Comment devenir hôtesse de l’air : formation, salaire et débouchés

Le métier d’hôtesse de l’air ou de steward consiste à veiller au confort comme à la sécurité des passagers pour un bon déroulement du vol, sous la responsabilité du commandant de bord.

hotesse de lair

Mission

Son rôle commence en amont du départ. L’hôtesse de l’air s’assure d’abord que l’équipement de secours est opérationnel : elle vérifie les masques à oxygène, les gilets de sauvetage et l’état des toboggans. La gestion des stocks disponibles dans l’appareil lui revient.

Puis, vient l’heure d’embarquer, il faut accueillir les différents passagers avec le sourire. Certaines personnes nécessitent une attention particulière lors de l’installation : le steward, ou l’hôtesse, prend en charge les enfants comme les personnes à mobilité réduite. Tous doivent boucler leur ceinture avant le décollage.

Un rappel des consignes de sécurité ainsi qu’une explication détaillée de l’usage du matériel de sécurité, à la disposition de chacun, font partie de ses tâches. Sa mission consiste à informer les passagers sur les attitudes à adopter, en cas de turbulences ou à l’atterrissage, pour un voyage sans danger. Il s’agit souvent de rassurer les plus inquiets et de limiter les comportements à risques.

Cette personne fournit couvertures et oreillers pour un trajet confortable. Elle sert boissons et plateaux repas aux personnes qui le souhaitent. Elle tient la liste des comptes et propose des marchandises dédouanées à acheter.

Qualités nécessaires

  • Être doué(e) pour la communication :
    Une présentation soignée est de rigueur pour arborer l’uniforme de la compagnie : à bord, vous représentez la société. Une bonne image comme un sourire bienveillant aident à faire passer le message lorsqu’il faut attacher les ceintures. La fermeté et la courtoisie de votre discours assurent un trajet sans histoire ni comportement dangereux.
  • Être capable de s’adapter :
    Ce métier conduit à rencontrer des voyageurs du monde entier, avec des cultures et des attentes à respecter, sans les juger. La diplomatie permet d’apaiser les éventuels conflits dans l’espace réduit que constitue la cabine. Chaque âge a des besoins spécifiques, vous devez répondre, de façon personnalisée et avec patience, au bien-être de chaque passager.
  • Être responsable :
    Pour devenir steward ou hôtesse, il faut accepter l’entière responsabilité de la sécurité des passagers. En cas d’avarie, il est indispensable de faire preuve de sang-froid pour adopter la meilleure attitude et continuer à travailler en équipe. Le commandant de bord compte sur vous pour faire appliquer ses consignes sans affoler les voyageurs.
  • Être bilingue :
    L’accueil des touristes implique une parfaite maîtrise de l’anglais : le niveau TOEIC 720 est d’ailleurs exigé. Une seconde langue constitue un atout pour mettre à profit vos compétences acquises dans le cadre commercial ou dans l’hôtellerie.
  • Avoir de bonnes prédispositions physiques :
    Avant de devenir hôtesse de l’air ou steward, une attestation d’aptitude médicale vous sera délivrée par le Centre d’Expertise Médicale du Personnel Navigant et sera renouvelable tous les 2 ans. Vous devrez passer des tests en natation. Une fois embauché(e), les décalages horaires font partie des conditions de travail.

Formation

Les compagnies aériennes prennent en charge la formation de leurs Personnels Navigants Commerciaux (PNC) pour s’assurer que les candidats à l’embauche répondent complètement aux critères du groupe. Voir la liste des compagnies aériennes habilitées à dispenser cette formation. Vous passerez des tests de sélection avant d’accéder à la formation.

Voici les pré requis avant de postuler pour être formé(e) au métier de steward ou d’hôtesse de l’air :

  • être majeur(e)
  • être de nationalité française ou ressortissant de la CEE
  • posséder au moins un BAC
  • savoir nager

Cette formation est payante : pour préparer votre CCA (Cabin Crew Attestation), vous devrez verser environ 1 500€. Avant de passer votre examen pour devenir PNC, vous suivrez au moins 140 heures de préparation. À noter que le certificat de membre de l’équipage de cabine (CCA) est délivré par la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC).

Ce diplôme d’État n’autorise pas les candidatures libres. L’examen comporte une partie théorique, avec un QCM de 70 questions, et une autre pratique qui évalue vos compétences en matière de sécurité et de sauvetage. Le taux de recrutement dépend de l’envergure de la compagnie retenue.

Salaire

Le salaire de l’hôtesse de l’air ou du steward varie d’un employeur à l’autre. Les compagnies low cost économisent aussi à ce niveau… Toutefois, vous bénéficiez de primes pour les vols de nuit ou les longs voyages.(Voir l’article destiné aux étudiants)

En moyenne, les premiers bulletins de paie s’élèvent à 1 500€ bruts et peuvent aller jusqu’à 1 800€ chez Air France. En fin de carrière, les revenus atteignent 3 500€ bruts par mois. Plus vous avez de responsabilités à bord, plus vous gagnez.

Ces sommes annoncées impliquent un temps plein. Le salaire équivaut à 60 ou 80 heures de vol par mois. Il inclut les escales durant lesquelles vous ne rentrez pas chez vous.

Débouchés

Le CCA permet de travailler pour les compagnies aériennes basées dans l’Union Européenne. La majorité des PNC travaillent dans le civil. Quelques uns entrent dans l’armée de l’air.

L’expérience vous permet d’accéder au poste de chef de cabine. Vous pouvez aussi devenir chef de cabine principal : il s’agit alors d’endosser la responsabilité d’une équipe plus importante encore. Vous accédez à ces fonctions grâce à une promotion interne qui valorise vos nombreuses heures de vol.

Au préalable, vous devrez acquérir et développer les compétences nécessaires « sur le terrain » pour assumer davantage de responsabilités. Vous pourrez alors évoluer vers la classe affaire grâce à votre savoir-faire. Vous partirez sur un vol long courrier une fois vos preuves faites sur les avions aux destinations nationales.

Au fil du temps, certains préfèrent privilégier leur vie de famille. Il est possible de suivre une reconversion. Les compagnies ont besoin d’instructeurs au sol pour former les nouvelles recrues.

La filière recrute : la multiplication des compagnies aériennes favorise l’embauche de personnel naviguant. Le fonctionnement des aéroports nécessite également des hôtesses d’accueil, des commerciaux et un personnel en charge de toute la partie administrative.

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments
Je vous montre gratuitement 10 manières peu connues de trouver un travail
En moins de 30 jours
  • Comment vous différencier facilement de 99% de chercheurs d’emploi
  • L’astuce ingénieuse en 2 étapes pour décrocher un emploi SANS passer par un entretien d’embauche
  • Comment inverser la donne et faire venir les employeurs vers vous
  • Votre CV et lettre de motivation prêts en 5 minutes chrono (sans rédiger une seule ligne de texte)
Je vous montre gratuitement 10 façons peu connues pour trouver un travail

Les astuces seront envoyées à l'adresse e-mail indiquée ci-dessous:

Les astuces ont été envoyées
Consultez votre boite e-mail