Accueil Formations Fiches Métiers Fiche métier: comment devenir décorateur d’intérieur?

Fiche métier: comment devenir décorateur d’intérieur?

Le métier de décorateur d’intérieur consiste à aménager des espaces privés ou publics (maisons, appartements, boutiques, musées…), à concevoir des aménagements intérieurs selon les attentes de son client en terme à la fois de goût et de budget, à jouer avec les volumes, les formes, les couleurs, les matériaux et l’espace.

decorateur dinterieur

Missions

Le décorateur d’intérieur doit en premier lieu écouter les demandes de son client et les cerner pour bien se rendre compte de ce qu’il attend. Il doit ainsi être apte à lui proposer un projet concret qui respecte ses souhaits. Il doit ensuite définir les étapes de sa réalisation.

Pour cela, il doit commencer par relever les mesures et dresser un état des lieux pour se rendre compte des contraintes auxquelles il sera confronté et cerner toutes les potentialités de l’espace.

Il dessine ensuite les plans des aménagements intérieurs (cloisons, mobilier, éclairage, sens de la circulation dans les bâtiments…), et doit à cet égard maîtriser les logiciels de conception et de dessin assistés par ordinateur ainsi que le dessin technique. Dans cette tâche, il doit également respecter les normes de sécurité des établissements recevant du public. Il procède également aux choix décoratifs, en collaboration avec son client.

Il réalise ensuite un dossier de présentation incluant des plans et des maquettes afin de montrer à son client le résultat final auquel le travail va aboutir ainsi que les différentes étapes pour y parvenir. Dans ce cadre, il doit tenir compte, en plus des souhaits du client, des contraintes financières et techniques.

Il doit ensuite réaliser ce projet, une fois celui-ci accepté par le client. Pour cela, il a la mission de trouver des prestataires extérieurs (ébénistes, peintres, marbriers…) qui mettront concrètement en œuvre ses plans, et il doit négocier avec eux. Il coordonne le planning de leurs intervention et le gère jour après jour. Il contrôle la bonne avancée des travaux et la réalisation du projet, vérifiant notamment le bon respect des délais.

Il doit également apporter son soutien à son client quant à la gestion de tout ce qui touche à la partie administrative du projet.

Qualités et compétences

  • Avoir une bonne capacité d’écoute : le décorateur d’intérieur exerce un métier en lien avec une clientèle. Il doit donc avoir de bonnes qualités d’écoute, pour cerner les attentes de ses clients et doit posséder un esprit synthétique afin de traduire leurs souhaits de manière concrète et réalisable. Il travaille en outre en étroite collaboration avec de nombreux fournisseurs et prestataires extérieurs ; il doit savoir se montrer sociable et diplomate.
  • Disposer d’une bonne dose de créativité et un sens artistique : le métier de décorateur d’intérieur exige créativité, imagination et inventivité.
  • Posséder des qualités techniques : en plus de ces aptitudes créatrices, le décorateur d’intérieur doit maîtriser les techniques du dessin. Il doit donc être particulièrement rigoureux et technicien.
  • Faire preuve d’ingéniosité : un bon décorateur d’intérieur est quelqu’un de malin et d’astucieux ; il doit en effet être capable de trouver des solutions à tous les problèmes qu’il rencontre sur un chantier. C’est à lui de s’adapter aux lieux qu’il rénove et décore, et non l’inverse.
  • Connaître les normes techniques et les normes de sécurité : notamment dans les espaces accueillant du public, les normes de sécurité sont de plus en plus nombreuses et drastiques. Le décorateur d’intérieur doit donc les connaître et les maîtriser pour les inclure dans la réalisation des projets de son client. Cela constitue d’ailleurs une difficulté supplémentaire, en ce sens qu’il doit combiner de manière adéquate contraintes techniques et esthétisme.

Formation

Contrairement à d’autres métiers d’art qui sont réglementées, comme celui de tapissier décorateur ou décorateur étalagiste, le métier de décorateur d’intérieur est libre d’accès. Néanmoins, il faut avoir une solide formation pour prétendre l’exercer ; celle-ci est nécessaire notamment pour apprendre à maîtriser les logiciels de PAO/DAO, ainsi que les normes de sécurité. La formation permet également de se constituer un premier réseau de contact, particulièrement essentiel dans ce métier.

Un décorateur d’intérieur a généralement un niveau Bac + 4 ou 5. De nombreux cursus existent : formations d’arts appliqués et beaux-arts, particulièrement prisés, mais aussi de prestigieuses écoles comme Boulle, Camondo, l’Ensad, Olivier de Serres-Ensaama ou encore La Martinière. Toutes ces écoles séduisent de nombreux candidats.

Le Conseil français des architectes d’intérieur reconnaît en tout 14 formations, notamment : BTS agencement de l’environnement architectural, Diplôme des métiers d’art (DMA) arts de l’habitat, Diplôme national d’arts et techniques (DNAT) design d’espace, Diplôme supérieur d’arts appliqués (DSAA) architecture intérieure et création de modèles, Diplôme national d’arts plastiques (DNAP) design ou encore Diplôme de l’Ensad-Arts Déco spécialisé en architecture d’intérieur. Le site du CFAI donne également une liste d’écoles reconnues pour se former au métier d’architecte d’intérieur.

Salaire

Le salaire brut d’un débutant est de 1500 €. Un décorateur expérimenté travaillant en libéral à Paris gagne aux alentours de 2700 € par mois. Ses honoraires peuvent être soit calculés au pourcentage de la dépense totale engagée par le client, soit être définis par unité de vacation (heure, demi-journée, journée), soit encore être fixés sous la forme d’un forfait.

Débouchés

Un décorateur d’intérieur peut exercer soit en étant à son compte soit en étant salarié. Mais l’insertion sur le marché du travail n’est guère aisée. Salarié, il peut exercer dans un bureau d’études, une entreprise du bâtiment second œuvre ou bien un cabinet d’architecture, mais aussi pour un organisme exerçant pour le compte de l’État ou d’une collectivité publique.

Ses possibilités d’évolution sont multiples : il peut ainsi se diriger vers la scénographie (création de mises en scène), se spécialiser dans l’aménagement d’un certain type de bâtiment, ou encore s’orienter vers le design de produits. Les secteurs de la communication lui sont également ouverts.

Formez-vous à distance. Recevez une documentation gratuite

Aucun commentaire

Laisser un commentaire