Accueil Formations Fiches Métiers Fiche métier: comment devenir webdesigner?

Fiche métier: comment devenir webdesigner?

Le métier webdesigner consiste à mettre son sens artistique au service de la création de l’identité visuelle d’un site web et de lui assurer un trafic optimal grâce à une organisation toujours à la page.

webdesigner

Mission

Cet expert de la conception graphique des sites internet propose une charte à ses clients. Il travaille sur un design adapté à la visibilité de l’entreprise, en adéquation avec les axes de communication de celle-ci. Il rend le site attractif pour les internautes ciblés avec une image engageante et facilement identifiable. (Voir la description du métier)

Il présente son projet d’environnement graphique au client qui valide le choix des couleurs ainsi que des images. Le webdesigner se concentre alors sur la maquette : il conçoit chaque élément visuel pour chaque page du site. La charte graphique guide ses options esthétiques.

La cosmétique du site doit également répondre aux contraintes de navigation. Il prévoit des interfaces utilisables sur le web comme depuis un mobile ou sur les réseaux sociaux. Il sait hiérarchiser l’information pour une meilleure interactivité de chaque zone.

Il met donc en place l’arborescence et l’architecture du site pour un référencement naturel sur Google de qualité. La typographie, les dimensions de la page ou les zones de publicité répondent aux critères de chargement pour chaque page mise en ligne. Il définit aussi les supports de communication avec les visiteurs : la gestion du service d’e-mailing, des newsletters comme des liens internet lui incombent.

Le designer d’interface web s’assure du bon fonctionnement du site. Après la livraison de la commande, il s’occupe de la mise à jour des bannières, photos, animations et symboles graphiques.

Qualités et compétences

Dans les agences web comme dans les entreprises de service numérique, ce poste requière des compétences d’artiste du numérique. Il demande une compréhension globale des enjeux en terme de communication marketing. Votre dynamisme sera un atout.

  • La créativité : Ce métier à vocation artistique vous laisse une grande liberté de création pour mettre en valeur le contenu des sites. Vos choix graphiques doivent séduire les visiteurs, capter leur attention avec une présentation conviviale et de qualité remarquable. Il faut aussi savoir se montrer innovant pour que le site client se démarque des sites concurrents, grâce à une identité graphique authentique.
  • La maîtrise de l’outil graphique : Expert en technologie, le designer d’interface utilise quotidiennement les logiciels comme Photoshop, Illustrator, Flash ou Adobe After effects pour les animations. (Onisep) Il explore toutes les possibilités offertes par les systèmes pour créer le buzz sur les réseaux sociaux. À la pointe de l’innovation, il étend même sa palette graphique à la 3D.
  • La réactivité : Ce créatif dans l’âme doit également respecter des délais de livraison en rapport avec le financement des projets : autrement dit, il travaille souvent dans l’urgence. Sa force de proposition doit répondre aux besoins en communication de l’entreprise pour laquelle il crée. Il réactualise sans cesse sa connaissance des dernières techniques utilisées.
  • La maîtrise de l’outil informatique : Vous devrez manipuler les outils d’intégration pour créer chaque page. Rendre la navigation ergonomique dans le respect des normes W3C est un critère déterminant. Le langage informatique n’a plus de secret pour vous : utilisation des balises html pour combiner les images et les parties textes, ou de Java Script pour gérer les supports de communication en ligne, font partie de votre lot quotidien.
  • Le sens du relationnel : Le webdesigner est capable d’envisager les attentes des entreprises et de s’adapter à leurs objectifs marketing et financiers avec des solutions techniques adaptées. Il rend des comptes à son directeur artistique ou à un chef de projet. Il communique régulièrement avec ses clients, des infographistes et des intégrateurs multimédias.

Formation

Pour accéder à ce type de formation, un BAC+2 s’avère indispensable. Un concours vous donne accès aux établissements qui la dispense. Vous pouvez vous former dans des écoles de communication, de design ou de multimédias.

Cette fonction correspond à des formations de niveau BAC+3 à BAC+5. Vos études vous donnent accès à des diplômes différents : deux années post-bac vous permettent de suivre un BTS en communication visuelle, en design graphique ou une licence pro « audiovisuel et multimédia », « art et technologie ». Pour les BAC+5, il existe des masters pro dans le domaine des arts ou de la culture et de la communication.

Vous pouvez également tenter les écoles spécialisées. Les Beaux-arts accueillent les BAC+3 dans une cinquantaine d’établissements en France.

Salaire

Le mode de rémunération diffère entre les indépendants et ceux en contrat avec une agence de communication. Le freelance offre un revenu au contrat : le salaire dépend de la nature de la prestation. En revanche, la sous-traitance pour une entreprise assure un salaire fixe.

À la sortie de l’école, vous commencez souvent avec un SMIC mais votre salaire peut aller jusqu’à 2 900€ bruts par mois. Votre niveau de qualification ainsi que le poste confié influencent largement votre taux de rémunération. Les écarts de salaires dépendent également du type d’entreprise.

Les webdesigners confirmés peuvent gagner jusqu’à 3 600€ nets mensuels. Ces créatifs expérimentés ont un salaire minimum de 1 600€ net par mois. Leur revenu évolue en fonction des responsabilités qui leur sont confiées.

Débouchés

Vous entrez dans la profession comme webdesigner junior. Vos années d’expériences vous donnent le statut de webdesigner senior. Cependant, vous pouvez choisir de vous spécialiser durant votre carrière.

Au sein d’une société de communication, vous pouvez devenir chef d’édition : ce poste à responsabilités vous permet de manager l’ensemble des différents projets. Votre formation et votre spécialisation seront déterminantes pour intégrer une grande entreprise. Les webdesigners à leur compte doivent démarcher leur clientèle et mettre en vitrine leur savoir-faire sur le net pour se faire connaître.

Si vous êtes tenté par une reconversion dans le secteur, sachez qu’il recrute. La demande pour l’e-commerce, l’e-marketing et les sites évènementiels reste importante. Les agences cherchent des personnes compétentes toujours à l’affût des tendances actuelles. (Voir l’article destiné aux étudiants)

Aucun commentaire

Laisser un commentaire