Accueil Formations Fiches Métiers Fiche métier: comment devenir toiletteur?

Fiche métier: comment devenir toiletteur?

Le métier de toiletteur consiste à s’occuper de l’hygiène et de la beauté d’un chien ou de tout autre animal de compagnie.

toiletteur

Mission

Le toiletteur, ou technicien de l’entretien canin, est chargé de l’hygiène et de l’esthétique des chiens sans les faire souffrir. Il ne peut en revanche pas prodiguer de soins médicaux comme le ferait un vétérinaire.

Assurer la beauté du chien

Il est ainsi amené à tondre, laver, sécher, peigner et brosser le pelage de l’animal, que ce soit pour le simple plaisir de son propriétaire ou pour le préparer à concourir par exemple à des salons d’expositions ; dans ce dernier cas, il doit respecter des notions d’esthétiques strictes. Son métier le conduit à manipuler shampoings, produits antipuces et antiparasitaires. Il choisit une coupe qui met en valeur l’animal, devant à cet égard savoir faire preuve de créativité.

Assurer la bonne hygiène canine

Le toiletteur est également chargé d’épiler les poils trop longs, de couper les griffes du chien et de lui nettoyer les oreilles, mais aussi de le débarrasser de ses impuretés et de ses parasites externes. Il a à ce titre une action de prévention auprès des animaux : il vérifie qu’il est en bonne condition d’hygiène et doit être capable de constater d’éventuelles anomalies au cours du toilettage. Mais en aucun cas il ne peut remplacer un vétérinaire : il ne peut ni soigner des coupures, abcès ou saignements, ni administrer des médicaments.

L’entretien du salon de toilettage

Le toiletteur doit régulièrement vérifier son matériel (brosses, sèche-cheveux, ciseaux ou encore tondeuses) pour s’assurer de son bon fonctionnement. Il s’assure de la bonne tenue du salon de toilettage. Il est également amené à pratiquer des actes de vente et de conseil, les salons de toilettage proposant généralement à la vente des accessoires et produits cosmétiques pour animaux.

Qualités et compétences

  • Être patient: un bon toiletteur doit agir avec calme, douceur et patience vis-à-vis des animaux dont il s’occupe. Ces derniers doivent en effet se sentir à l’aise entre ses mains pour ne pas vivre la séance de toilettage comme une torture.
  • Avoir une bonne forme physique: le métier de toiletteur est un travail exigeant, qui nécessite de rester debout une grande partie de la journée, mais aussi de lutter parfois avec certains animaux, les porter, les déplacer.
  • Une parfaite connaissance des races félines et canines: un bon toiletteur doit parfaitement maîtriser les différentes caractéristiques des races de chiens et de chats, afin de pouvoir adapter ses soins en fonction de chaque animal : morphologies, anatomies mais aussi traits de caractères n’ont aucun secret pour lui. En effet, on ne peut toiletter de la même façon un Yorkshire terrier, un Caniche ou encore un lévrier afghan. Il doit en outre connaître les bases du langage canin ainsi que les principaux problèmes de santé qu’il peut rencontrer au cours de son exercice.
  • L’habileté: un bon toiletteur doit savoir utiliser et maîtriser les instruments de toilettage qu’il est amené à manier au cours de son travail, notamment les objets coupants ou contondants.
  • Avoir le sens commercial: le toiletteur est sans cesse au contact des propriétaires des animaux qui lui sont confiés ; c’est un métier relationnel. Avoir le sens du contact et se montrer sociable est donc nécessaire, en particulier s’il est établi à son compte, ainsi que la fibre commerciale ; il doit en effet réaliser des ventes additionnelles avec les produis proposés par son salon et fidéliser la clientèle.

Formation

Devenir toiletteur nécessite un parcours précis et encadré, qui peut prendre deux formes.

L’assemblée permanente des chambres de métiers et de l’artisanat peut délivrer une certification Toiletteur canin et félin après une formation ou une expérience confirmée en milieu professionnel. Pour l’obtenir, il est nécessaire de passer un examen qui s’appuie à la fois sur un contrôle continu et sur des épreuves finales.

Il existe un second diplôme, homologué par l’État : le Brevet National de Toiletteur Canin, un certificat de niveau V. Il s’agit d’une formation de deux ans, ouverte aux jeunes gens possédant le niveau de la troisième et âgés entre 16 et 25 ans. La formation peut être suivie par contrat de qualification ou par apprentissage. Une partie de la formation s’effectue en effet au centre même, avec des cours théoriques (environ 1 semaine par mois), le reste de celle-ci se déroulant en entreprise ; la pratique est incontournable dans ce métier. Il existe huit centres en France habilités à préparer à l’obtention de ce diplôme. Ils sont tous régis par l’Union Nationale des Centres de Formation en Toilettage.

Salaire

Un toiletteur débutant percevra environ 1200 €. S’il est à son compte, il peut gagner aux alentours de 1500 €, voire 1700 € par mois. Mais ces chiffres dépendent en partie de la ville et de la région où il exerce. Cependant, beaucoup de toiletteurs, ne disposant pas d’une clientèle suffisante, complètent leurs revenus en exerçant une activité complémentaire, comme celles d’éleveur ou de dresseur canin.

Débouchés

Un toiletteur peut travailler dans différentes structures: une clinique animale, un cabinet vétérinaire, un salon de toilettage ou bien au domicile des clients, mais doit toujours être en relation avec un vétérinaire pour faire face aux urgences et renouveler sa gamme de produits.

Formez-vous à distance. Recevez une documentation gratuite

Aucun commentaire

Laisser un commentaire