AccueilMétiersDevenir Diagnostiqueur immobilier : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Diagnostiqueur immobilier : missions, salaire et formation

Diagnostic immobilier

Le métier de diagnostiqueur immobilier vous intéresse ? Impartial et honnête, vous avez des connaissances infaillibles du bâtiment et des normes de construction ? Vous êtes rigoureux et avez une bonne capacité d’analyse ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

Le diagnostiqueur immobilier est un expert qui établit des constats sur l’état d’un logement. Le métier relève du domaine de l’immobilier et consiste à déceler les failles d’un bien immobilier avant une cession ou une location.

Mais dans certains cas, le diagnostiqueur immobilier peut intervenir sur des repérages avant les travaux ou démolitions.

Expert des normes de construction, il vérifie l’efficacité énergétique des logements ainsi que les polluants susceptibles d’affecter la santé des occupants et l’environnement.

Soulignons qu’il s’agit d’un métier assez récent, né avec la mise en place des normes d’habitat mettant de plus en plus l’accent sur l’optimisation énergétique, la réduction de la pollution et le bien-être des occupants.

Qu’il soit indépendant ou salarié, le diagnostiqueur immobilier s’assure de la conformité aux normes d’un bien immobilier avant toute transaction. Il effectue notamment des inspections en vue de détecter la présence de termites, d’amiante, de plomb et d’autres parasites.

À ce titre, ses missions sont très variées et s’articulent autour des divers diagnostics qu’il réalise.

Faire le constat de risque d’exposition au plomb (CREP)

Ce diagnostic est obligatoire lorsqu’il s’agit de la vente ou de la location des habitats construits avant 1949. Il permet d’éviter aux occupants de souffrir d’une intoxication au plomb. Pour y arriver, le diagnostiqueur immobilier fait recours à un analyseur de plomb par fluorescence X.

Vérifier la présence ou non de l’amiante

Ce constat concerne les logements construits avant 1997 et permet aux occupants de ne pas s’exposer à l’amiante qui est un matériau très cancérigène. La respiration de ses particules provoque également des maladies pulmonaires. Dans le cadre de ce contrôle, le diagnostiqueur immobilier procède à un prélèvement d’échantillon qu’il va analyser par la suite.

Vérifier les installations de gaz et l’état de l’électricité

Avec un appareil de mesure du monoxyde de carbone (CO) et une bombe de produit moussant, le diagnostiqueur immobilier établit un constat sur les installations de gaz (vieilles de plus de 15 ans) en vue de repérer les fuites et les risques de fuites.

Il se sert aussi d’un appareil de contrôle à courant différentiel, d’un appareil de mesure de résistance et de continuité des conducteurs de protections pour s’assurer que l’installation ne présente aucun risque d’électrocution, d’électrisation, ni d’incendie.

Rechercher les termites et autres parasites

Ce contrôle concerne particulièrement les zones à « risque termite » afin de détecter la présence des termites, d’insectes et de champignons qui attaquent les bois.

Pour ce faire, le professionnel utilise un certain nombre d’équipements, notamment un appareil de mesure d’humidité, une boite, de la loupe, etc.

Vérifier l’état des risques de pollution

Ce contrôle est obligatoire et vise à informer l’acheteur ou le locataire sur les risques de pollutions liés au logement.

Après ses différents constats, le diagnostiqueur immobilier rédige un dossier de diagnostic technique dans lequel il consigne le compte rendu de ses interventions en toute impartialité. Par ailleurs, s’il travaille à son propre compte, il doit s’occuper de la gestion et du développement de son entreprise.

Qualités et compétences

Le métier de diagnostiqueur immobilier est très exigeant. Ainsi, pour mener à bien ses missions, le professionnel doit avoir des compétences et des qualités humaines essentielles :

  • Une solide base de connaissances en immobilier : il est important d’avoir des notions concrètes en ce qui concerne les matériaux de construction, les normes et la réglementation en vigueur afin de créer un repère fiable dans le cadre de ses diagnostics.
  • Une grande capacité d’analyse : l’observation, l’analyse et l’interprétation sont des qualités indispensables pour le diagnostiqueur immobilier. La curiosité et une bonne acuité visuelle l’aideront également à vite repérer les problèmes d’un bâtiment.
  • Une bonne condition physique : contrairement à ce que l’on pourrait penser, le diagnostiqueur immobilier doit être sportif. Une bonne condition physique sera nécessaire par exemple pour porter du matériel vers des étages supérieurs.
  • L’impartialité : le diagnostiqueur immobilier est comme un juge de circonstance. Il doit fidèlement rendre compte de ses constats, sans compromis et sans parti pris.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Étant donné les exigences techniques et légales, un diplôme est nécessaire pour prétendre au poste de diagnostiqueur immobilier. Les diplômes du niveau Bac +2, type BTS, sont les plus demandés.

Toutefois, la formation seule n’est pas suffisante pour exercer le métier. Il faut obligatoirement une certification délivrée au bout d’une formation rémunérée par le comité français d’accréditation.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Pour devenir diagnostiqueur immobilier, il existe plusieurs formations à suivre. Elles sont de niveau intermédiaire et démarrent après un baccalauréat. Voici quelques exemples de formations.

Niveau Bac +2

BTS Bâtiment

Ce BTS Bâtiment se prépare en 2 ans après le baccalauréat et permet au titulaire de travailler au sein des entreprises BTP en tant que conducteur de chantier ou collaborateur d’ingénieur.

Formé aux réels enjeux du bâtiment (élaboration de dossiers dans un bureau d’études, préparation des travaux), il peut aussi évoluer en tant que diagnostiqueur immobilier après une formation spécialisée.

Les BTS Technico-commercial (mention matériaux du bâtiment ou mention Énergie et service) sont également des diplômes de niveau Bac +2 qui permettent de prétendre au poste de diagnostiqueur immobilier.

Niveau Bac +3

BUT GC CD – Génie civil Construction Durable

Ce BUT Génie Civil Construction Durable disponible dans un IUT est aussi l’une des voies d’accès au métier de diagnostiqueur immobilier. Elle dure 3 années pendant lesquelles l’étudiant apprend l’ensemble des techniques de construction et de structure. Il est préparé aux enjeux socio-économiques, juridiques et environnementaux de la construction des bâtiments durables et respectueux de l’environnement.

Le programme est axé sur les enseignements généraux et professionnels (la connaissance de matériaux et technologie, les réseaux et fluides, la modélisation, la construction d’ouvrage, le management de projets, etc.).

BUT Génie thermique et énergie

Ce diplôme se prépare aussi en 3 ans après le Bac et forme le titulaire au métier de diagnostiqueur immobilier. La formation peut être suivie en initiale comme en alternance et on y accède avec un baccalauréat scientifique ou technologique. Les disciplines étudiées sont entre autres :

  • l’électricité et la mécanique
  • la mesure, la météorologie, l’étude des fluides
  • les techniques du génie thermique
  • la technologie des systèmes thermique
  • la combustion.

Licence Pro Métiers du BTP – Travaux publics

La durée de la licence pro métiers du BTP est évaluée à 1 an ou à 2 ans selon le niveau d’entrée (Bac ou BTS). Diplôme d’insertion professionnelle, la licence pro Métiers du BTP approfondit les notions liées à la construction et la maintenance des logements.

Le programme est basé sur des enseignements généraux et pratiques couronnés par un stage professionnel.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

En début de carrière, un diagnostiqueur touche environ 2 000 euros brut par mois. Après quelques années d’expérience, il peut toucher jusqu’à 4 500 euros bruts par mois, voire plus. Cette rémunération s’accompagne des primes et des avantages intéressants : véhicules, ordinateurs et téléphones de fonction.

En ce qui concerne le professionnel indépendant, son chiffre d’affaires dépend de la notoriété de son entreprise, de sa situation géographique ainsi que la variété de sa clientèle.

Débouchés

Les agences immobilières, les entreprises BTP et parfois les particuliers sont les principaux clients d’un diagnostiqueur immobilier. En termes d’évolution, les perspectives sont très limitées. Il peut néanmoins devenir conseiller dans une entreprise de BTP. Après quelques années d’exercice, il peut également se lancer à son propre compte.

Trouver un emploi

Trouver un emploi
Trouver un emploi

Pour obtenir son premier poste, le diagnostiqueur immobilier peut multiplier ses candidatures auprès des structures recherchant son profil. Pour cela, il lui faut rester attentif aux annonces relatives à son domaine. Autrement, il peut postuler aux offres publiées sur les sites de recherche d’emploi.

Secteurs

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.