une formation en école nationale de 10 mois, pour le concours externe, et 6 mois pour l’interne, achève la préparation au métier. Pour obtenir toutes les précisions relatives à ces concours, le Ministère de l’Intérieur a mis en ligne un dossier les concernant.

Salaire

Les fonctionnaires dépendent d’un régime particulier de rémunération. Plusieurs échelons sanctionnent le passage d’un indice à un autre. Cet indice permet le calcul du salaire. Avec l’ancienneté, l’agent avance d’échelons en échelons jusqu’à la fin de carrière.

Le changement de grade ou, a contrario, les avertissements et blâmes peuvent influer sur le déroulement de l’avancement. Le gardien de la paix ne bénéficie pas non plus des mêmes émoluments s’il se trouve en Île-de-France, en régions ou en Outre-Mer. Certaines compensations lui sont octroyées.

Pour avoir une idée des évolutions de salaire de cet agent, en 2015, pour l’Île-de-France, un élève-gardien, c’est-à-dire en formation après concours, bénéficiait d’une rémunération de 1309 euros.

Le gardien de la paix titulaire, quant à lui, suit une rémunération qui peut aller de 1865 à 2254 euros au fil de sa carrière. Evidemment, avec les grades supérieurs, la rémunération s’accentue et peut atteindre pour le major de police les 3000 euros.

Débouchés

Une fois sortis de l’école, les gardiens de la paix peuvent être affectés dans différents lieux. Selon leurs choix et les disponibilités, ils sont, bien souvent en début de carrière, affectés aux services de police en provinces ou alors directement à la Préfecture de police de Paris.

D’autres postes sont possibles comme dans la Police Judiciaire, en service régional. Ils accompagnent les grandes missions de protection publique. 5 à 10% des postes sont réservés pour les CRS au sein desquels les agents viennent en renfort. La PAF, la police aux frontières, peut demander des gardiens de la paix, tout comme certains services très spécialisés.

Les premières affectations sont obligatoires pour au moins 5 ans. Ce n’est qu’après cette durée minimale que les gardiens de la paix peuvent, s’ils le désirent, demander une affectation dans un autre corps.

Afin d’obtenir un détail presque exhaustif de tous les premiers postes proposés aux nouveaux agents de la paix, le Ministère de l’Intérieur en a dressé une liste regroupant les spécificités.

Formez-vous à distance. Recevez une documentation gratuite

Aucun commentaire

Laisser un commentaire