Accueil Formations Fiches Métiers Fiche métier: comment devenir community Manager

Fiche métier: comment devenir community Manager

Le métier de community manager consiste à créer et fédérer une communauté d’internautes autour d’un même intérêt ; pour cela, il développe et gère la présence sur le net d’une organisation, qu’il s’agisse d’une association, d’une société, d’une marque ou encore d’un produit. Très récent, né de la révolution d’internet, ce métier est en plein essor.

community manager

Mission

Le communiy manager doit prêter attention à tout ce qui se dit sur la toile à propos de l’organisation pour laquelle il travaille. Il veille à l’e-réputation et à la notoriété sur internet de la marque, du produit ou de l’entreprise pour lequel il travaille. Il est véritablement en charge de la publication des contenus sur les réseaux sociaux, forums et blogs.

Il doit également développer la présence sur le net de son employeur ; il en est le véritable porte-parole. Ni directeur, ni surveillant de la communauté des internautes, il en booste les échanges. Il peut ainsi organiser des événements qui ont pour but de rassembler la communauté et de les amener à participer, à se montrer actifs, comme des concours ou des défis divers.

Il est en relation avec les bloggeurs, les utilisateurs des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou Pinterest, et plus généralement les internautes, mais aussi avec les journalistes, dans le but de répandre des messages sur ces différents supports.

Il doit donc à ce titre repérer les réseaux sociaux et supports de communication digitaux pertinents qui parlent de son employeur. Il participe aux discussions qui ont lieu autour de ce dernier, tout en y jouant un rôle de modérateur. Il crée également des espaces d’échanges, comme des blogs ou des forums et les gère au quotidien, dans le but d’avoir un dialogue constant avec leurs utilisateurs. Il veille dans ce cadre au respect des chartes de bonne conduite par la communauté.

Il relaie également ces messages aux dirigeants de son organisation, leur transmettant les remarques, critiques et suggestions émanant de la communauté.

Qualités et compétences

  • Disposer d’excellentes qualités rédactionnelles. Le community manager est amené à rédiger au quotidien des messages sur les réseaux sociaux, des articles pour des blogs ou encore des réponses aux internautes sur les forums. Il doit donc posséder une belle plume, maîtriser parfaitement la syntaxe et l’orthographe et être doté d’un certain esprit de synthèse.
  • Être réactif. Un bon community manager doit savoir faire preuve de réactivité, face aux messages que les internautes laissent sur la toile quant à l’organisation pour laquelle il travaille.
  • Savoir gérer les conflits. Le community manager travaille en permanence au contact d’un public d’internautes ; il doit donc être ouvert au dialogue, rester constamment poli et amical, tout en sachant faire face à un conflit et le dénouer. Il s’apparente à cet égard à un médiateur entre son organisation et les internautes. Il doit savoir gérer les situations de stress.
  • Posséder de bonnes capacités d’adaptation. Internet est un domaine en constante évolution. En plus de posséder une parfaite maîtrise d’internet et des réseaux sociaux, un bon community manager doit donc se montrer à la fois curieux et réactif pour s’adapter à ces mutations et au renouvellement de ses outils de travail.
  • Posséder une bonne dose de créativité. Le community manager doit être capable d’améliorer les outils de communication avec la communauté d’internautes concernés et d’en créer de nouveaux. Il doit donc avoir beaucoup d’imagination pour dessiner de nouvelles pistes et mener une réflexion prospective.

Formation

Ouvert à toutes sortes de profil, le métier de community manager n’est à l’heure actuelle pas encore l’objet de beaucoup de formations spécifiques. Les recruteurs ont tendance à se tourner vers des candidats issus du journalisme et des différents secteurs de l’écriture et la rédaction, ou encore de la communication et du marketing. Ils apprécient les profils ayant un bac + 5 en sciences humaines, couplé à de solides connaissances en matière de web et de réseaux sociaux. Une première expérience comme rédacteur web ou chef de produit est bien considérée par les potentiels employeurs.

Néanmoins, les écoles commencent à proposer des cursus spécialisés en community management :

  • l’EEMI, avec son bac +3 Community manager/ Animateur blog ;
  • l’INSEEC et la Sorbonne Nouvelle qui ont en 2011 créé deux masters pour accéder au métier, respectivement le master Web community manager & réseaux sociaux et le master 2 professionnel Expert média.
  • l’ISCOM ;
  • l’ESUPCOM ;
  • l’IUT d’Aix Marseille ;
  • l’université de Nantes ;
  • l’Université de La Rochelle ;
  • l’Université Lyon II.

Le réseau est en outre extrêmement important lorsque l’on souhaite devenir community manager ; la cooptation concerne en effet une grande partie des postes. De nombreuses offres se trouvent d’ailleurs uniquement sur Twitter et sites similaires.

Salaire

Le salaire brut d’un débutant est de 2000 €. Le salaire médian d’un community manager est de 2250 €. La rémunération augmente rapidement, pouvant atteindre 2700 € en fin de carrière.

Débouchés

Les community managers sont de plus en plus nombreux, les entreprises étant de plus en plus présente sur Internet. Ce métier recrute, qu’on l’exerce en freelance, en CDD ou en CDI. Mais il s’agit d’un métier prenant, qui nécessite d’être très réactif ; il faut par exemple être capable de répondre rapidement à un commentaire négatif posté en plein milieu de la nuit : la grande majorité des community managers (84%) continuent à travailler le soir, le week-end et les jours fériés, selon l’enquête menée en 2014 par RégionJobs.

Le métier de community manager est susceptible de nombreuses évolutions : les futures carrières concernent principalement les métiers de la communication et des médias (responsable de projet web, chargé de développement 2.0 ou encore gestionnaire de contenus éditoriaux).

Aucun commentaire

Laisser un commentaire