Accueil Formations 30 métiers qui recrutent en 2017

30 métiers qui recrutent en 2017

Vous venez d’être licencié ou savez que vous êtes sur le point de perdre votre emploi? Vous êtes à la recherche d’un métier qui recrute? Nous avons préparé une liste de 30 métiers qui recrutent en 2016. Plus d’excuse pour vous mettre sur la voie de la reconversion ou suivre votre vocation!

1 – Un besoin réel de Webmasters

formation webmaster

Si vous avez des affinités avec le monde informatique et les nouvelles technologies, le métier de webmaster est fait pour vous. Avec l’expansion de l’économie numérique, avoir un site internet est devenu incontournable pour les entreprises qui recrutent de nombreux webmasters pour faire fonctionner les sites (rédaction des contenus et de leur mise à jour, mise en page, respect de la charte graphique, maintenance technique).

2 – Un nouveau métier : Community Manager

formation community manager

Toujours en lien avec le développement de l’économie numérique, ce nouveau métier est apparu ces dernières années. Le community manager, autrement appelé animateur de communauté web est un animateur ou surveillant virtuel gérant les communications sur les réseaux sociaux et sites web. Son rôle est d’assurer que les règles de bonne conduite sont respectées et de veiller au respect de l’image de marque de la société qu’il représente. Ce métier qui ne dispose pas de formation spécifique est accessible par de nombreux cursus de base (école de commerce, université, écoles de communication…). Si vous disposez d’une formation supérieure et que vous cherchez un moyen de vous reconvertir dans un secteur qui recrute, n’hésitez donc pas à tenter votre chance en contactant directement les entreprises sans attendre que les offres tombent !

3 – Recherche professeur désespérément

professeur

Si vous avez effectué des études supérieures pourquoi ne pas tenter votre chance en passant un des concours d’accès au professorat ? Le secteur connait la désaffection des étudiants en formation initiale à l’université laissant ainsi ces dernières années de nombreuses places non pourvues aux concours. Si vous n’êtes pas encore certain de votre choix, vous pouvez dans un premier temps postuler à des missions de remplacement en tant que professeur vacataire auprès de votre académie. Ce sera pour vous une bonne manière de vérifier si cet emploi vous correspond.

4 – Commis de cuisine

commis de cuisine

Vous souhaitez effectuer une reconversion dans l’univers de la cuisine sans prendre le risque d’ouvrir un restaurant ? Pourquoi ne pas devenir commis de cuisine en passant un CAP ? Avec 120000 restaurateurs en France le métier de commis de cuisine ouvre de multiples perspectives aux postulants en leur assurant la stabilité d’un emploi et d’un salaire fixe. L’avantage du métier est de recruter les diplômés même s’ils n’ont pas beaucoup d’expérience ! Si votre talent se confirme vous pourrez évoluer pas à pas vers le métier de cuisinier.

documentation

5 – Gestionnaire de paie

gestionnaire de paie

Vous aimez les chiffres et les calculs ? Voilà un métier qui ne disparaitra jamais et qui manque cruellement de candidats. Le gestionnaire de paie établit chaque mois le bulletin de paie de tous les salariés d’une entreprise en comptabilisant les heures et en s’adaptant aux changements fréquents de la législation. N’hésitez donc pas à tenter une reconversion dans ce secteur en demandant à suivre une formation adaptée car un poste vous attendra à la clé.

6 – Audioprothésiste, ou allier la technique à l’humain

audioprothesiste

Les métiers paramédicaux vous attirent? Avec de plus en plus de personnes âgées, et des handicaps liés à l’audition de plus en plus fréquents, l’audioprothésiste, un technicien professionnel de santé, est un métier prometteur! Il évalue les capacités auditives de ses patients et les corrige. Pour cela, il conçoit, adapte des prothèses auditives sur mesure et procède à l’appareillage des patients déficients de l’ouïe. Afin de concevoir l’appareillage, l’audioprothésiste doit évaluer la gêne subie ou ressentie par le patient. Pour ce faire, il reçoit le patient au cours d’un entretien permettant de déterminer précisément la perception de son trouble auditif. C’est donc un métier à la fois technique mais disposant aussi d’une dimension humaine. Un emploi qui vous ira à merveille si ce que vous recherchez c’est le contact humain.

7 – Analyste Web (WebAnalyst): pour les “geeks” et les mordus de statistiques

analyste web

Un autre métier à l’heure du Numérique se fait de plus en plus fréquent au milieu des offres d’emploi en 2016: le WebAnalyst. C’est lui qui est chargé de fournir des données sur la fréquentation d’un site web et de les analyser. Beaucoup de rigueur est demandée pour ce poste qui requiert également un gros travail d’interprétation afin de déterminer le comportement des visiteurs et utilisateurs: ces analyses lui permettent d’élaborer des prévisions ou des préconisations, facilitant ainsi les prises de décisions concernant le site web. L’analyste de trafic peut exercer dans une agence Web ou en indépendant. Bon à savoir si vous tenez à vous reconvertir tout en gardant votre liberté.

8 – e-Merchandiser ou Chef de Produit e-Commerce

chef de produit

Nouveau métier? Oui et non. Le Chef de Produit existe depuis les débuts du commerce et de la Grande Distribution, mais le voici sous sa nouvelle forme: digitale. Dans le e-commerce, son objectif est très important: booster les ventes du site e-commerce.  Il doit donc trouver la présentation des produits la plus valorisante et rendre leur achat possible en quelques clics.

Un travail qui requiert logique, sensibilité marketing, et une certaine créativité! Il est essentiel de savoir travailler sous la pression des résultats: tout faire pour atteindre les chiffres qui ont été fixés. Cela demande rigueur, réactivité et capacité d’adaptation.

9 – Chef de Projet Applis Mobiles: à la pointe de la technologie

chef de projet app mobile

Si vous pensiez que le Web est le dernier secteur de métiers tendance, alors détrompez-vous: les applications mobiles sont en passe de devenir le recruteur numéro UN à l’heure où l’on parle interconnectivité, innovation technologique et rapidité. Avoir tout à portée de main, tel est le but d’une appli mobile. Le Chef de Projet est le responsable du Cahier des charges, de faire passer un projet du statut d’idée à produit, en gardant un oeil sur le développement de l’application mobile de A à Z. C’est lui qui coordonne les différents intervenants sur le projet, veille au respect des dates limites et s’occupe de gérer le contenu de l’application, en mêlant études de marché et R&D. Si vous aimez être à la pointe de la technologie et détestez la routine, ce métier à 200km/h est fait pour vous!

10 – Développeur Mobile iOs/ Android

developpeur mobile

Il est régulièrement en contact avec le Chef de Projet pour le renseigner sur l’avancée des projets et lui confier les difficultés rencontrées. Il est également en contact avec d’autres collaborateurs (designer web) sur le projet afin de coordonner la production de l’application. Le développeur iPhone ou développeur Android accomplit des programmes informatiques spécifiques consacrés à l’environnement mobile et nomade. Dans un contexte d’augmentation des usages des outils de nomades (tablette, Smartphone), les projets entrepris concernent des sites web spécifiques, des applications (jeux vidéo) et également des services en ligne. Si vous exercez comme Développeur Web, alors c’est la suite logique de votre formation!

11 – Consultant Big data: le traducteur de chiffres!

big data

L’expert en informatique décisionnelle collecte les données et les transforme en informations et outils d’aide à la décision. Il analyse des masses importantes de données éventuellement non structurées (big data), les visualise et propose de nouveaux services aux utilisateurs. Là encore, si les chiffres ne vous font pas peur et vous aimez les rendre utiles aux yeux de vos collègues, alors c’est le job idéal.

12 – Auxiliaire de vie

auxiliaire de vie

Un emploi pour les philanthropes. L’auxiliaire de vie sociale permet le maintien à domicile des personnes âgées ou handicapées. Il veille à leur bien-être et les aide dans les actes de la vie quotidienne. Souvent employé par une association ou une mairie, il travaille en autonomie.

documentation

13 – Plombier

plombier

Un robinet qui fuit, un évier bouché, un chauffe-eau en panne… On a toujours besoin d’un plombier! On en a besoin, et il y en a de moins en moins! L’occasion donc de se former au métier qui requiert une bonne condition physique, mais aussi une capacité à analyser la situation et à choisir la bonne méthode d’intervention. Bon tuyau: vous pouvez exercer comme salarié ou à votre compte.

14 – Ingénieur Bio-Informaticien: un double spécialiste

ingenieur bioinformaticien

Grâce au bio-informaticien et à la puissance de calcul de son ordinateur, les milliards de données produites par l’organisation des gènes peuvent être exploitées, analysées et comparées par les chercheurs en biologie. Les enjeux sont importants: découverte de nouveaux traitements, amélioration des espèces, préservation de la biodiversité, contrôle qualité dans l’agro-industrie et l’environnement

Des études longues (Bac +5) pour un métier plein d’avenir.

15 – Professeur de Yoga: pour les amoureux du Bien-être

professeur yoga

La tendance est au bien-être, au mode de vie sain, et au bonheur intérieur. Alors, pourquoi ne pas l’enseigner? La formation du professeur de Yoga a lieu dans des écoles spécialisées. Dans ces écoles, il peut faire des formations de niveau Bac +2 à Bac +5. Si vous le pratiquez en loisir depuis de nombreuses années, vous tenez peut-être là votre reconversion ou vocation, en mêlant l’utile à l’agréable!

16 – Coach Fitness: à vos baskets!

coach fitness

Là encore, la demande croît de jour en jour. Avec l’explosion des salles de sport, de la tendance à prendre soin de soi et à manger sain, et à la vue des prévisions affligeantes en termes de surpoids pour les années à venir, avec ce nouvel engouement pour la santé le coach sportif ou fitness a de quoi faire. Il aide ses usagers à atteindre leurs objectifs sportifs. Pour y arriver, il met en place des exercices suivis, des séances adaptées et des tests. Néanmoins, en fonction des capacités physiques de ses clients et de leurs attentes, il met en place des programmes adaptés. Pour cela, il doit d’abord réaliser un premier bilan avec eux.

17 – Responsable Affiliation: pour les commerciaux du web

responsable affiliation

C’est LE métier pour ceux qui se sentent la fibre commerciale et qui souhaiteraient se lancer dans le secteur du web. Le responsable affiliation (ou affiliate manager) noue des partenariats/programmes d’affiliation en vue de générer du trafic qualifié sur le site de l’entreprise ou des sites des clients de l’agence qui l’emploie.

 

18 – UX/ UI Designer: les nouveaux créatifs

ux ui designer

Le designer UX (user eXperience) et le designer UI (user interface) est une évolution et une spécialisation récente du métier de web designer. Le premier s’intéresse à l’expérience utilisateur, le second à la conception de l’interface produit. Une autre possibilité d’évolution logique pour les créatifs du web.

19 – Chef de Secteur GMS

chef de secteur gms

Si vous rêvez d’un job qui mêle vie de bureau et mobilité, le métier de Chef de Secteur est à prendre en considération. Il a pour mission de développer le chiffre d’affaires et la part de marché de ses produits sur son secteur en veillant à respecter la politique commerciale définie au siège. C’est notamment lui qui veille à ce qu’en rayon, ses produits soient présentés tels que l’équipe commerciale et marketing l’a défini.

20 – Brand Manager: la marque dans la peau

brand manager

Le chef de marque a une mission de développement stratégique et de valorisation financière de la marque qu’il doit pouvoir optimiser au-delà des produits ou des catégories. Cette fonction encore naissante est confiée à des cadres seniors. Et dans certaines entreprises, cette fonction est la plus importante du marketing. C’est aussi une évolution logique du métier de Chef de Produit dans le marketing. Un poste à responsabilités donc, avec de belles perspectives d’évolution et de développement dans les années à venir. Et un job où l’on requiert déjà un certain bagage!

21 – Animateur 3D: pour ceux qui aiment voir la vie aux dimensions réelles

graphiste 3d

Artiste dans l’âme? Grâce à la croissance des secteurs du jeu vidéo et des films d’animation, les métiers du 3D connaissent un réel succès.

Infographiste 3D, réalisateur de film en 3D, modélisateur 3D ou encore animateur 3D: autant de métiers du 3D qui attirent les passionnés de dessin et de création sur ordinateur. Parmi toutes ces possibilités, l’animateur 2D/3D est un métier qui a de quoi séduire. Si l’animateur 2D doit avant tout être un bon dessinateur, la maîtrise de l’informatique devient indispensable dans le cadre de la 3D.

documentation

22 – Spécialiste SEO et ASO (référenceur Web)

specialiste seo

Vous êtes autonome et autodidacte? Ce métier peut vous intéresser. Si le Référenceur WEB n’est plus à présenter, le Spécialiste ASO est, lui, un petit nouveau. C’est l’équivalent du SEO mais pour les applis mobiles! Rappelons ce en quoi consiste le SEO, Search Engine Optimization: le Spécialiste SEO est chargé d’améliorer la visibilité et l’audience d’un site internet. Sa mission consiste à positionner un site web dans les premiers résultats des moteurs de recherche (Google, Bing, Yahoo…) sur des requêtes précises. Un nouveau métier émergent est donc celui de Spécialiste ASO, qui consiste à optimiser le positionnement des applications mobiles sur les différents “stores”, soit le Apple Store, soit le Google Play Store. Ces deux métiers nécessitent de s’auto-former et de surveiller l’évolution des moteurs et des techniques en permanence.

23 – Dénicheur de talents

Et oui, donner du travail aux autres, c’est aussi très gratifiant! Si vous êtes un Sherlock Holmes dans l’âme et que vous aimez le côté relationnel, alors pourquoi ne pas vous lancer dans une carrière dans les Ressources Humaines? Ces dernières années ont vu émerger un nouveau job, celui de Talent Acquisition Manager ou Dénicheur de talents. Similaire à ce bon vieux chasseur de têtes, oui, mais avec une réelle place dans les grands groupes qui favorisent le recrutement de talents directement depuis… les entreprises concurrentes!

24 – Commercial export

Pour ceux qui ont la bougeotte, le sens des affaires, et un bagout aussi développé en français qu’en anglais, chinois ou espagnol, c’est le poste sur mesure.

Dans ce métier, le sens de la négociation et le goût des contacts s’expriment au quotidien. Parce qu’il voyage dans des pays de cultures différentes, le commercial export possède une grande ouverture d’esprit. Il doit s’adapter aux habitudes de négociation et aux rythmes de travail propres à ses interlocuteurs étrangers. Son objectif? Développer les parts de marché de son entreprise à l’étranger, sur une zone géographique précise. Le plus? Une formation plutôt courte, en 2 ans.

25 – Acheteur

Être payé à acheter, c’est possible, vous ne rêvez pas! L’acheteur peut travailler dans la distribution, l’industrie ou les services habillement, bois, papier, pharmacie, plastique, distribution, etc. Autant dire que presque tous les secteurs sont concernés. Dans le textile notamment, il s’agit d’un métier très recherché, où l’Acheteur International doit non seulement être dôté de grosses capacités de négociation mais aussi d’une excellente connaissance du secteur puisque c’est lui qui déterminera les nouvelles tendances.

26 – Blogueur: le futur métier

blogueur

Un métier qui peut sonner peu sérieux au premier abord, mais après tout, c’est l’évolution naturelle de l’écrivain à la plume, non? Un blogger peut écrire pour le loisir mais il peut aussi être rémunéré et même en vivre! La profession n’est pas encore classée dans le registre des métiers, mais cela ne saurait trop tarder. Certains blogs génèrent en effet un traffic important et intéressent les publicitaires. Ainsi, de nombreuses blogueuses mode par exemple, vivent de leur passion du haut de leurs 20 ans à peine. La clé de la réussite? Trouver une bonne idée, faire un joli site, publier régulièrement, et gérer votre audience comme vous chérissez vos propres enfants.

27 – Recruteur IT: un besoin émergent

recruteur it

Comme vous l’aurez certainement remarqué, en cette année 2016 de nombreuses ouvertures de poste se situent dans le secteur du numérique, web et applis mobiles (voir l’étude réalisée par l’APEC). Afin d’embaucher ces nouveaux talents, il est nécessaire de disposer des services d’un recruteur spécialisé IT (Technologies de l’information) voire même plus précisément digital et e-commerce. Un métier accessible soit aux professionnels des Ressources Humaines qui souhaiteraient se spécialiser dans un métier d’avenir, soit aux techniciens du web qui envisageraient de mettre à profit leurs connaissances du milieu en donnant une dimension plus humaine à leur métier.

28 – Responsable CRM: pour ceux qui savent cultiver la relation client

crm responsable

Le responsable CRM travaille au service marketing des grandes entreprises. Il a pour mission de mettre en œuvre des outils et des stratégies afin d’améliorer la satisfaction des clients vis-à-vis des services d’une entreprise. Il peut évoluer dans le secteur du numérique et la relation client se basera par exemple sur des envois de Newsletters, ou bien dans des entreprises plus traditionnelles, avec une relation client plus directe: téléphone, rendez-vous clients, etc.

29 – Infirmier

infirmier

Plus qu’un métier, c’est une vocation. Au sein de l’hôpital, l’infirmier et l’infirmière sont un maillon important de l’équipe médicale. Il doit être capable d’apporter son concours à l’élaboration d’un diagnostic. Pour les infirmiers et les sages-femmes, 78000 créations de postes sont prévues cette année, avec beaucoup de postes vacants en Ile-de-France.

documentation

30 – Technicien de maintenance industrielle

technicien maintenance industrielle

En 2016, on observe une grosse pénurie de jeunes profils dans le secteur de l’Industrie. Les entreprises recherchent des professionnels ayant des connaissances techniques dans les disciplines suivantes: automatismes, mécanique, hydraulique, pneumatique, électricité industrielle. Place aux profils curieux, toujours en quête des dernières technologies et prêts à se maintenir en permanence à niveau. On vous demandera également un sens aigu de la communication et du travail en équipe.

Une liste qui vous donnera de quoi vous faire réfléchir. Maintenant vous avez l’embarras du choix: évaluez vos compétences, et lancez-vous dans une nouvelle aventure.

31 COMMENTAIRES

  1. Nabil Nassif

    Cherche des formations certifiantes et/ou qualifiantes me permettant après 14 années d’experience dans les produits de change de me reconvertir à un nouveau métier dans les services (gestion de paie par exemple…)

  2. Moi

    Personnellement je suis webmaster et je peux vous dire que personne n’en recherche !!! Aucune offre d’emploi dans ce domaine…

  3. prat

    au chômage depuis un certain temps et étant dans les ressources humaines j’ai voulu faire un contrat pro pour être gestionnaire de paie justement sauf qu’après avoir envoyé des centaines de lettres aucune entreprise ne m’a contacté ? Changer de métier oui mais sans les entreprises on ne peut rien faire

    • Ph

      Dans la même situation; votre commentaire ne me surprend pas. En simplifiant, dans le meilleur des mondes: soit vous avez au moins (eu) une expérience généraliste rh (paie incluse) ou en développement rh (recrutement comme entrée) idéalement sur des secteurs clés (bancassurance, énergie, pharmaceutique…) pour espérer rebondir rapidement en cas de chômage sur un poste quasi similaire. Gestionnaire de paie est un poste technique à bac +2/3 pour un profil junior débutant au sein d’une équipe de plusieurs gestionnaires encadré parfois par un responsable paie à bac +2 au minimum. À partir de bac +3, même si vous avez une expérience rh hors paie, vous êtes à la rigueur surqualifie aux yeux des entreprises pour être gestionnaire de paie: essayer de trouver des contrats pro avec paie + études sociales + sirh et anglais pour occuper une niche. Le recrutement et l intégration dans une équipe et une entreprise sont proches des cycles de vie des produits de linéaires…le bon produit au bon prix au bon service pour client. Les entreprises ont une aversion pour le risque même sur des postes en paie très recherchés: les délais de recrutement peuvent durer des mois voire être annulés quel que soit le type de contrat. Prompt aboutissement dans vos recherches.

    • lo

      c’est « rigolo » j’ai plutôt le parcours inverse … et sans les diplômes adéquats en plus. Mais là zéro soutien. Aucune entreprise qui mise et zéro aide du pôle emploi pour mes problèmes de formation.
      Alors je veux bien que soit disant on arrive à être plus mobile qu’il y a cinquante ans mais ce n’est pas sans y laisser des plumes.
      au choix : soit se résigner pour toute sa vie professionnelle à faire un boulot qui vous ne motive plus mais qui paye (un job alimentaire de luxe par rapport au job étudiant) soit repartir de zéro mais là du coup avec 20 ans de trop pour un CV un peu jeune. Perso, je ne sais pas si entre la peste et le choléra j’ai fait le bon choix, les deux me déprime et les mois passent au chômage, j’ai peur de l’après car je n’ai rien construit. Si j’avais gardé mon boulot, j’aurai sans doute fait le fameux nervous breakdown. Là je pense que ce sera l’ulcère si je ne trouve pas de solutions.
      Je n’aurai jamais dû m’engager dans une quelconque voie sans un peu de passion. Mais je n’ai pas plus d’idées qu’il y a 20 ans …

      • Riri

        Bonjour,
        moi idem pour le fait de n’avoir eu aucune idée précise de métiers il y a 25 ans. Avec un bac en poche, de la dactylographie, les langues, j’ai fait de tout et de rien en missions d’intérim et dans pas mal de secteurs mais sans jamais être pris pour des postes intéressants et surtout avec des chefs correctes. J’ai élevé mes enfants, j’ai trouvé un travail d’aide à domicile (mais plus ménage que d’aides réelles) pour combiner vie de famille et boulot. Bénévole à la bibliothèque de ma commune et secrétaire d’association de collège et représentante de parent d’élève depuis 2009, j’œuvre pour le bien-être des autres. Mais après qu’une boîte d’intérim m’ait dit qu’il fallait que je sois totalement dispo pour des missions, j’ai lâché ce que je faisais fin juin pour m’entendre dire après qu’il n’y avait rien. Ma conseillère P.E me dit qu’il ne faut rien lâcher avant d’avoir un truc. Les missions d’intérim c’est pas à cheval sur le travail qu’on fait déjà et un préavis c’est 1 mois et pas 2h. Je n’aurai pas dû arrêter l’aide à domicile fin juin car j’avais un petit pécule. Ce jour, fin de droits et malgré mes recherches d’emploi dans le secrétariat ou autre, personne ne répond spécialement. Soit je suis « trop », soit je suis « pas assez ». En attendant, je ne suis pas gourmande. Sachant que j’ai été longtemps absente des tabloïds du vrai monde du travail, le smic me convient, le cdi ou cdd, le temps plein ou partiel….du moment que le travail soit intéressant et que l’ambiance est bonne. La réalité est qu’à 45 ans on est « has been ». En 2 ans d’inscription au chômage, ma conseillère a fait la sourde oreille. J’ai insisté pour avoir un bilan d’orientation pro (minable au plus possible) avec 1 seul et unique test puis du blabla pour justifier auprès de P.E le fait d’avoir dû supporter des attardés de chômeurs. Il y a 4 mois, lors d’un forum d’emplois, je me suis offerte une formation excel (500 euros !!) pour 21h afin d’avoir un début de remise à niveau de secrétariat. Je l’ai dit à ma conseillère qui a fait mine de ne pas entendre et a eu le culot de me dire qu’il n’y avait pas de formation pack office pour le moment. Quoiqu’on demande, il n’y a pas, ou le budget est « out » , ou ça ne va servir à rien. Avec mes différentes expériences, j’ai demandé à ma conseillère dans quel métier elle me verrait et me sort : »je ne suis pas à votre place ». Comment laisser les gens dans leur merde. A chaque fois que j’en sors de cette organisme pourri, j’ai envie de me pendre. J’ai même dit que je m’étais renseignée sur des concours à faire et elle qui répond que ça coûte de l’argent. pfff. Ce jour, comme hier, comme demain, je me pose la question : »que vais-je faire ? dans quel métier exercer ? faut-il une formation longue ou courte ? aurais-je un travail après ? ». Rien n’est facile.

  4. matt

    je suis second de cuisine en cuisine traditionnelle, et oui, notre métier recrute.
    pas seulement des commis de cuisine d’ailleurs, beaucoup de fonctions sont possibles dans l’hôtellerie restauration.
    il est facile d’obtenir un diplôme, le CAP étant notamment très accessible.

    mais cela implique beaucoup de sacrifices. les horaires sont généralement difficiles (coupures, travail le week end…), le travail souvent violent (coup de feu, position de travail, piétinement), et le salaire peu motivant.
    malheureusement, de nos jours, les patrons tirent les salaires vers le bas, en se disant que la passion des salariés pour leur travail compensera…

    un choix a prendre très au sérieux donc.

    • Benyetto

      Tout a fait d accord 8 ans de métier j en suis passionné de la cuisine mais pas de nos salaires :(:(:(:(

    • Nico

      Entièrement d’accord, le monde de la restauration recrute en permanence, j’ai commencé a travailler à mes 14 ans en restauration, j’y ai passé mes diplômes, à 19 ans j’étais Barman titulaire et Chef de rang, à mes 21 ans je fêtais mon poste de Responsable de Bar et Manager de salle, bien que le salaire augmentent légèrement le rythme de vie s’accélère, la vie décalé, l’impossibilité de vivre en ménage ou même de pouvoir ce retrouver entre amis peu être très dur a vivre, mon parcours reste une très bonne expérience, mais je souhaite à présent changer de mode de vie et ceci n’est vraiment pas facile….

      • P.A

        Entièrement d’accord avec vous tous , et je suis comme Nico. Étant dans la restauration depuis 10 ans en ayant fait les études pour , aujourd’hui je me demande si il est pas tant de changer avant qu’il ne soit trop tard plus tard . Disons que je ne sais même pas par ou commencé …

  5. sauze

    Je suis enseignante depuis 30 ans et ne connais pas les possibilités de reconversions envisageables.
    L’idéal serait un employeur privé pour des cours particuliers…
    Et comment s’effectue le calcul de la retraite en cas de départ volontaire…

  6. STEPHANE

    Bonjour,
    Je suis électricien depuis mon plus jeune âges à savoir 14ans et j’ai suivi ce cursus toute ma vie et maintenant le manque de motivation et de formation ont fait de moi un vieux et décalée dans les methodes et outils de travail et je n’ais que 42ans.
    Je voudrais prendre un nouvel élan et me lancer dans le métier de boulanger, reprendre les études ne me font pas peur alors si quelqu’un pouvait m’aiguiller à ce niveau
    J’habite dans le haut rhin
    Merci

    • gonzalez

      Moi je cherche a faire électricien pour pouvoir monter des panneau solaire et des éolienne il n’y a pas de formation disponible pour un jeune de 24 ans trop tard qu’il me disent…..

  7. Boirin

    Des community manager les entreprises n’en recrutent pas c’est faux…enfin si mais en stage pour faire beau.

  8. BOSSER

    Bonjour, actuellement en maladie professionnelle en tant qu’aide-soignante, ne pouvant continuer ce métier, je dois faire un bilan de compétences afin de m’orienter vers un autre métier mais je n’ai aucune idée de ce qui pourrait me convenir, le savez vous, vous ? Une idée ?

    • berlotte

      bonjour Bosser, je suis dans le même cas que vous sauf que je n’ai aucune reconnaissance.
      bref exercer métier d’aide-soignante de plus en plus difficile pour moi.
      j’ai 52 ans, plein de passions; mais je ne sais pas quel métier recrute encore.
      ce n’est pas facile, on n’a pas beaucoup d’aide !

  9. alex

    c’est terrible, j’ai 36 ans, j’ai la chance d’etre en cdi depuis mon arrivée il y a 4 ans dans une boite qui marche bien, mais à cause de la mauvaise equipe dans laquelle je viens d’atterrir suite à une mutation, je n’ai qu’une envie : partir. je le vis tres mal au point de faire des depressions…. c’est vraiment dommage avec les difficultés des temps qui courent de perdre un bon emploi et en cdi en plus. Marche ou creve….

  10. Commentaire: Moi suis etudiant en génie industriel et maintenance niveau L2, agé de 20ans. je voudrais des conseils car suis vraiment demotivé aujourd’hui et je voudrais abandonner cette fillière à profit du génie informatique. vos cnseils please?

  11. franconville

    bonjour,
    moi j’ai 56 ans j’ai commencee a 16 ans vendeuse en boulangerie,j’ai continuee sur des contrats precaires d’agent hospitaliers,je me suis mis le dos en vrac, j’ai continuer en aide a domicile encore le dos,j’ai repris un br brasserie dans un petit village et depuis 2013,j’ai vu la crise arrivee de plein fouet,je me suis mise en autoentrepreneur avec une cabanne a frites sa marche pas,j’ai pris un contrat de chauffeur scolaire au bout ont ma dit vous etes bienb gentil mais notre entreprise n’es pas retenu en appel d’offre retour case depart,j’ai distribuee des annuaires telephoniques en octobre 2015 et depuis sans travail pas assez pour avoir le droit au chomage proprietaire de 2 logement dont une en credit que le locataire rembourse par le petit loyer et je me retrouve avec 550 euros pour vivre la dessus ont me demande foncier,csg,rds,impots et tout le bazard je me retrouve avec 70 euros par mois pour manger pas le droit au rsa,ni a la CMU que me reste il a faire tout vendre ou se laisser mourir

    • Elanto

      En effet, vendre, ou vu votre dynamisme, convaincre une banque de vous prêter pour lancer une nouvelle activité

    • cc

      Si vous avez de réelles difficultés, vous pouvez faire appel à une association intermédiaire. ces structures font à la fois un accompagnement social & professionnel et de la mise à disposition de personnel comme une agence d’intérim.
      Leur objectif est de vous faire retrouver un emploi. Par contre elles sont souvent positionnées sur des métiers de type manutention, jardinage, nettoyage, ou bâtiment. Mais l’accompagnement est très personnalisé et véhicule des valeurs sociales respectueuses. Si vous êtes en difficulté, renseignez vous, c’est mieux que le PE !

  12. sylvie

    bonjour,j’ai fais une rupture conventionnelle y a 6 mois à cause de mon chef harcèlement moral et physique, sabotage de mon travail , aucun soutien de ma direction j en pouvais plus j’ ai préféré partir malgré que j’etais en cdi et super bon salaire ,j’adorais mon travail ,je faisais jusqu’a 12 à 15 heures par jour; aujourd’hui je suis au chômage je gagne bien certes mais j’ en peux plus d’être couper du monde du travail, je ne trouve pas malgré toutes les démarches et lettres envoyées c’ est dur j’en ai marre j’ai tout perdu à cause d’une personne qui vous pourri la vie et je n’étais pas la seule à subir et à partir quelle injustice faut que ça s’arrête j’ai 49a je suis sur que je retrouverai pas vu mon âge

    • DUDU

      Bonjour,

      Tout comme toi j’ai perdu mon emploi à cause d’une grosse S………………………., et depuis je rame de petits boulots en petits boulot.
      Je n’ai plus rien, sauf une grosse déprime.

  13. stephane

    Bonsoir,

    Je suis en activité professionnelle depuis 8 ans dans le mème domaine.
    Suite à un accident de travail qui est toujours en cours,mon handicap ne me permets plus
    de continuer mon métier actuel.
    Je désirais changer de métier tout en savoir les démarches à effectuer pour une reconversion professionnelle.
    Si quelqu’un sait………….

  14. Jacques

    Bonjour, suite à une séparation, mon ex m’a pris les enfants, je travaillais dans l’inspection nucléaire principalement et en pétrochimie, j’ai pleins de certifications et mon ex par vengeance à porter plainte et je ne peux plus entrer en centrale nucléaire …! je me retrouve sans rien, pas vue mes enfants depuis deux ans, plus de salaire, rien… je ne sais plus quoi faire et broie des idées noires à longueur de journée. J’envisage de me reconvertir mais je ne sais pas dans quoi… bref c’est le goulag!

  15. Corinne

    Bonjour,

    J’ai effectué un bac pro commerce , me voilà à 23 ans sans emploi et le monde de la vente m’ennuie . Je suis perdue, quelqu’un connaît des formations à un métier qui recrute ?
    Et où l’on ne travaille pas le samedi ?

    • Spj

      Commercial indépendant ou salarié du ne travail pas forcément le samedi !

  16. Philippe

    Petit point essentiel pour la cuisine. J ai 52 ans j ai commence à 15 ans et demi en apprentissage.j ai toujours.ete passionné par ce métier . Mais au fil du temps les nombreuses heures passées en cuisine les coupures et reprendre le soir
    Le manque de personnel compétent les salaires qui n augmentent pas voir qui baisse .tout ça fait que la passion finit par partir. J aimerais. Changer de métier mais il ne faut pas se mentir avec un niveau cap et 52 ans ça va pas être facile .
    Dommage pour ce métier car quand j ai commence on faisait bocoup d heures mais on était mieux considéré et mieux payés.
    Je comprends que moins en moins de jeunes reste dans ce métier .

  17. Oups

    Bonjour a tous je suis dans la restauration egalement. J ai 32 ans 2 enfants , j ai commence a 14 ans.. Au debut j etais passionne.j ai bien evolue dans ma branche ou je suis passe de commis de salle en sortant du lycee a maintenant superviseur de bar dans un hotel 5 etoiles.mais la passion n est plus la, les horaires contraignantes (et encore je ne fais pas de coupures) la pression au boulot par la direction qui veulent toujours plus mais en nous donnant de moins en moins de moyen… Je vois a peine mes enfants, idem pour ma femme, j ai les jambes en miette a force de pietiner ou de faire des kilometres par jours, douleurs aux dos a force de porter des caisses de bouteilles de plus en lourdes… Pas de primes, pas de vie salaires de bases… La passion m a quitte depuis longtemps. Je cherche a me reconvertir via un cif. Mais n ayant fait que ca toute ma vie professionnelle.. Je ne sais pas trop dans quoi m engager.. Un travail derriere un bureau( vais je le supporter) devenir prof de bar? C est tentant mais il faut refaire 3/4 ans d etudes.. Sans etre sur d avoir un boulot par la suite ( et tant qu a faire dans la region)… Partir dans l informatique? Pkoi pas mais toujours pareil il faut etre sur de trouver un boulot derriere… Partir a l etranger pas possible avec des enfants en bas ages .. Vraiment pas evident de nos jours ….

  18. Snako

    Pareil pour moi je travaille en restauration depuis 15 ans et je n’en peux plus.les horaires sont déprimant on n’a pas de vie sociale…travailler les week-end, les jours fériés, les horaires de nuits avec un salaire de misère… J’ai signé une rupture conventionnelle avec mon patron car je n’en pouvais plus de cette exploitation (travailler en salle,en cuisine et au bar pour le même salaire…)mais je n’ai aucune idée de la suite .j’aimerai me reconvertir vers autre chose mais quoi…? C’est vraiment pas évident et en ayant fait que de la restauration les employeurs ne rappel pas si on postule pour un poste différent même en y mettant de la bonne volonté… C’est déprimant..

  19. Dinh Patricia

    Bonjour j’ai 54 ans, je cherche à être développeur web, c’est trés difficile pas pour trouver des formations plus ou moins longues, mais je vais quand même essayer de passer par ce qu’on appelle des SSII à l’issue de la formation, je fais des pieds et des mains avec pôle emploi mais à force de l’avoir bousculer, elle a fini par se pencher sur mon cas. Je faisais de la photo textile de luxe pour le web, j’ai eu un accident sur le trajet et je ne pouvais plus physiquement continuer mon travail. Comme on dit je suis pas certaine d’être embauchée à cause de mon âge mais les freelances çà marche bien. Il manque en France plus de 16000 développeurs et les écoles ont du mal à recruter des personnes (16 prévus par session 10 se présentent et 5 s’inscrivent vraiment) Pour 2020 ils pensent que le secteur va exploser et qu’il en manquera 100000. Comme m’ont conseillé des pro c’est de montrer son code et de montrer les sites qu’on a réalisé qui convainquent plus que l’expérience (sauf pour le CAC40 diplôme obligatoire et 10 ans d’expérience en moyenne). La motivation est un atout majeur, on rebondit toujours même si je devais changer d’idée parce que çà marche pas, je trouverai un plan B. Bon courage ne lâcher rien. Pour la personne qui cherche dans l’informatique un blog qui fait tourner de la pub çà peut marcher aussi.

Laisser un commentaire