AccueilMétiersDevenir accompagnateur de train : mission, salaire et formation
Métiers

Devenir accompagnateur de train : mission, salaire et formation

Agent de train

Le métier d‘accompagnateur de train vous intéresse ? Vous aimez voyager et vous aidez naturellement les autres ? Vous êtes altruiste et bienveillant ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Réalisez votre bilan de compétences en ligne :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

Missions

L’accompagnateur de train a pour mission principale d’accompagner les voyageurs durant leurs trajets, notamment les enfants ou personnes fragiles, comme les femmes enceintes ou des personnes en situation de handicap.

Généralement, un accompagnateur de train prend en charge plusieurs enfants en même temps, jusqu’à une dizaine par trajet.

En gare, il accueille les enfants ou personnes avec qui il doit voyager. L’accompagnateur de train veille à la sécurité et au confort des voyageurs qu’il accompagne.

En plus de veilleur à leur confort, l’accompagnateur de train passe du temps avec les personnes qu’il accompagne pour discuter durant le voyage et s’assurer que le voyage se passe de la meilleure façon pour elles. Pour les enfants, il propose même des animations ludiques.

L’accompagnateur de train est généralement salarié de la SNCF ou d’agence ferroviaires. C’est également un emploi qui peut être saisonnier ou assuré comme job étudiant.

L’accompagnateur de train est sans horaires fixes et peut voyager de nuit ou les week-ends. L’accompagnateur de train se déplace donc très régulièrement.

Ses missions sont principalement :

Accueil du voyageur

À l’arrivée des voyageurs en gare, l’accompagnateur de train accueille les voyageurs qu’il va accompagner, généralement les enfants avec leurs parents. Il récupère leurs affaires et écoute les recommandations s’il y en a. À ce moment, il rassure les parents avant le départ.

Accompagnement durant le voyage

Durant le voyage, l’accompagnateur de train installe les enfants ou personnes en situation de handicap. Il les aide à trouver leur place et les installe confortablement. Lors du passage des contrôleurs, il leur remet les titres de transport.

L’accompagnateur de train s’occupe aussi de divertir les enfants en leur proposant des jeux ou animations. Avec des adultes, il fait aussi preuve de sympathie et de bienveillance.

Arrivée et remise des enfants aux responsables

Lorsque le train arrive à destination, l’accompagnateur de train doit veiller à remettre les enfants ou personnes fragiles à une personne responsable en gare. Il peut s’agir d’un parent ou autre responsable. Mais l’accompagnateur de train a la responsabilité de ces personnes jusqu’à ce qu’il soit assuré de leur sécurité.

Qualités et compétences

L’accompagnateur de train est un métier de contact avec les autres. Des compétences et qualités humaines sont donc indispensables pour faire ce métier.

En voici quelques-unes :

  • Sens du contact : Il est toujours au contact d’autres personnes, c’est le cœur de son métier. Il doit absolument apprécier le contact avec les gens.
  • Altruisme : Comme il accompagne des personnes en difficulté ou des enfants, l’accompagnateur de train est naturellement altruiste. Il aime aider les autres et les accompagner pour leur faciliter le trajet.
  • Sourire : Il n’est pas évident de se sentir en confiance avec un inconnu. C’est la raison pour laquelle l’accompagnateur de train cherche à rassurer les personnes qu’il accompagne, notamment en étant très souriant.
  • Bienveillance : Enfin, l’accompagnateur de train qui travaille souvent auprès d’enfants doit faire preuve de beaucoup de bienveillance, soit envers les enfants, mais aussi auprès de parents souvent inquiets.

Un diplôme est-il obligatoire ? 

Il est nécessaire de posséder un diplôme pour devenir accompagnateur de train. Il faut au minimum disposer d’une formation dans l’animation ou la petite enfance.

Formation

Si vous souhaitez devenir accompagnateur de train, voici quelques diplômes pour y parvenir.

Niveau CAP :

CAP Accompagnement Éducatif Petite Enfance

Le CAP Accompagnement Éducatif Petite Enfance (AEPE) est un diplôme qui s’obtient après une formation de deux ans. Cette formation est accessible après la classe de troisième.

Elle prépare aux métiers de l’accueil et de la garde de jeunes enfants âgés de moins de 6 ans. Le titulaire du CAP apprend les compétences nécessaires à la garde de jeunes enfants comme les activités d’éveil, les soins d’hygiène ou encore les repas.

À la fin de la formation, le titulaire peut entrer dans la vie active ou poursuivre ses études s’il le souhaite.

Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur BAFA

Le Brevet d’Aptitude aux Fonctions d’Animateur, plus souvent appelé BAFA permet également de devenir accompagnateur de train.

Contrairement au CAP AEPE, le BAFA forme à l’encadrement de jeunes enfants et d’enfants plus âgés. La formation se déroule en trois étapes :

  • Une formation générale qui dure au moins 8 jours
  • Un stage pratique d’une durée de 14 jours minimum
  • Une session d’approfondissement qui dure jusqu’à 8 jours.

L’ensemble de ces phases de formation doivent ensuite être validées par une évaluation qui permet de contrôler si les compétences ont été acquises.

À l’issue de la formation, le titulaire du BAFA peut exercer dans des centres de loisirs, des écoles.

Réalisez votre bilan de compétences en ligne :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Un accompagnateur de train gagne environ l’équivalent d’un SMIC, c’est-à-dire 1 500 € brut par mois.

Débouchés

Il n’existe pas de possibilité d’évolution professionnelle pour le métier d’accompagnateur de train.

Trouver un emploi

Trouver un emploi
Trouver un emploi

Pour trouver un emploi comme accompagnateur de train, il est recommandé de se tourner vers la SNCF ou d’autres agences ferroviaires pour y postuler directement.