Accueil Formations Fiches Métiers Fiche métier: comment devenir courtier immobilier?

Fiche métier: comment devenir courtier immobilier?

Effectuer sa reconversion professionnelle dans le secteur de l’immobilier peut être une très bonne idée car, avec ses 335 000 professionnels, c’est le 6ème secteur d’emploi en France et l’un des plus dynamiques. Dans ce secteur, la profession de courtier immobilier est relativement récente et en plein essor, attirant bon nombre de travailleurs indépendants motivés par des perspectives de rémunération intéressantes.

Un courtier immobilier est un intermédiaire intervenant dans les transactions immobilières. Il est mandaté par ses clients – particuliers ou entreprises – pour dénicher les biens immobiliers correspondant au mieux à leurs besoins, aux meilleures conditions d’achat et, parfois, de financement.

Si la profession est attrayante, l’on ne s’invente néanmoins pas courtier immobilier du jour au lendemain. Pour en faire votre métier, voici les quelques étapes à respecter.

Évaluer ses motivations et ses capacités

Si les niveaux de rémunération peuvent être élevés – généralement de l’ordre de 5 à 7% du montant de la transaction -, le métier de courtier immobilier est très exigent et demande les qualités suivantes :

  • Très bon sens de l’organisation afin de pouvoir gérer plusieurs dossiers à la fois, de pouvoir prospecter de nouveaux biens tout en finalisant des dossiers et en recherchant de nouveaux clients ;
  • Très bon esprit de synthèse et d’analyse permettant d’estimer efficacement la valeur d’un bien immobilier et son adéquation avec les besoins de ses clients, et pouvoir en négocier les conditions d’achat ;
  • Très bonnes qualités commerciales, ce qui ne signifie pas simplement d’avoir le « bagou » mais également d’inspirer confiance, d’être à l’écoute des attentes de ses clients, de très bien connaître son domaine et de pouvoir en expliquer les ressorts de façon claire et précise ;
  • Être d’une grande disponibilité et réactivité car vos clients voudront pouvoir vous contacter à toute heure du jour pour obtenir des informations ou pour connaître vos avancées ;
  • Très bonne gestion du stress pour pouvoir gérer à la fois les temps morts sans rentrées d’argent, les coups de « bourre » ainsi que les transactions mettant en jeu des sommes importantes.

Si vous disposez de l’ensemble de ces qualités ou pensez pouvoir les acquérir rapidement, le métier de courtier immobilier est sans doute pour vous !

Se former

Le métier de courtier immobilier est une profession réglementée. Elle est régie par la loi Hoquet du 2 janvier 1970 qui stipule notamment qu’il est obligatoire pour tout professionnel du secteur de posséder une carte professionnelle qui ne peut être obtenue qu’en suivant une formation ou par validation des acquis de l’expérience.

Les formations de courtier sont les mêmes que celles des agents immobiliers et se concentrent sur l’apprentissage de techniques de marketing, de vente, de finance ou encore d’assurance. L’on peut débuter dans la profession avec un Bac +2 spécialisé (BTS Professions Immobilières) ou un Bac +3 plus généraliste (licence professionnelle dans les secteurs du commerce, de l’économie ou du juridique). Universités comme écoles privées proposent ce type de cursus. Il est également possible d’effectuer un Master en Management de l’Immobilier en université.

S’il est possible de travailler rapidement en tant que courtier indépendant, il est préférable de faire d’abord ses armes dans une agence immobilière, une entreprise de courtage ou bien auprès d’un courtier indépendant expérimenté.

devenir courtier immo

Se déclarer et s’assurer

Une fois votre diplôme en poche et avant de commencer votre activité, il est indispensable de vous mettre en règle et de vous protéger, surtout si vous optez pour un statut de courtier indépendant. Dans ce cas, il vous faut remplir une déclaration de début d’activité en tant que personne physique pour une profession libérale ou assimilée (formulaire Cerfa PO PL) et demander votre carte professionnelle (Cerfa n°11555*03).

Une Assurance Responsabilité Civile Professionnelle vous couvrira en cas de litige – par exemple pour des défauts de construction non observés à la vente, ou bien des erreurs dans les négociations ou dans la rédaction de contrats. Cette assurance est obligatoire et indispensable au vu des montants engagés lors des transactions immobilières.

Finalement, avant de commencer à travailler pour un client, assurez-vous de signer un mandat de recherche, de préférence exclusif (vous garantissant que vous soyez le seul courtier mandaté par votre client et vous assurant ainsi de toucher votre cachet) et spécifiant toutes les conditions de collaboration et de rémunération.

Construire son réseau

Pour un courtier immobilier, se construire un réseau de travail est peut-être l’opération la plus délicate car c’est elle qui déterminera la qualité et l’efficacité de son travail. Vous devrez impérativement lier des contacts avec tous les professionnels des transactions immobilières, c’est-à-dire des agences immobilières, des notaires et des banques. Ceux-ci vous permettront de rester au courant des dernières tendances du marché et d’ainsi dégoter les meilleures affaires pour vos clients.

Pensez également à vous syndiquer ou à rejoindre des réseaux de professionnels du courtage tels que la Fédération Nationale des Chasseurs Immobiliers ou la Fédération Française des Chasseurs Immobiliers.

Trouver des clients

La dernière étape pour se lancer en tant que courtier immobilier est bien entendu de dénicher des contrats, donc de trouver des clients. Commencez par communiquer auprès de votre réseau qui pourront vous mettre en contact avec des clients ou des connaissances.

Ne négligez pas votre présence en ligne, et si possible créez un blog ou une page web bien agencée à votre nom, détaillant vos compétences et vos expériences et mettant bien en avant vos atouts et vos motivations. Face à la puissance et l’abondance des agences immobilières en ligne, un site personnel vous procurera de la visibilité et de la crédibilité pour attirer de nouveaux clients.

Finalement, soignez vos clients. Dans le domaine de l’immobilier, le bouche-à-oreille fonctionne très bien, et dans les deux sens : si vous êtes bon, vous vous ferez rapidement une excellente réputation et obtiendrez facilement de nouveaux mandats ; si vous décevez, vous aurez de plus en plus de mal à trouver de nouveaux clients.

Alors, si vous vous sentez d’attaque pour suivre ces quelques étapes, n’hésitez plus et lancez-vous pour vous reconvertir en courtier immobilier !

Aucun commentaire

Laisser un commentaire