AccueilMétiersDevenir Assistant de régulation médicale : salaire, formation …

Devenir Assistant de régulation médicale : salaire, formation …

reception d'appels téléphoniques

Vous aimeriez devenir Assistant de régulation médicale ? Vous avez le contact facile?  Vous voulez exercer un métier en relation avec les autres et qui est essentiel ? Vous savez gérer le stress et êtes responsable ? Alors assistant de régulation médicale est peut-être une profession qui vous conviendrait. Découvrez en plus concernant ses missions, son salaire, les formations à suivre en lisant notre fiche métier.

Les missions du métier d’assistant de régulation médicale

L’assistant de régulation médicale est le premier élément avec lequel le patient rentre en contact en cas de secours hospitalier. En effet, c’est lui qui va recevoir les appels d’urgence dans un centre d’appel du Samu-centre et qui va les diriger au mieux. Accueillant et attentif, il va comprendre et analyser chaque appel le plus rapidement possible. Il est prompt à gérer les angoisses des appelants, mais aussi son stress. L’assistant de régulation médicale doit être emphatique au téléphone tout en gérant une situation d’urgence. L’assistant de régulation médicale va réceptionner les appels téléphoniques qui reçoit du 15. Il va devoir identifier la personne qui appelle et la localiser tout en la rassurant. Il travaille sous les ordres d’un médecin régulateur. Ses missions sont vastes et intenses :

Réception des appels téléphoniques d’urgence

L’assistant de régulation médicale ou ARM va prendre en charge les appels de détresse des personnes et faire de son mieux pour les accueillir, les écouter et analyser leur problème le tout en étant le plus rapide possible. Il va devoir identifier les personnes et les localiser.

Hiérarchisation des appels

Afin de pouvoir au mieux rediriger les personnes, l’assistant de régulation médicale va les interroger sur la raison de leur appel puis il va hiérarchiser les dossiers. Il faut qu’il soit certain d’avoir bien compris la problématique de chacun et il doit s’assurer qu’eux-mêmes aient été entendus.

Contact avec les services dédiés

Lorsque l’appel est fini, l'assistant de régulation médicale va contacter le service compétent : soit un médecin, les pompiers ou l’hôpital. Il gère les localisations et disponibilités de chacun pour pouvoir faire en sorte qu’ils puissent arriver le plus rapidement possible pour une prise en charge efficace. Il suit la traçabilité jusqu’au bout de l’opération.

Maintenir l’utilisation optimale du matériel

L'assistant de régulation médicale va s’assurer que le matériel téléphonique, informatique et de radiocommunication n’a aucune défaillance, ce qui, le cas contraire, pourrait coûter la vie à une personne.

Qualités et compétences

L’assistant de régulation médicale est un professionnel aux multiples qualités :

Il est concentré

Il travaille dans des conditions qui sont très difficiles pour se concentrer : en effet, le niveau sonore peut être assez élevé. De plus, les personnes qui sont dans des situations de stress intense vont avoir des difficultés à s’exprimer convenablement, il devra alors faire preuve d’une attention accrue pour le comprendre.

Il sait gérer son stress

L’assistant de régulation médicale est en permanence face à des situations difficiles ou des personnes sont en danger. Il ne doit, en aucun cas, perdre son sang froid, au risque de mettre son interlocuteur dans une situation critique. La panique n’est pas de mise pour lui car il doit prendre les bonnes décisions dans un laps de temps très court.

Il est rassurant et agréable

Il doit aider les personnes qui l’appellent en les rassurant au mieux. La bienveillance est indispensable ainsi qu’un grand sens de l’accueil.

Il maitrise les outils et le vocabulaire médical

L’assistant de régulation médicale ne doit pas hésiter : il est en totale maitrise de ses outils de travail comme les ordinateurs, les logiciels, etc. De plus, les bases du vocable médical lui sont essentielles.

Il est volontaire et affirmé

Il est un professionnel qui sait répondre aux appelants de manière claire et distinct. Il affirme sans faillir et procède aux bons gestes et aux bons réflexes. Il sait qui appeler, il sait rassurer et n’hésite pas.

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir assistant de régulation médicale ?

Afin de devenir assistant de régulation médicale, il faut avoir être titulaire d’une formation diplomate depuis 2019.

Quelle formation pour devenir assistant de régulation médicale ?

Depuis 2019, une formation diplômante est obligatoire. Celle-ci est accessible à partir du baccalauréat.

Voici les conditions pour y accéder :

- être âgé de 18 ans au moins au 31 décembre de l’année d’entrée en formation,

être titulaire d’un baccalauréat ou d’un diplôme équivalent ou d’un titre ou diplôme de niveau 4 ou justifier de 3 ans d’expérience professionnelle à temps plein

Ensuite, la sélection est réalisée sur dossier et entretien.

Durant cette formation, un stage de découverte avec un ARM sera à effectuer afin de permettre au futur assistant de régulation médicale d’être plongé « dans le bain ».

Il est possible pour certaine personne de ne pas assister à certains cours. En effet, les aides-soignants, auxiliaires de puériculture, ambulanciers, accompagnants éducatif et social, aides médico-psychologiques en sont dispensés.

La formation pour devenir assistant de régulation médicale est composée de 1470 heures réparties à 50% pour la formation théorique et 50% pour la formation pratique.

Il faudra donc entre 10 mois et 1 an pour être titulaire de cette formation.

Quelles sont les perspectives d’emploi ?

Un assistant de régulation médicale peut viser le métier de responsable de centre d’appel médical au bout d’un certain nombre d’années d’expérience.

Le salaire d’un assistant de régulation médicale.

Agent de la fonction publique hospitalière, le salaire d’un assistant de régulation médicale est de 1800 euros bruts par mois et peut aller jusqu’à 3200 euros brut par mois à la fin de sa carrière.

Comment trouver un emploi ?

Un assistant de régulation médicale trouvera du travail en sortant de sa formation et devra passer par les centres d’appel. Il va donc se diriger vers le SAMU où on lui proposera des postes mais aussi en postulant directement auprès des hôpitaux voir même des sites d’offres d’emploi comme jooble.