AccueilMétiersDevenir assistant à maîtrise d’ouvrage : missions, salaire et formation

Devenir assistant à maîtrise d’ouvrage : missions, salaire et formation

réunion de chantier de construction

Vous souhaiteriez devenir assistant à maîtrise d’ouvrage ? Vous possédez un sens de la persuasion sans égal ? Vous savez être à l’écoute ? La créativité est une de vos nombreuses qualités ? Vous n’hésitez pas à faire preuve d’initiative ? Résistant au stress, vous osez prendre les devants et avez un fort sens du relationnel ? Lisez notre fiche métier afin d’en découvrir plus sur cette profession : que cela soit sur les compétences, le salaire, les missions et les débouchés de l’assistant à maîtrise d’ouvrage.  

Missions

Clé de voûte des projets de construction, l’assistant à maîtrise d’ouvrage exerce sous les ordres d’un maître d’ouvrage en répondant à ses besoins. Il œuvre aussi bien durant les phases de préparation du projet que durant la réalisation de celui-ci. Il intervient sur plusieurs aspects : qu’ils soient d’urbanisme, juridiques, administratifs, budgétaires ou techniques. Il a donc une vision complète du projet et ses missions sont très nombreuses. L’assistant à maîtrise d’ouvrage va faire en sorte que toutes les décisions soient les plus adéquates à la bonne réalisation d’un projet. Il va travailler le plus souvent dans le BTP mais pourra aussi exercer dans d’autres domaines (l’informatique par exemple). Ses employeurs sont des SSII/ESN, des sociétés de conseil, des sociétés de services à l’immobilier ou des cabinets d’architecte.

Voici ses missions : 

  • Analyse des besoins du client
  • Réalisation du cahier des charges
  • Recherche et sélection des prestataires
  • Définition du budget et des outils 
  • Gestion des finances et du cahier des charges du projet
  • Interface entre les différents intervenants d’un chantier
  • Vérification de la qualité du projet finalisé
  • Encadrement du projet dans son évolution (avancée, planning, réalisation)
  • Propositions de solutions adaptées

Qualités et compétences

L’assistant à maîtrise d’ouvrage est multifonction. Sa polyvalence est essentielle et il a plusieurs cordes à son arc. Voici quelques-unes de ses qualités :

  • Il a de très nombreuses connaissances techniques, juridiques et financières.  
  • Il est organisé.
  • Il sait gérer un projet.
  • Il est réactif.
  • Il est créatif. 
  • Il est à l’écoute des besoins du client et du maître d’ouvrage.
  • Il est pragmatique. 
  • Il maîtrise la communication et à un bon relationnel. 
  • Il résout les conflits et crée le dialogue. 
  • Il résiste très bien au stress et à la pression. 
  • Il est persuasif. 
  • Il est toujours prêt à prendre des initiatives.  
  • Il est autonome. 
  • Il sait animer des équipes. 
  • Il connaît le marché (acteurs, produits, offres, prix…).
  • Il est au fait des méthodes de conception des systèmes d’information.
  • Il maîtrise les outils d’accompagnement au changement. 

Un diplôme est-il obligatoire ?

Afin de devenir assistant à maîtrise d’ouvrage, il est obligatoire d’avoir suivi une formation d’au minimum Bac+2. 

Formations pour devenir assistant à maîtrise d’ouvrage

Plusieurs solutions sont possibles pour devenir assistant à maîtrise d’ouvrage. En voici certaines : 

BTS bâtiment

Le titulaire de ce BTS qui s’effectue en deux ans sera conducteur de chantier. De ce fait, il pourra gérer l’interface entre le chantier, les fournisseurs et la hiérarchie de l’entreprise. Il assurera les études techniques et les études de prix, la préparation, la conduite et la gestion de chantier à travers des tâches administratives, techniques, économiques et actions de communication.

BTS Etude et Economie de la Construction

Spécialiste de l’organisation et du suivi économique des chantiers, le titulaire du BTS EEC qui s’effectue en deux ans intervient à tous les stades d’un projet de construction ou de rénovation. Il réalise les premières études de faisabilité pour le compte du maître d’ouvrage et estime l’ordre de grandeur du coût de la construction envisagée. Puis, il détermine les solutions techniques et économiques ainsi que l’enveloppe budgétaire à dégager. Enfin, il suit l’avancement des travaux jusqu’à la livraison du chantier toujours en se souciant du respect du cahier des charges principalement sur le plan financier. Il peut remplir également des missions d’expertise.

DUT génie civil  

Ce DUT qui se fait en deux ans va préparer les titulaires à prendre des fonctions à responsabilité et participer aux différentes étapes de la construction : définition du projet, études, préparation et exécution des travaux, maintenance.

Licence pro mention métiers du BTP : travaux publics  

Cette licence professionnelle, de niveau bac + 3, se prépare en lycée, IUT ou dans les universités. Elle va apprendre aux élèves à assurer les fonctions de chefs de chantier, de conducteurs de travaux ou de responsables de gestion grands travaux spécialisés dans les chantiers de routes, terrassements, voiries, assainissement et réseaux divers ou ouvrages d’art.

Écoles de commerce

Les titulaires des diplômes d’école de commerce option finance n’apprendront pas que les techniques financières (Comptabilité, Audit, Contrôle de gestion) mais plus globalement le suivi de toutes les opérations engagées par une structure (le recrutement, l’investissement, le développement, la vente, la gestion de la qualité, etc.). Les études durent entre trois et huit ans après le bac. 

Écoles d’ingénieurs spécialisées dans le secteur de la construction (École des Ponts ParisTech., CESI École d’Ingénieurs, Arts et Métiers Sciences et Technologies … )

Ces écoles vont former des professionnels qui travailleront dans des secteurs en lien étroit avec l’architecture. Ces écoles sont très utiles si l’ambition du futur ingénieur porte sur la conception de projet. Certains cursus allient notamment la modélisation architecturale et la conception numérique afin d’offrir aux futurs ingénieurs une parfaite maîtrise des outils informatiques et de la CAO. Après cinq ans d’études, le diplôme d’ingénieur est décerné par la CTI. 

Perspectives d’emploi

L’ assistant à maîtrise d’ouvrage débutant a un magnifique avenir devant lui : sa polyvalence et son niveau d’études et d’expertise le prépareront, s’il le souhaite, à devenir directeur de projet, urbaniste, chef de projet, consultant métier. Il pourra aussi monter sa propre entreprise de conseil dédiée à l’assistance à maîtrise d’ouvrage, si ses contacts le lui permettent.

Salaire d’un assistant à maîtrise d’ouvrage

Le salaire d’un assistant à maîtrise d’ouvrage va être de 2 000 € par mois en début de carrière. Il est évident que selon son expérience, et les responsabilités qu’il va prendre au fur et à mesure, sa rémunération va augmenter en fonction.

Comment trouver un emploi ?

Pour trouver un emploi en tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage, le jeune diplômé pourra chercher des offres sur des sites comme emploi France , indeed ou l’agefiph.