Salaire urbaniste : combien gagne un urbaniste en 2020

Un urbaniste est un spécialiste en aménagement urbain. En d'autres termes, il s'agit d'un expert qui étudie la ville, les quartiers, leur impact ou la dégradation qu'elle subit. 

L'une des plus grandes missions de l'urbaniste est d'élaborer la configuration des quartiers, mais de déterminer aussi dans quelle mesure effectuer leur rénovation.

De façon plus concrète, un urbaniste doit pouvoir gérer la vie des habitants dans une ville. Il doit pouvoir travailler en équipe, faire preuve de rigueur et être très attentif. 

Ce métier peut également être exercé seul vu que l'urbaniste réalise l'étude de la ville entière.

La profession d'urbaniste requiert une qualification professionnelle équivalente à un Bac+5. Afin d'obtenir les compétences requises, l'aspirant au métier d'urbaniste, il faut suivre une formation universitaire jusqu'à l'obtention du Master en Urbanisme et en aménagement.

Remarque: plusieurs écoles d'architecture offrent aussi des formations adéquates avec une filière urbanisme et aménagement du territoire.

Quel est le salaire d'un urbaniste ?

Tout au long de sa carrière, le salaire de l'urbaniste connaitra différentes variations. Généralement, l'urbaniste commencera sa carrière par une rémunération annuelle brute avoisinant les 25 000 € dans la région parisienne.

En fonction de la région où l'urbaniste exerce ses fonctions, il pourra aussi commencer sa carrière professionnelle avec un salaire annuel brut entre 21 000 et 24 000 €

Après une période de 10 ans de travail, l'urbaniste peut gagner un salaire brut de 34 000 € par an.

L'urbaniste peut aussi profiter de la prime panier. En effet, il s'agit d'un complément de salaire qui correspond en réalité aux indemnités repas lorsque le spécialiste est en déplacement. Du moment qu'elle est limitée, cette prime n'est pas imposable.

L'urbaniste en tant que cadre

Dans le cas où l'expert bénéficie de ce statut, l'urbaniste est soumis à un taux de prélèvement de 3,5% sur sa rémunération depuis le 1er janvier de l'année 2020. 

Ce nouveau taux correspond au prélèvement à la source qui est défini par la nouvelle loi fiscale. Par conséquent :

  • pour une rémunération de 24 000 € par an, ce spécialiste subira donc un ponctionnement de 60 € par mois sur le salaire.
  • si son salaire atteint le montant brut de 34 000€ par an, il sera soumis à un taux de prélèvement supérieur à celui du cadre moyen. Il subira un ponctionnement d'environ 170 € par mois, ce qui correspond à un taux de 7,5%.

Remarque: dans le cas où l'urbaniste a une famille et n'a pas le titre de cadre, le taux de prélèvement est totalement différent.

Négocier le salaire

Au moment de la définition du salaire, l'urbaniste peut faire valoir certains éléments afin de prouver son niveau de compétences. 

Par conséquent, il pourra prétendre à une fiche de paie plus gratifiante que la normale.