Accueil Formations Fiches Métiers Fiche métier: comment devenir fleuriste?

Fiche métier: comment devenir fleuriste?

Le métier de fleuriste attire plus d’une maman en reconversion : entre passion pour les fleurs et envie d’égayer le quotidien des gens, la profession a en effet de quoi faire rêver ! Elle ne se limite néanmoins pas à effectuer de jolis arrangements floraux et à bien les disposer en vitrine, mais demande un réel savoir-faire et beaucoup d’investissement pour être capable d’accompagner au mieux les clients dans les moments importants de leur vie. Alors, si vous souhaitez voir la vie en rose(s), suivez le guide pour devenir fleuriste en évitant de vous ramasser dans les orties !

Les qualités indispensables pour devenir fleuriste

Si le métier de fleuriste peut paraître simple, il requiert un certain nombre de qualités et de compétences à acquérir avec de se lancer :

  • Le sens esthétique : toute personne ayant déjà tenté de réaliser un bouquet harmonieux sait que la tâche n’est pas si facile qu’elle en a l’air, d’autant plus que l’on demande de façon croissante aux fleuristes d’intégrer dans leurs compositions des éléments de design extérieur. C’est un art qui s’apprend et se perfectionne avec l’expérience, et qu’il faut impérativement savoir adapter aux différents événements – mariage, enterrement, baptême… ;
  • Le sens du contact : comme pour tout commerçant, le sens du contact avec les clients, mais également avec les fournisseurs, est primordial pour assurer des ventes et pouvoir comprendre les envies des clients. Le fleuriste doit également pouvoir conseiller ses clients sur l’entretien des plantes qu’il achète ;
  • La gestion : les fleurs sont des biens fragiles et éphémères, qui demandent une gestion particulièrement rigoureuse et efficace, donc des capacités de gestion développées ;
  • Les connaissances horticoles : le fleuriste doit être incollable sur les plantes qu’il commercialise – origine, mode de culture – mais également sur leur signification – symbolique des couleurs et des types de fleurs ;
  • La motivation : les fleuristes sont parmi les commerçants à assumer les heures de travail les plus conséquentes, avec des horaires d’ouverture longues et des ouvertures systématiques pendant les jours de fête et les jours fériés.

devenir fleuriste

Quelle formation pour devenir fleuriste ?

Aucun diplôme n’est obligatoire pour travailler ou s’installer en tant que fleuriste. Néanmoins, il est fortement recommandé de suivre une formation pour espérer décrocher un emploi ou avoir les bases nécessaires pour ouvrir son propre commerce.

Plusieurs dizaines d’écoles de fleuristes proposent des formations plus ou moins courtes qui intègrent généralement des stages en entreprise. Les formations les plus communes sont :

  • Le CAP fleuriste : 2 ans après la 3ème ou 1 an si vous avez le bac ou un diplôme équivalent vous dispensant des enseignements de base ;
  • Les bacs pro productions horticoles ou conseil-vente en produits de jardin ;
  • Le brevet professionnel et le brevet de maîtrise fleuriste : se préparent en 2 ans et permettent de sanctionner des capacités techniques et de gestion d’entreprise ;
  • Des stages de reconversion fleuriste non diplômants plus ou moins longs.

À noter que ces formations sont pour la plupart payantes, mais peuvent être financées par le biais de différentes aides en fonction de votre statut et de votre parcours professionnel.

Conseils pour se reconvertir en tant que fleuriste

Quelle est la meilleure façon de s’y prendre pour devenir fleuriste lorsque l’on est déjà dans la fleur de l’âge ?

Le premier des conseils est de ne pas négliger votre formation de base : même si celle-ci n’est pas obligatoire, elle est nécessaire pour comprendre les ficelles du métier et ne pas se planter.

Ensuite, n’hésitez pas à rentrer en contact avec votre fleuriste préféré : que ce soit au marché ou au commerce du coin, engagez la conversation avec les fleuristes que vous connaissez pour savoir à quelles conditions ils embaucheraient quelqu’un, s’ils seraient prêts à prendre un apprenti, voire quelle formation ils vous recommanderaient. Essayez la profession avant de vous lancer complètement, car les facettes visibles du métier en cachent d’autres : heures longues, travail physique, entretien des plantes, ou encore relation avec les fournisseurs. La plupart des gérants ont commencé en tant que salarié avant de monter les échelons et acheter leur propre fonds de commerce.

Finalement, si votre famille est réticente à l’idée de vous voir exercer un métier peu qualifié, expliquez-leur clairement vos motivations et montrez-leur les côtés cachés et passionnants du métier. Si cela correspond réellement à vos envies, votre entourage devrait vous épauler !

Si les fleurs et le contact avec le client sont deux de vos passions, n’hésitez plus et lancez-vous en tant que fleuriste ! Sachez simplement que, comme pour beaucoup de commerçants, les fleuristes sont exigeants et n’ont généralement pas le temps de se reposer sur leurs lauriers…

Cette formation vous intéresse? Recevez une documentation gratuite

1 COMMENTAIRE

  1. hermeline corinne

    je voudrai me reconvertir dans le métier de fleuriste ma deuxième passion j’ai géré 12 ans un restaurant et j’ai fait beaucoup d’évenementiel

Laisser un commentaire