AccueilMétiersDevenir Documentaliste : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Documentaliste : missions, salaire et formation

Salle aux archives nationales de Finland

Le métier de documentaliste vous intéresse ? Curieux et organisé, vous avez de l’appétence pour la culture ? L’information et la communication sont des domaines qui vous passionnent ? Enfin, vous avez le sens de la pédagogie et de l’organisation ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

Le documentaliste est un spécialiste de la communication et de l’information. Son métier se situe au milieu des professions de bibliothécaire et d’archiviste. Expert en technologies de l’information et de communication, sa principale mission consiste à rendre disponibles les réponses documentaires nécessaires au bon fonctionnement d’une administration ou d’une entreprise.

Ainsi, le documentaliste procède régulièrement à la collecte des informations à partir des sources variées (livres, presse spécialisée, internet, journaux…). Il s’assure ensuite de leur fiabilité ainsi que de leur caractère légal avant de les analyser. Cette phase va permettre au documentaliste de soustraire les informations pertinentes et utiles qu’il organise afin de les présenter aux demandeurs de façon cohérente et compréhensible.

La fonction publique (territoriale) et l’éducation nationale représentent les secteurs où les compétences d’un documentaliste sont les plus demandées. Dans l’optique de bien servir à ces postes, ce spécialiste doit accomplir des missions fondamentales qui se rapportent à son profil.

Mettre en place une politique documentaire

Les missions du documentaliste commencent par la mise en place d’une politique visant à enrichir et développer le fonds documentaire d’une structure. Il doit, de ce fait, élaborer un projet de documentation et un système d’information cohérent.

Rechercher et collecter des informations

L’une des principales tâches que remplit le documentaliste dans sa profession est bien évidemment la traque aux informations. Souvent spécialisé dans un domaine précis (politique, sport, économie, sciences, technologies), il s’ingénie à réunir les informations pertinentes susceptibles d’être exploitées dans son entreprise. Livres, revues scientifiques, mémoires et thèses, journaux font entre autre partie de ses sources d’information.

Traiter les informations collectées

Par la suite, le documentaliste organise, pour chaque source réceptionnée, une carte d’identité (notice catalographique). Dans certains cas, il peut procéder au bulletinage, à l’indexation et à l’estampillage des documents.

Cette phase lui permet de s’orienter plus aisément dans l’analyse des informations. C’est alors qu’il va examiner en profondeur les informations qu’il a réunies et tirer celles qui seront utiles aux demandeurs d’information.

Transmettre les informations

La finalité de toutes les actions du documentaliste est de faciliter l’accès à l’information. Ainsi, il dispose les données collectées et traitées de façon à les rendre disponibles aux utilisateurs sur des supports adaptés. On peut citer par exemple les dossiers de presse, les synthèses, les bibliographies, etc.

Le plus souvent, il est amené à former les utilisateurs d’information sur les enjeux de la recherche documentaire afin d’accroître leur autonomie.

Qualités et compétences

Le métier de documentaliste relève du domaine de la culture et s’avère très sensible. Les informations véhiculées doivent non seulement être sourcées, mais aussi pertinentes et utiles ; ce qui nécessite un certain nombre de savoirs et savoir-faire.

Les compétences et qualités humaines d’un documentaliste s’articulent donc autour de :

  • Sa curiosité intellectuelle : c’est sans doute la qualité essentielle pour exceller dans ce domaine. Le documentaliste est avant tout un lecteur effréné qui s’intéresse à des sujets variés.
  • Sa rigueur : chargé d’apporter des informations pertinentes et qualifiées, le documentaliste ne doit tolérer aucune légèreté dans le processus de collecte, de traitement et de présentation des informations.
  • Son sens d’organisation : le métier de documentaliste impose de la rigueur à tous les niveaux. Collecter des informations étant son fonds de commerce, il doit bien indexer les documents pour permettre à ses collaborateurs de se retrouver plus facilement.
  • Son excellente maîtrise des technologies de l’information et de communication : le documentaliste est très à l’aise quand il s’agit de collecter et d’organiser les données, qu’elles soient d’ordre numérique ou physique.

Une grande culture générale, d’excellentes aptitudes rédactionnelles ainsi que l’esprit d’analyse et de synthèse sont en outre des qualités indispensables à un bon profil de documentaliste.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Relevant notamment du domaine intellectuel, le métier de documentaliste exige des formations certifiées par un diplôme. Le plus souvent, les recruteurs privilégient les profils ayant un master (Bac +5). Toutefois, il est possible de s’insérer dans ce milieu professionnel avec un diplôme de niveau Bac +2.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Il existe différentes formations permettant de devenir documentaliste et de servir dans les structures publiques comme privées. Pour ceux qui souhaitent se lancer dans cette carrière, voici les cursus à suivre.

Niveau Bac +2

DEUST Métiers des bibliothèques et de la documentation

Ce diplôme se prépare en 2 ans et permet à l’étudiant d’acquérir des connaissances pratiques susceptibles de l’orienter vers les métiers de la bibliothèque et de la documentation. La formation en DEUST Métiers de la bibliothèque et de la documentation comprend des enseignements théoriques et techniques avec trois stages professionnels d’une durée 12 semaines.

Niveau Bac +3

BUT IC – Information-Communication, mention informatique numérique dans les organisations

La formation s’étend également sur 2 ans et est disponible dans un IUT rattaché à une université. Le titulaire du BUT IC peut passer les concours de recrutement de la fonction publique et devenir : documentaliste, documentaliste-archiviste, webmestre, analyste, indexeur, etc.

Licences pro du livre : documentation et bibliothèques

D’une durée de 3 ans, ce diplôme associe les compétences techniques et pratiques en ce qui concerne le secteur du livre et la médiation culturelle. L’étudiant est notamment formé à la maîtrise de l’information et la découverte des outils qui y sont dédiés.

À terme, il peut passer un concours de recrutement et accéder à la fonction publique en tant que documentaliste.

Licence pro Métiers de l’information : archives, médiation et patrimoine

Cette formation est accessible aux titulaires d’un diplôme de niveau Bac +2 et dure donc 1 an. Elle permet à l’étudiant d’affiner ses compétences précédemment acquises et d’enrichir son profil en archivistique et en médiation de l’histoire.

Le programme de la formation est en relation avec les épreuves des concours d’entrée à la fonction publique territoriale de documentaliste.

Le titre de gestionnaire de l’information de l’école de bibliothécaires documentalistes permet aussi d’accéder à ce poste.

Niveau Bac +5

Master Gestion de l’information et de la documentation

Ce cursus s’étend sur 2 ans après la validation d’une licence dans le domaine de l’information et de la communication. L’étudiant qui s’y engage approfondit ses connaissances scientifiques en documentation (archivistique, bibliothèques, gestion des documents) et en technologies numériques (web sémantiques, moteurs de recherches, bibliothèques numériques, etc.). 

Le titulaire est suffisamment outillé pour mener à bien les activités ci-après :

  • La définition et le pilotage des projets de gouvernance de l’information et de gestion des connaissances ;
  • la gestion des archives à valeur historique ou probante ;
  • la conception et outillage de la communication au travail ;
  • la réalisation des audits documentaires.

Voici d’autres diplômes qui permettent de prétendre à ce poste :

  • Le master Information-documentation, mention ingénierie de l’information numérique ;
  • le master professionnel Documentation ;
  • le titre professionnel de chef de projet en ingénierie documentaire.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

La rémunération salariale d’un documentaliste varie selon qu’il soit en fonction publique ou en structure privée. Dans tous les cas, il touche environ 1 800 euros bruts par mois, au début de sa carrière. Avec le temps, sa rémunération s’améliore et il peut gagner jusqu’à 4 000 euros bruts par mois, voire plus.

Débouchés

Les structures publiques territoriales, les entreprises privées tous secteurs confondus (banque, finance, chimie, biologie), les firmes pharmaceutiques et les organismes culturels internationaux sont constamment à la recherche d’un profil de documentaliste. Les perspectives d’embauches sont donc stables.

Mais pour accéder à la fonction publique, il faut obligatoirement passer un concours en fonction du niveau de son diplôme. Le documentaliste va donc officier au sein des ministères, des musées, des bibliothèques, dans les mairies, etc.

Trouver un emploi

Pour obtenir son premier poste, le documentaliste doit déposer ses candidatures auprès des structures privées qui recherchent son profil. S’il rêve de faire carrière en fonction publique, il doit se préparer à passer les différents concours qui y donnent accès.

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.