Accueil Formations Fiches Métiers Fiche métier: comment devenir gendarme?

Fiche métier: comment devenir gendarme?

Le métier de gendarme consiste à assurer la protection des personnes et des biens, par des actions préventives et répressives : prévenir la délinquance, participer aux enquêtes judiciaires, porter secours aux victimes, effectuer des missions de maintien de l’ordre ou encore surveiller les routes font partie de ses tâches quotidiennes.

devenir gendarme

Mission

Le gendarme est avant tout un homme de terrain. Le plus souvent revêtu de son uniforme et équipé d’une arme, il est présent en ville ou à la campagne, de jour comme de nuit, pour assurer la protection des personnes et des biens.

Des missions de police judiciaire

Plus d’un tiers de ses activités relèvent des missions de la police judiciaire. Il peut en effet faire partir d’une brigade ou d’une unité de recherche et avoir eu une formation d’officier de police judiciaire. A ce titre, il participe donc aux enquêtes : petite délinquance, vol, meurtres, trafic de stupéfiants ou encore affaires financières. Son rôle est alors de relever des infractions (constater les infractions, rassembler les preuves et rechercher les auteurs).

Des missions d’ordre public et de sécurité routière

Lorsqu’il est dit mobile, un gendarme est spécifiquement affecté au maintien de l’ordre et à la sécurité publique ; ses missions vont alors de la surveillance générale au contrôle de la circulation routière, via par des actions de secours et d’assistance et des actions de prévention.

De nombreuses spécialisations

Mais il peut aussi travailler au sein d’un laboratoire d’expertise scientifique et technique. Il peut également se spécialiser dans des unités telles que le GIGN ou la brigade fluviale. Quant aux gendarmes du corps de soutien technique et administratif, ils peuvent exercer dans l’administration et gestion du personnel, dans la gestion logistique et financière, dans la restauration collective, dans l’armurerie et pyrotechnie ou encore aux soins infirmiers.

Qualités et compétences

  • Avoir un bon esprit d’analyse: le métier de gendarme nécessite de mener des enquêtes
  • Avoir une bonne forme physique: le métier de gendarme impose de bouger beaucoup. Homme de terrain, il doit être en parfaite condition physique et suit à ce titre de nombreux entraînements.
  • L’altruisme: vouloir être gendarme suppose de vouloir aider les autres ; il est au service des citoyens ; possédant le sens du devoir, il fait preuve d’honnêteté. Faisant partie d’une équipe, il doit également posséder un important esprit de groupe.
  • La discipline: le gendarme est un militaire de carrière ; il doit à ce titre respecter la hiérarchie et apprécier la discipline ainsi que l’ordre.
  • Être responsable et disponible: un bon gendarme doit être capable de faire face à toutes sortes de situations, parfois dramatiques et psychologiquement éprouvantes. Un bon équilibre psychique mais aussi du tact lui sont alors nécessaires. En tant que militaire, il peut être appelé à tout moment du jour et de la nuit, 365 jours par an, ce qui nécessite de sa part une grande disponibilité.

Formation

Le niveau minimum d’accès au métier de gendarme est le baccalauréat, ou un équivalent. Il faut ensuite réussir un concours, qui nécessite en outre de posséder la nationalité française et d’être âgé entre 18 et 35 ans. Après avoir été reçu au concours, le lauréat suit une formation de 12 mois au sein d’une école de gendarmerie.

Pour rejoindre les rangs des sous-officiers du corps de soutien technique et administratif, il faut avoir la nationalité française, être titulaire du baccalauréat et être âgé entre 17 et 35 ans afin de présenter un concours, qui sera suivi d’une formation d’une période de 24 à 37 semaines.

Le concours est réputé difficile ; après les épreuves d’admissibilité, le candidat doit encore passer un entretien oral et réussir des épreuves physiques. Seul 10% des candidats sont reçus.

En revanche, pour devenir gendarme volontaire adjoint, aucun diplôme n’est requis, mais il faut être âgé entre 17 et 26 ans et suivre une formation de 13 semaines au sein d’une école de gendarmerie.

Salaire

La rémunération d’un gendarme dépend de son grade et de son ancienneté. Le salaire d’entrée d’un gendarme est de 1705 Euros. Un élève gendarme perçoit quant à lui 1450 Euros nets et un lieutenant en début de carrière touche 2500 Euros. Ces traitements répondent à la grille salariale de la fonction publique. S’ajoutent également à la rémunération des avantages, tels que le logement de fonction, les neuf semaines de congés payés et la retraite à 56 ans, ainsi que des primes versées en fonction des missions ou de la taille de la famille du gendarme.

Débouchés

Un gendarme peut être affecté dans diverses structures : unité de gendarmerie départementale, escadron de gendarmerie mobile, garde républicaine, brigade de prévention de la délinquance juvénile, unités d’outre-mer ou encore organismes internationaux. La gendarmerie compte environ 105 000 professionnels (80 500 officiers et sous-officiers, 14 400 gendarmes adjoints volontaires et moins de 2 000 agents civils); les recrutements sont actuellement en augmentation, à la fois pour accroître les effectifs mais aussi pour permettre de renouveler les postes de gendarmes qui partent à la retraite.

Après quelques années d’expérience et sous réserve d’être reçu aux examens internes, un gendarme peut monter en grade, pour devenir maréchal des logis chef, adjudant, adjudant-chef puis major. Il pourra également intégrer le corps des officiers de gendarmerie.

La carrière de gendarme offre également des opportunités à l’étranger, avec des missions plus ou moins longues : appui aux forces armées sur les théâtres d’opération, missions de coopérations en Asie ou en Afrique, protection des ambassades, aide à la reconstruction de zones sinistrées.

Formez-vous à distance. Recevez une documentation gratuite

Aucun commentaire

Laisser un commentaire