AccueilMétiersDevenir Auxiliaire parentale : missions, salaire et formation

Devenir Auxiliaire parentale : missions, salaire et formation

Nourice à domicile

Devenir auxiliaire parentale vous intéresse ? Vous aimez les enfants ? Vous souhaitez exercer un métier aidant ? Vous êtes ponctuel et organisé ? Autonome, vous avez envie de faire un métier où vous pourriez faire valoriser votre sens de la pédagogie ? Vous êtes une personne sensible, bienveillante et douce ? Vous êtes sensible, mais rigoureux ? Vous savez être rassurant ? Approfondissez vos connaissances en lisant notre fiche métier qui contient des ressources concernant les missions, les qualités et le salaire d’un auxiliaire parental.

Formations disponibles :

Formation Assistant maternelle – Préparation CAP Petite Enfance

  • À votre rythme
  • Où et quand vous voulez
  • Financement possible à 100%

Formation pour devenir Assistant maternelle (ATSEM)

  • Disponible en formation à distance
  • Pour étudiants, salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement possible à 100%

Les missions du métier d’auxiliaire parentale

L’auxiliaire parentale garde des enfants à domicile. Parfois appelée aussi nounou ou nourrice à domicile, elle s’occupe des petits d’un foyer. Alors que l’assistante maternelle va s’en occuper chez elle, l’auxiliaire parentale se déplace dans le logement des parents. La tranche d’âge des enfants dont elle a la charge va de 3 mois à 10 ans et elle peut même parfois exercer pour deux familles différentes dans le cadre d’une garde partagée. Elle aide les parents du matin au soir pendant qu’ils sont en déplacement ou même lorsqu’ils sont présents. Elle va rythmer le quotidien des enfants entre jeux, école, repas et sorties. Elle est considérée comme une salariée de service à la personne (SAP). Ses missions sont très variées :

Garde d’enfant

L’auxiliaire parentale va être chargé d’un ou plusieurs enfants au sein d’un même foyer. C’est son travail principal. Elle est essentielle au bien être de la famille et devient presque, parfois, un membre à part entière.

Rôle éducatif

L’auxiliaire parentale va participer à leur apprentissage en les faisant faire leur devoir, en les divertissant ou encore en leur faisant prendre part à des sorties.

Sécurité avant tout

L’auxiliaire parentale va veiller à ce que le domicile des parents soit le plus sécurisé possible. Elle va faire en sorte de faire attention à ce que les enfants ne risquent rien.

Préparation des repas

Une des nombreuses missions de l’auxiliaire parentale est de préparer et de donner les repas et les collations aux enfants. Elle fera attention à proposer une alimentation équilibrée tout en suivant le régime alimentaire de la famille.

Veiller à l’hygiène

Laver les mains, prendre le bain ou la douche, voici ce que l’auxiliaire parentale va dispenser aux petits. Elle va faire attention à ce qu’ils soient toujours propres. Elle pourra changer les tous petits, s’occuper des lessives et s’assurer de leur tenue du lendemain.

Création d’activités

Qu’elles soient ludiques ou éducatives, l’auxiliaire parentale va accompagner les enfants dont elle a la charge dans leurs activités. Elle va même aussi leur en proposer afin de les amuser, occuper et développer.

Accompagnement aux devoirs

L’auxiliaire parentale va s’assurer que les devoirs soient faits et bien réalisé. Elle peut les aider s’ils n’arrivent pas à comprendre les énoncés par exemple.

Travaux ménagers

Tout ce qui concerne les enfants doit être propre : de leur chambre à leur linge en passant par la cuisine, l’auxiliaire parentale va être la marie Poppins idéale.

Qualités et compétences

L’auxiliaire parentale est une professionnelle aux multiples qualités :

Elle a un sens de l’écoute et de l’empathie

L’auxiliaire parentale est aussi bien l’éducatrice que la tendre oreille des enfants dont elle s’occupe. Elle se doit donc d’être bienveillante et à l’écoute des bambins.

Elle est ponctuelle

Les parents comptent énormément sur l’auxiliaire pour pouvoir aller au travail ou faire ce qu’ils doivent accomplir dans leur journée. Il est donc hors de question d’être en retard !

Elle est patiente

L’auxiliaire parentale est responsable de jeunes enfants qui ne sont pas toujours des exemples de calme. Elle doit donc être patiente et ne pas s’énerver pour un rien. Elle doit créer un climat favorable.

Elle est organisée

L’auxiliaire parentale est rigoureuse. En effet, elle a la charge d’une maison et doit l’entretenir comme la sienne. Pour peu qu’elle soit en charge de plusieurs enfants, il faut qu’elle gère un emploi du temps serré où activités extra-scolaires et école doivent être gérés dans la souplesse.

Elle est autonome

L’auxiliaire parentale est seule face aux enfants qu’elle garde. Elle doit être capable de prendre des décisions seule qui soient justes et dans le sens des parents.

Elle est pédagogue

L’auxiliaire parentale est chargé des devoirs des enfants et donc doit savoir leur faire apprendre leurs leçons avec pédagogie.

Elle est discrète et a le sens du contact

Lorsque les parents sont à la maison, l’auxiliaire parentale doit savoir se faire petite et rendre la maison accueillante et calme. S’ils ne sont pas là, la discrétion est aussi de mise : comme elle connait bien la famille, il serait malvenu de parler de leur quotidien aux gens de son entourage.

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir auxiliaire parentale ?

Plusieurs formations sont possibles pour devenir auxiliaire parentale ?

Niveau CAP

  • CAP accompagnant éducatif petite enfance : ce CAP permet aux titulaires de devenir des professionnels de l’accueil et de la garde des enfants de moins de six ans. Il est réalisable en deux ans après la 3e.
  • BEP Accompagnement, soins et services à la personne : les titulaires de ce BEP seront capables de réaliser des activités de soins et des activités de développement.

Niveau Bac

  • Bac pro ASSP (Accompagnement, Soins et Services à la Personne) option A : à domicile : ce baccalauréat professionnel se préparent en trois ans après la 3ᵉ. Le titulaire pourra alors assister un public dans les gestes de leur vie quotidienne et les aider à maintenir leur vie sociale.

Il est également possible d’exercer avec le concours d’Auxiliaire de puériculture ou l’agrément d’assistante maternelle délivré par les services départementaux de la Protection maternelle et infantile (PMI).

Formations disponibles :

Formation Assistant maternelle – Préparation CAP Petite Enfance

  • À votre rythme
  • Où et quand vous voulez
  • Financement possible à 100%

Formation pour devenir Assistant maternelle (ATSEM)

  • Disponible en formation à distance
  • Pour étudiants, salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement possible à 100%

Quelles sont les perspectives d’emploi ?

L’auxiliaire parentale est une professionnelle très recherchée. De très nombreux parents sont à leur recherche et les emplois sont donc très demandés. Si elle le désire, l’auxiliaire parentale pourra choisir de devenir assistante maternelle et de garder des petits chez elle. Il lui sera aussi possible de travailler dans une structure d’accueil collectif. Enfin, elle pourra passer le concours d’ATSEM à condition d’être titulaire du CAP accompagnant éducatif petite enfance.

Le salaire et les débouchés de l’auxiliaire parentale

L’auxiliaire parentale va toucher 10.52 € brut de l’heure. Ce qui équivaut, par mois, à 1 460 euros au minimum.

Comment trouver un emploi ?

Si vous souhaitez trouver un poste en tant qu’auxiliaire parentale, des offres sont disponibles sur les sites spécialisés et sur celui du pôle emploi qui est pourvoyeur de nombreuses possibilités d’embauche.

Formations disponibles :

Formation Assistant maternelle – Préparation CAP Petite Enfance

  • À votre rythme
  • Où et quand vous voulez
  • Financement possible à 100%

Formation pour devenir Assistant maternelle (ATSEM)

  • Disponible en formation à distance
  • Pour étudiants, salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement possible à 100%