Devenir surveillant pénitentiaire | Fiche métier

Le surveillant pénitentiaire est un fonctionnaire de l’État de catégorie C, qui est afférent au Ministère de la Justice. 

Il participe au maintien de l'ordre et de la discipline dans les prisons au quotidien auprès des détenus. 

Ils sont en France à l'heure actuelle au nombre d'environ 30 000 gardiens de prison.

Qu'est-ce qu'un surveillant pénitentiaire ?

Le surveillant pénitentiaire assure la sécurité au sein du centre pénitentiaire où il travaille. Il parcours les couloirs, ouvre et ferme les portes, apporte les repas, surveille les activités extérieures comme le sport ou la promenade. 

Formation surveillant pénitentiaire 

Avec Cours Servais

  • À distance
  • Salarié en poste • Demandeur d'emploi • Entreprise • Étudiant
  • Diplômé ou remboursé

Il vérifie l'état des cellules et l'intégrité des barreaux aux fenêtres. Il est souvent amené à gérer des conflits entre détenus, à faire retomber la pression lors de situations tendues.

Le surveillant pénitentiaire a également un rôle social auprès des détenus. Il est à leur écoute, tout en gardant les bonnes distances professionnelles. 

Il peut être amené à accompagner les détenus dans leurs formalités administratives. Il encourage les détenus à rester en contact avec les autres prisonniers en participant à des activités culturelles ou sportives.

Il est tenu de signaler à sa hiérarchie tout dysfonctionnement qu'il constaterait dans l'exercice de ses fonctions. Il joue aussi un rôle certain dans la réinsertion des détenus à la fin de leur incarcération.

metier gardien de prison

Quelles sont les missions du surveillant pénitentiaire ?

  • Surveiller les personnes incarcérées, jours et nuits.
  • Maintenir l’ordre, le calme et la discipline au sein du centre pénitentiaire et lors des transports de détenus.
  • Assurer la sécurité de tous au sein de l’établissement pénitentiaire.
  • Accompagner les détenus dans les actes de la vie quotidienne comme le portage des repas, l'inspection des cellules, etc.
  • Être à l'écoute des éventuelles requêtes des détenus, les soutenir psychologiquement et les aider si besoin dans leurs démarches administratives.
  • Animer des activités sportives et culturelles.
  • Prévenir, autant que faire se peut, la récidive des personnes détenues.
  • Accompagner et favoriser la réinsertion professionnelle des détenus.

Quelles sont les qualités pour devenir surveillant pénitentiaire ?

Être stable et juste

Le métier de surveillant pénitentiaire demande de faire preuve d'une bonne dose de sang-froid. Les tensions sont fréquentes, quotidiennes même, en prison. 

Elles peuvent dégénérer et devenir rapidement très violentes, tant les tensions sont fortes. Le surveillant pénitentiaire veillera à toujours faire preuve d’impartialité, de capacité d'écoute et d'observation.

 En bref, il aura un sens développé des relations humaines.

Avoir une bonne capacité d'analyse des situations

Un surveillant pénitentiaire doit pouvoir analyser les situations auxquelles il est confronté pour prendre les meilleures décisions possibles, le tout rapidement.

 Il doit rester insensible aux provocations des détenus (et elles peuvent être nombreuses). 

Il doit faire preuve d'une complète maîtrise de lui et toujours essayer de désamorcer les conflits en faisant preuve de fermeté dans son autorité.

Disposer d’une bonne condition physique

Le surveillant pénitentiaire doit être en bonne santé physique et mentale et présenter les ressources indispensables à l'exercice de sa mission. 

Il doit jouir d'une excellente acuité visuelle et ne présenter aucun problème auditif non pallié. Il doit faire du sport régulièrement pour entretenir sa forme. 

Il doit être capable d'alterner les rythmes de travail de jour et de nuit. Un médecin habilité vérifiera l'aptitude de chaque candidat à l'issue du concours.

Formations pour devenir surveillant pénitentiaire

Conditions d'accès au concours

  • L'âge requis pour se présenter au concours est d'au moins 18 ans révolus et de moins de 45 ans au 1er janvier de l’année du concours.
  • Le candidat doit posséder la nationalité française.
  • Le candidat doit jouir de ses droits civiques.
  • Il doit avoir obtenu soit le Diplôme National du Brevet, soit un autre diplôme de niveau III (comme le CAP par exemple) ou justifier d’une expérience professionnelle d’au minimum 3 années à temps plein dans un emploi de niveau équivalent.
  • Il doit être de bonne moralité et avoir un bulletin n°2 du casier judiciaire ne comportant aucune mention incompatible avec l’exercice des fonctions de surveillant pénitentiaire.
  • Il doit avoir réalisé sa Journée Défense et Citoyenneté sauf pour les candidats de plus de 25 ans.

Concours

Le candidat devra passer et réussir le concours d’entrée en École Nationale d’Administration Pénitentiaire (ÉNAP), qui est un concours de catégorie C de la fonction publique d’État.

Le concours surveillant pénitentiaire comporte deux parties distinctes : l'admissibilité e l'admission.

  • L'admissibilité comporte trois épreuves : une série de questions de raisonnement logique, un questionnaire à choix multiples et la rédaction d’un compte-rendu d’incident (étude de cas documentées).
  • L'admission se compose de quatre épreuves : une série de tests psychotechniques, un entretien avec un psychologue, des épreuves sportives, et un entretien avec le jury.

Remarque: il y a généralement deux sessions de concours par an.

La formation

Une fois le concours obtenu, les élèves surveillants intégreront une formation rémunérée de 6 à 8 mois dispensée à l'École Nationale d’Administration Pénitentiaire située à Agen dans le Lot-et-Garonne. 

La formation se fait sous forme d’alternance entre des cours théoriques et des stages pratiques en établissements pénitentiaires. 

Les élèves sont répartis en cinq filières distinctes : personnels de direction, d’insertion et de probation, de surveillance, personnels administratifs et personnels techniques.

L’École offre également des possibilités de perfectionnement et de formation continue.

Salaire d'un surveillant pénitentiaire (brut)

  • élève surveillant : 1165 € (pendant la formation et hors prime de stage)
  • surveillant : entre 1585 et 2235 €
  • surveillant brigadier : de 1805 à 2280 €
  • premier surveillant : de 2020 à 2440 €
  • major : de 2280 à 2590 €

Débouchés et évolutions du métier de surveillant pénitentiaire

Des perspectives d'évolution de carrière existent pour le surveillant pénitentiaire.

Après 5 années d'exercice de son métier, le surveillant pénitentiaire accède au grade de surveillant brigadier

Le surveillant brigadier est un surveillant expérimenté auquel sont confiées davantage de responsabilités, mais il n'est pas pour autant le supérieur hiérarchique de ses autres collègues surveillants.

Pour occuper par la suite des fonctions de commandement (lieutenant ou capitaine), il lui faudra passer à nouveau un concours. 

Le surveillant pénitencier pourra alors accéder à des fonctions de chef d'établissement dans un établissement pénitentiaire de moins de 200 places.

Formation surveillant pénitentiaire 

Avec Cours Servais

  • À distance
  • Salarié en poste • Demandeur d'emploi • Entreprise • Étudiant
  • Diplômé ou remboursé