AccueilMétiersDevenir Barbier : missions, salaire et formation

Devenir Barbier : missions, salaire et formation

Barbier

Vous souhaiteriez devenir barbier ? Vous êtes une personne créative ? Vous avez un grand sens du contact ? Organisé, vous êtes méthodique ? Vous aimez communiquer ? Prenez le temps de lire notre fiche métier afin d’en découvrir plus sur cette profession : que cela soit sur le salaire, les compétences, les débouchés et les missions de ce métier de passionnés. 

Missions

Le barbier-coiffeur travaille dans un salon de coiffure qui reçoit une clientèle masculine. Ce salon peut aussi s’appeler Barber shop. C’est un métier en plein essor avec l’appétence de plus en plus importante des hommes pour le soin. Il va couper les cheveux et gérer l’entretien de la moustache et de la barbe de ses clients.

Cette profession attire de plus en plus de personnes. En effet, elle ne consiste pas uniquement à s’occuper de la barbe et de la moustache, mais aussi au travail du cheveu, aux épilations, aux colorations et aux soins. Le barbier va être amené a utilisé de nombreuses techniques différentes comme la coupe au rasoir, à la tondeuse, aux ciseaux… Il va aussi travailler avec le fameux coupe chou, le savon à barbe, le blaireau, etc. De la tradition aux nouvelles techniques, le barbier doit toujours être au fait des tendances et les propose à ces clients. Spécialiste des soins donnés aux hommes, il connait les bons produits et a un rôle de conseillé auprès de ces derniers afin qu’ils puissent entretenir leur peau et leurs poils quotidiennement.

Voici ses missions détaillées :

  • Accueil des clients : Le barbier reçoit les clients dans le salon, les accueillent et leur demande ce qu’ils désirent .
  • Coupe de cheveux : Il est en mesure de proposer la coupe idéale pour son client. Il est coiffeur et visagiste. Il sait s’acclimater aux différentes structures de visage. Il peut utiliser plusieurs techniques comme celle du rasoir, de la tondeuse ou des ciseaux. 
  • Coupe de la barbe et de la moustache : Le barbier est le spécialiste de la barbe et de la moustache, il est capable de faire n’importe quelle coupe demandée par son client. 
  • Entretien de la barbe et de la moustache : Il va conseiller le client quant aux soins à apporter à leur barbe et à leur moustache. Pour cela il va leur parler des produits efficaces et adaptés. 
  • Conseils et vente de produits : Le barbier connait les dernières techniques et technologies, il va présenter à ses clients les produits à utiliser aussi bien pour les cheveux que pour la barbe, la moustache voir même la peau (après rasage etc) pour un entretien au quotidien. 
  • Réalisation de soins : Il est en mesure de proposer des massages, des soins du visage ou des massages s’il a été formé pour cela. 

Qualités et compétences

Le barbier est un professionnel aux compétences techniques et humaines, voici une liste de ses nombreuses qualités : 

  • Il est créatif : Le barbier est un artiste : il propose des coupes adaptées aux visages, aux personnalités tout en restant dans ce qui est tendance, il est capable de les dépasser pour proposer de l’originalité à ses clients.  
  • Il a une bonne écoute et est discret : Les clients aiment se confier au barbier : comme dans un salon de coiffure classique, les discussions vont bon train et peuvent être sous le sceau de confidence. Il doit écouter tout en étant discret. 
  • Il est organisé : Le barbier a plusieurs clients, plusieurs coupes, plusieurs choses à faire sur un seul client etc il y a donc de quoi être débordé rapidement. C’est une profession qui demande de l’organisation. 
  • Il a le sens du contact : Le barbier est une oreille attentive qui comprend rapidement ce que son client lui demande. Il doit faire en sorte de nouer des liens avec ses clients afin qu’ils reviennent le voir et devienne des habitués. 
  • Il est rigoureux : Le barbier travaille avec des objets coupants et doit donc faire preuve de précision afin de ne pas faire mal à ses clients. Il a le goût du travail bien fait et est très patient.
  • Il est bon vendeur : L’un des côtés du métier de barbier, c’est la vente de produits de soin. Il doit donc être bon vendeur et connaitre parfaitement ses produits. 

Un diplôme est-il obligatoire ? 

Afin de devenir barbier, il est obligatoire de posséder un diplôme de coiffure. En effet, aucun diplôme d’État  de barbier n’existe, cependant, il faut que le prétendant au métier de barbier possède les connaissances indispensables pour pouvoir travailler. 

Formations pour devenir barbier

Plusieurs formations et solutions sont possibles pour devenir barbier.

Que cela soit en formation initiale qu’en formation continue :

Formation initiale :

Niveau CAP :

CAP coiffure

Le titulaire de ce CAP va être capable d’utiliser les principales techniques de coiffure pour femmes, hommes et enfants : il va être en mesure de laver, couper et coiffer les cheveux.  Il pourra réaliser des colorations ou des permanentes sous la gestion de son responsable. Il sera aussi formé à accueillir la clientèle, le conseil, la gestion des stocks, l’organisation et le rangement du salon, ainsi qu’à la tenue du planning de rendez-vous. 

Accessible dès la 3e, il se prépare en deux ans et prépare à devenir coiffeur mais le titulaire ne pourra pas ouvrir son salon.

Niveau BAC :

BP coiffure

Ce Brevet Professionnel en coiffure sera fait en alternance, dans des centres de formation publics ou privés. Pour ça, l’élève devra trouver une entreprise qui l’accueillera, que ce soit en contrat d’apprentissage ou en contrat de professionnalisation. Le titulaire sera capable de faire une mise en forme de la coiffure, des colorations. Il connaîtra l’histoire de la coiffure, pourra mettre en valeur les produits et les vendre. Il sera en mesure de faire de la recherche esthétique, des diagnostics et de donner des conseils. Il sera en mesure de travailler les postiches et les perruques, il sera au fait des différents produits capillaires, il pourra faire l’entretien du système pilo-facial. Il travaillera l’ergonomie, l’hygiène et la sécurité. Mais aussi il va apprendre comment installer et aménager des locaux, créer un salon, effectuer un rachat ou exploiter un salon existant. L’élève sera en mesure de piloter une entreprise, faire de la gestion et du management. 

Accessible après le CAP, il se prépare en un an, en apprentissage et permet de perfectionner les connaissances et les techniques de coiffure acquises. 

Formation continue :

Si vous souhaitez faire une réorientation professionnelle, devenir barbier est possible si vous préparer les diplômes cités ci-dessus. 

Perspectives d’emploi

Ce métier est de plus en plus à la mode et la clientèle afflue de plus en plus. Cette profession propose donc de très belles perspectives : le barbier pourra travailler aussi bien en salon de coiffure qu’à domicile ou dans un barber shop puis, avec de l’expérience, il pourra décider de monter sa propre entreprise. 

Salaire d’un barbier

La carrière du jeune barbier est situé aux alentours du SMIC. Selon ses années d’expériences et son statut, celui-ci va augmenter.

Comment trouver un emploi ?

Le barbier débutant, va pouvoir être embauché en allant directement postuler dans les établissements recruteurs comme des salons de coiffures ou des barber shop. Le pôle emploi est aussi pourvoyeur d’offres et des sites comme simplyhired ou option carrière