AccueilMétiersDevenir Directeur des services pénitentiaires : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Directeur des services pénitentiaires : missions, salaire et formation

Agents de l'administration pénitenciaire dans la prison d'Aix-en-provence

Le poste de directeur des services pénitentiaires vous intéresse ? Rigoureux et conciliant, vous avez le goût de l’action au quotidien ? Vous êtes réactif, serviable avec le sens de l’écoute et du dialogue ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

Le directeur des services pénitentiaires ou directeur de prison est chargé de maintenir l’ordre et la sécurité dans une prison. Il occupe une fonction d’encadrement sous l’autorité du ministère de la Justice et accède à son poste par recrutement sur concours. La mission principale de ce professionnel consiste à mettre en application une politique définie dans le cadre de la prise en charge des personnes privées de leur liberté.

En l’état, il joue un rôle de direction, d’encadrement, de conception, d’expertise et de contrôle des prisons dans les limites clairement définies par la loi. Le directeur de prison fait particulièrement attention au protocole sécuritaire imposé par la hiérarchie, car l’évasion des détenus est directement liée à sa responsabilité. Pour mieux assumer la responsabilité qu’exige sa position, le directeur des services pénitentiaires remplit au quotidien des tâches bien spécifiques.

Gérer les ressources humaines

L’une des toutes premières missions du directeur des services pénitentiaires est de manager, fédérer et coordonner les compétences des différents professionnels impliqués dans le fonctionnement de l’établissement. Il relaie auprès de ces derniers les indications de l’autorité ministérielle en matière de traitement des détenus.

Il assure l’animation des formations techniques nécessaires pour le bon fonctionnement de l’établissement. Ainsi, médecins, cuisiniers, gardiens et psychologues évoluent tous en suivant les indications du directeur des services pénitentiaires.

Assumer les fonctions administratives et financières

Le directeur des services pénitentiaires prend en charge tous les services administratifs (rédaction d’actes, signature de documents…) entrant dans le cadre du fonctionnement de la prison. Il s’occupe également du volet financier en élaborant le budget, par exemple, tout en veillant à sa gestion efficiente.

Favoriser la réinsertion sociale des détenus

Dans l’exercice de sa profession, le directeur des services pénitentiaires instaure également des dispositifs utiles dans l’objectif de faciliter la réinsertion sociale des prisonniers à la sortie. Il initie, à cet effet, des ateliers de formations professionnelles, des programmes intellectuels et sportifs.

S’assurer de l’application des peines

De concert avec les magistrats et les services de réinsertion, le directeur des services pénitentiaires veille à l’application des peines infligées à chaque détenu. Il possède leurs dossiers respectifs, avec une idée exacte de quand ils vont purger leur peine et dans quelles conditions ils doivent être détenus.

Assurer la relation avec les partenaires externes

Le directeur des services pénitentiaires représente l’intermédiaire entre les détenus et les partenaires externes. À ce propos, il garantit d’une part le contact entre les détenus et leurs parents, mais aussi leurs avocats. D’autre part, le directeur de prison garantit également le contact entre la direction de l’établissement pénitentiaire et la hiérarchie, les partenaires de réinsertion et de probation ainsi que les médias.

Par ailleurs, le directeur des services pénitentiaires peut être parfois sollicité pour servir dans l’administration centrale. Dans ce cas, il est mandaté, sous l’autorité de la direction de l’administration, d’élaborer, de mettre en œuvre et d’évaluer les politiques publiques des services pénitentiaires.

Qualités et compétences

Veiller à l’application des peines infligées à des détenus et assurer toutes les tâches y afférentes n’est pas une mince affaire. Pour exceller dans son domaine, le directeur des services pénitentiaires doit posséder un certain nombre de savoirs et savoir-faire indispensables.

Les compétences et qualités indispensables de ce professionnel s’articulent autour de ;

  • Son sens du service public : le directeur des services pénitentiaires occupe une fonction relevant du service public, ce qui implique que les valeurs républicaines, le sens du devoir et de dévouement à la patrie sont des qualités qui lui sont indispensables.
  • Son goût pour l’action : appelé à veiller à la discipline des prisonniers de diverses natures, le directeur de prison peut être confronté à des cas indélicats. Il lui faut donc de la réactivité et de l’action pour imposer l’ordre.
  • Son autorité naturelle : étant donné qu’il doit coordonner et fédérer les efforts de différents corps professionnels (gardiens de prison, cuisiniers, médecins…), le directeur de prison possède des qualités de commandement et sait se faire obéir.
  • Sa rigueur : en matière de l’application des protocoles sécuritaires en vigueur dans les établissements pénitentiaires, le directeur des services pénitentiaires ne tolère aucune légèreté.
  • Son sens de l’écoute et du dialogue : de temps en temps, il est amené à résoudre les conflits entre les prisonniers. Il lui faut, à cet effet, faire preuve d’écoute et de dialogue pour calmer les tensions.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Pour devenir directeur des services pénitentiaires, il existe plusieurs formations, les unes exigeant un diplôme et les autres non. L’accès aux formations est sur concours, ouvert aux titulaires d’un diplôme de niveau Bac +3 et d’autres catégories de professionnels.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Comme déjà évoqués, les prétendants au poste de directeur des services pénitentiaires doivent passer un concours avant d’accéder à la formation. Les 2 voies d’accès sont :

  • Le concours externe, ouvert aux titulaires d’un diplôme de niveau Bac +3 et âgés de 45 ans au plus au premier janvier de l’année du déroulement des épreuves
  • le concours interne, ouvert aux fonctionnaires d’État, aux professionnels de santé, aux militaires, aux agents des organisations internationales et aux agents justifiant d’au moins 4 ans d’exercice.

Les cours en alternance à l’ENAP

Après avoir passé l’étape des concours, les candidats retenus vont intégrer l’École nationale de l’administration pénitentiaire (ENAP) où ils vont suivre, en alternance, une formation rémunérée (1 600 euros) pendant 2 ans.

Au cours de la première année, ils acquièrent les compétences de pilotage, de management et de prise en charge des personnes privées de liberté. La formation s’étend également à la gestion des ressources économiques, humaines, budgétaires et financières. Un accent particulier est en outre mis sur le cadre juridique et institutionnel de la profession : responsabilité administrative et pénale, droits et obligations des salariés, droit public, droit pénal, finances publiques, marchés publics, etc. Un stage dans une structure publique va permettre aux futurs directeurs de mettre en application leurs connaissances théoriques acquises.

Au cours de la seconde année, les élèves sont affectés dans des établissements pénitentiaires en tant que cadres en administration centrale ou direction régionale. Au terme de ce stage professionnel, un jury constitué de professionnels du domaine va se prononcer sur la titularisation des élèves à l’issue d’une soutenance orale du rapport de leurs activités de stagiaires.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

À ses débuts, le directeur des services pénitentiaires touche un salaire d’environ 2 100 euros brut par mois. Au fil du temps, sa rémunération connaît de nettes améliorations et il peut gagner jusqu’à 5 600 euros bruts par mois.

Débouchés

Titularisé après les 2 ans de formation, le directeur des services pénitentiaires peut dérouler sa carrière en 2 grades : directeur des services pénitentiaires et directeur des services pénitentiaires hors classe. Les perspectives d’embauche sont conditionnées aux départs à la retraite, donc peu rassurantes.

Au cours de sa carrière, ce professionnel ne peut rester au même poste pendant plus de 6 ans. Il évolue donc rapidement grâce aux promotions internes et accède à des postes de grandes responsabilités, notamment :

  • Chef de département en direction interrégionale de sécurité et détention, d’insertion et de probation des ressources humaines
  • Chef de bureau en administration centrale
  • Inspecteur pénitentiaire
  • Chef du service de l’emploi pénitentiaire
  • Directeur des formations de l’école d’administration pénitentiaire.

Trouver un emploi

À l’issue de sa formation à l’ENAP suivie d’une titularisation, le directeur des services pénitentiaires est directement affecté au poste de direction d’une prison.

Secteurs

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.