Devenir Fauconnier : fiche métier et formation

L’art du dressage des rapaces vous a toujours fasciné. Vous cherchez une nouvelle carrière dans laquelle vous pourrez construire un véritable lien avec un animal non domestique. 

Découvrez le métier ancestral de fauconnier.

Travailler avec les animaux

Avec IFSA animal

  • À distance
  • Salarié en poste • Demandeur d'emploi • Entreprise • Étudiant
  • Diplômé ou remboursé

Qu’est-ce qu’un fauconnier ?

Le fauconnier est un entraîneur de rapaces. Principalement en lien avec des faucons, buses, aigles, chouettes, vautours ou éperviers, le soigneur est entièrement responsable des besoins de son oiseau.

Reconnu au patrimoine de l’UNESCO en 2010, le métier de fauconnier se pratique encore dans plus de quarante pays du monde. 

Originaire de l’Asie Centrale, probablement deux siècles avant Jésus-Christ, l’art du dressage des rapaces a su se moderniser.

Utilisé à l’époque pour capturer un gibier dans son milieu naturel, la fauconnerie s’emploie aujourd’hui pour l’effarouchage ou le spectacle animalier.

L’effarouchage consiste à dresser le rapace pour protéger une zone à risque des dangers de certains nuisibles.

Les missions peuvent être dans des aéroports, des bases militaires, des centrales nucléaires, des zones d’agricultures, etc.

Le spectacle animalier met en scène le rapace dans des lieux de divertissement tels que le zoo, le cirque, les fêtes médiévales, etc.

Malgré l’efficacité de l’effarouchage et son respect de l’environnement, le métier de fauconnier est en voie de disparition.

Missions du fauconnier

  • S’assurer du bon traitement du rapace
  • Établir un lien de confiance avec l’animal
  • Éduquer l’oiseau de proie, c’est-à-dire l’affaitage
  • Entretenir les muscles et la capacité de chasser de l’oiseau
  • Participer aux programmes de reproduction du rapace en qualité d’expert
  • Réintroduire certaines espèces dans la nature

Qualités pour devenir fauconnier

La patience

Un fauconnier doit avant tout être patient, particulièrement pendant la période de l’affaitage qui peut durer plus de deux ans. 

Cette chasse au vol permet au fauconnier d’établir un lien de confiance. 

Les rapaces ne sont pas mis dans des cages ou dressés sévèrement, mais apprivoisés avec le temps.

La rigueur

Le travail avec des rapaces demande une grande concentration et une rigueur gestuelle. Le rapace est un animal sauvage et le risque de blessures est grand.

La précision de la fauconnerie a permis d’obtenir le titre d’art.

La passion

Les rapaces ne sont jamais brusqués. Le fauconnier se sert de l’instinct de chasseur de l’oiseau afin de réaliser un effarouchage ou un spectacle divertissant. 

Lorsque la relation de confiance est établie, le fauconnier devient le repère du rapace.

Être un expert

L’entretien d’un rapace demande de nombreuses connaissances. Il est nécessaire de maîtriser diverses caractéristiques correspondant aux besoins du rapace. 

La nourriture, le poids, les techniques de chasse, le lieu de repos, la reproduction sont des points majeurs pour la santé de l’oiseau. 

Les cas de maltraitance dans la fauconnerie sont souvent dus à l’ignorance.

Formation pour devenir fauconnier

Le métier de fauconnier ne requiert pas de formation ou de diplôme. Reconnu comme une passion ou une vocation, il suffit de contacter un maître fauconnier pour démarrer dans le domaine.

Fauconnier

De nombreux lieux de spectacles ou fauconneries proposent des stages qui permettent d’apprendre à soigner, entretenir et entraîner son rapace. 

Il est possible d’obtenir un certificat de capacité pour l’entretien d’espèces non domestiques. 

Ce certificat fourni par la préfecture approuve le statut de professionnel. 

À la suite d’une formation, il est possible d’obtenir un contrat d’embauche.

Agent de prévention du péril animalier

L’armée de l’air propose une formation dans le domaine de la fauconnerie. 

Essentiellement fondé sur l’effarouchage, les agents apprennent à apprivoiser des rapaces dans le but de réduire le risque de collision entre les aéronefs et les oiseaux pendant les décollages et les atterrissages.

Les conditions d’entrée

  • Avoir la nationalité française
  • Avoir moins de 30 ans à la date de signature du contrat
  • Attester d’un niveau de 3e
  • Réaliser avec succès les tests de sélection (dont tests médicaux liés à la spécialité)

La formation

L’armée de l’air offre une formation de huit semaines au Centre Préparation Opérationnelle du Combattant de l’Armée de l’air à Orange qui se spécialise à Mont-de-Marsan ou/et Istres pour 3 semaines.

Acquérir un rapace

Si vous souhaitez acquérir un rapace hors d’un cadre professionnel, vous devez réaliser une déclaration auprès des directions départementales de la protection des populations (DDPP) et des directions départementales de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) pour détention d’animaux d’espèces non domestiques.

Quel est le salaire d’un fauconnier ?

Le salaire du fauconnier dépend de ses missions et de son statut. 

Dans un lieu de divertissement, il peut gagner environ 1600 €. 

En travaillant pour l’armée de l’air, le salaire varie en 1300 € à l’entrée de l’école aviateur jusqu’à 1400 € à la suite de l’obtention du grade de caporal-chef.

Débouchés et évolutions du fauconnier

Les évolutions de poste dépendent de l’orientation choisie par le fauconnier. Il peut entrer dans l’armée de l'air ou ouvrir son entreprise d'effarouchage. 

Ou bien, il a la possibilité de faire des spectacles puis devenir animateur pédagogue, soigneur animalier, voire ouvrir sa propre fauconnerie. 

En France, seulement 1000 professionnels sont recensés et 500 amateurs.

Travailler avec les animaux

Avec IFSA animal

  • À distance
  • Salarié en poste • Demandeur d'emploi • Entreprise • Étudiant
  • Diplômé ou remboursé