Accueil Formations Fiches Métiers Fiche métier: comment devenir auxiliaire de santé animale?

Fiche métier: comment devenir auxiliaire de santé animale?

Le métier d’auxiliaire de santé animale consiste à prendre soin des patients du vétérinaire durant leur séjour à la clinique, ou d’assister le praticien lors des consultations au cabinet, tout en tenant le rôle de secrétaire médicale.

auxiliaire de sante animale

Mission

L’auxiliaire de santé animale occupe une place de choix au sein d’un cabinet vétérinaire. En contact avec les animaux qu’il affectionne, il prend en charge toute la logistique du fonctionnement de la clinique vétérinaire. Partenaire indispensable, cette personne travaille en équipe avec le vétérinaire.

Cette auxiliaire de santé gère le secrétariat avec ses urgences. Les rendez-vous à prendre, l’accueil, la saisie informatique et la prise en charge de l’animal lui reviennent. Elle délaisse souvent son fauteuil pour assister le vétérinaire dans ses actes médicaux.

Cette personne prépare le matériel et s’occupe de le nettoyer. Son rôle ne s’arrête pas aux consultations de routine : elle met en place les protocoles radiologiques et opératoires. Telle une infirmière, elle participe à certaines interventions chirurgicales.

Sa mission consiste aussi à nourrir et sortir les animaux admis au centre hospitalier. L’hygiène des patients lui revient. Elle nettoie les box des animaux ainsi que les locaux.

Son autonomie diffère selon son niveau de qualification. L’auxiliaire spécialisé vétérinaire est capable de conseiller des produits adaptés à chaque animal. (Voir la journée type de l’ASV).

Qualités et compétences

Malgré votre passion pour les animaux, ce métier vous demandera des qualités et des compétences adaptées au contexte de travail.

  • La polyvalence: Ce poste implique des compétences variées pour assurer la gestion du secrétariat, la comptabilité et les soins particuliers donnés à chaque animal. L’assistant vétérinaire reçoit les propriétaires avec courtoisie, puis maintient l’animal à soigner avec bienveillance. Il vous sera demandé d’assumer l’hygiène de la clinique vétérinaire comme la vente des produits pour animaux.
  • Le sens du contact: Les personnes qui amènent leur animal de compagnie blessé, ou les éleveurs inquiets de l’état de santé de leur cheptel, ont besoin d’une écoute fiable et de réponses à leurs questions dans les plus brefs délais. Vous devrez manipuler les animaux avec soin. La vente des produits vétérinaires demande des compétences commerciales pour la présentation et les conseils spécialisés.
  • Un bon niveau de connaissances: L’anatomie et le comportement des animaux n’ont plus de secrets pour ce personnel soignant. L’alimentation des patients requière de solides bases en nutrition pour chaque race. Les vaccinations obligatoires et les protocoles en cas d’épidémie sont indispensables au bon fonctionnement de l’établissement.
  • Une organisation infaillible: La gestion irréprochable des dossiers doit être une priorité quotidienne : les patients ne répondent pas aux questions ! Il faut gérer les stocks de matériel pour opérer en urgence ou vermifuger au bon moment. L’auxiliaire de santé organise l’emploi du temps du vétérinaire entre les consultations et le bloc opératoire.
  • L’endurance: Le travail de secrétaire médicale pour animaux nécessite souvent une grande amplitude horaires avec des astreintes le week-end. Les soins apportés aux pensionnaires demandent beaucoup d’énergie, surtout avec les grands gabarits. Les comportements des convalescents en cage peuvent être usants, comme par exemple les aboiements sans fin…

Formation

3 formations sont envisageables selon votre niveau d’études, votre disponibilité du moment et vos compétences dans le domaine. Vous pouvez suivre un enseignement à distance sur 3 ans ou vous rendre dans l’un des 9 établissements du Gipsa (Groupe d’intérêt public santé animale). Il est également possible de suivre cette formation en alternance. Un formulaire de demande de documentation gratuite est à votre disposition à la fin de cet article.

Si vous souhaitez suivre un contrat de professionnalisation ou d’apprentissage avec le Gipsa, vous devrez passer des tests d’admission. La formation est dispensée à Blanquefort, Bourg-en-Bresse, Gardanne, Laval, Lens, Nancy, Juvisy, Poissy et Rambouillet. Le délai pour atteindre votre niveau de qualification dépend de votre profil initial.

Vous pouvez préparer un diplôme d’auxiliaire vétérinaire qualifié en 1 an si vous possédez un CAP. Les étudiants de première scientifique ou les élèves de seconde avec une expérience professionnelle peuvent aussi s’y inscrire. Des études supérieures en médecine avec une orientation vers la santé animale sont également les bienvenues.

La reconnaissance comme auxiliaire spécialisé vétérinaire est essentiellement accessible aux bacheliers. 2 ans d’enseignement sont nécessaires avec 18 à 23 semaines en centre de formation. Les 2 options au programme vous permettent de choisir entre une spécialisation en comptabilité ou pour vous occuper des animaux de compagnie, des équidés ou des animaux de production.

Salaire

Un auxiliaire vétérinaire qualifié (AVQ) fait ses débuts dans la profession avec le SMIC. Le salaire moyen se situe aux alentours de 1 600€ bruts/mois. Par la suite, vous pouvez gagner plus grâce à vos compétences personnelles dans un domaine prisé comme les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie).

Pour les ASV (auxiliaires spécialisés vétérinaires), le revenu est fixé par les échelons de qualification et un calcul de points (voir la grille). Selon le secteur d’activité visé, l’option choisie lors de votre formation vous donnera plus de perspectives d’évolutions.

Après 5 ans d’expérience, vous devenez un auxiliaire spécialisé vétérinaire confirmé. Vous pouvez espérer un échelon 5 avec un revenu brut de 1 714€ mensuels pour 35 heures, ou 1 958€ pour 39h.

Débouchés

Les postes sont presque systématiquement pourvus par des femmes : à 93% selon les chiffres de l’Onisep. 12 000 auxiliaires sont déjà en poste et plus de 400 personnes formées arrivent sur le marché du travail chaque année. Vous devrez donc valoriser votre parcours et surtout votre expérience sur le terrain pour postuler.

Vous aurez davantage de débouchés à la campagne mais vous devrez vous spécialiser dans les animaux d’élevage ou les chevaux. Ces secteurs d’activité requièrent des compétences particulières, notamment en matière de réglementation européenne. Les chevaux demandent également des soins appropriés.

Vous pourrez travailler dans un refuge pour animaux, une ferme pédagogique ou une animalerie. Une spécialisation auprès des animaux sauvages permet de devenir soigneur dans un zoo ou une réserve naturelle, même si les places sont rares. Si vous restez en ville, vous vous occuperez essentiellement des chiens.

Formez-vous à distance. Recevez une documentation gratuite

Aucun commentaire

Laisser un commentaire