AccueilMétiersDevenir Entraîneur-Éducateur de football : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Entraîneur-Éducateur de football : missions, salaire et formation

Equipe de foot célébrant la victoire d'un match

Le métier d’entraîneur-éducateur de football vous intéresse ? Rigoureux et organisé, vous faites être charismatique et faites preuve de leadership ? Le football représente votre centre d’intérêt et vous vous sentez capable de transmettre vos acquis à des générations plus jeunes ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

L’entraîneur-éducateur de football est un professionnel incontournable dans le monde footballistique. Il conduit à lui seule deux missions prépondérantes dans une équipe de football. D’abord, il assume les fonctions d’éducateur qui consistent à organiser et animer des séances pour les jeunes afin de les guider dans l’apprentissage et l’évolution dans ce sport. Son objectif ici est de favoriser la progression personnelle/collective en initiant les jeunes à la pratique du football. L’éducateur met donc en place des activités adaptées au niveau des apprenants, suit, analyse, corrige les gestes et les accompagne lors des confrontations.

La deuxième mission de l’entraîneur-éducateur de football consiste à encadrer une équipe afin de l’emmener au plus haut niveau de sa performance. Bien qu’il soit amené à enseigner parfois l’art footballistique, son rôle primordial est de privilégier la cohésion au sein de l’équipe et la mise en place d’une dynamique collective. Il est responsable des sélections, de la performance et des résultats de l’équipe.

Qu’il travaille en bénévole, au sein d’un club ou d’une fédération, les missions de l’entraîneur-éducateur de football restent les mêmes.

Améliorer les performances de l’équipe

Le coach est l’encadreur de l’équipe et le responsable des recrutements. Avec son staff technique, il met en place un calendrier d’entraînement et propose des exercices spécifiques à chaque joueur.

L’entraîneur-éducateur de football décide également de la feuille de match, autrement dit les joueurs entrants et les remplaçants. Il s’évertue à instaurer un climat de confiance, la cohésion et une synergie au sein du groupe pour atteindre des résultats plus performants.

S’assurer de la sécurité des joueurs

L’entraîneur-éducateur de football a par ailleurs pour mission de veiller à ce que la pratique sportive n’ait pas d’implication négative sur l’état physique de ses joueurs. Pour cela, il met tout en œuvre pour que les exercices se déroulent dans des conditions optimales. Avec l’aide du préparateur physique, il veille aussi à ce que les joueurs demeurent dans de bonnes conditions physiques.

Transmettre ses savoirs

Le plus souvent, l’éducateur-entraîneur de football est un ancien joueur (mais pas obligatoirement). Il partage alors avec ses joueurs son expérience et ses techniques de jeu pour leur permettre de vite progresser.

Qualités et compétences

Le métier d’entraîneur-éducateur de football est avant tout une fonction d’enseignant. Pour exceller à ce poste, il lui faut naturellement adopter les postures d’un éducateur (la pédagogie, la répétition, la patience, le suivi et l’évaluation). D’autres compétences et qualités humaines indispensables lui permettent de mener sans grande difficulté ses nombreuses missions :

  • Sa connaissance du domaine footballistique : à défaut d’avoir été un joueur professionnel, l’entraîneur éducateur doit avoir une parfaite maîtrise de l’univers du football. Il a une connaissance exhaustive des règles de jeu et des meilleurs plans tactiques pour remporter les matchs.
  • Son charisme et son leadership : l’entraîneur-éducateur de football est d’un naturel charismatique. Il sert de modèle à ses joueurs et sait s’imposer quand il le faut en faisant notamment preuve de tact et de diplomatie. Ainsi, il crée l’harmonie et la cohésion au sein de l’équipe afin de tirer le meilleur d’elle.
  • Sa rigueur et son organisation : l’entraîneur-éducateur de football attend ses feuilles de match et ses plans tactiques. Il est entièrement responsable de ses choix et des performances qui en résultent. La rigueur et l’organisation lui sont donc utiles.
  • Sa capacité d’observation : déceler les lacunes d’un joueur, décider de son remplacement et présenter la bonne composition nécessite un sens élevé d’observation et d’analyse.

Par ailleurs, en dehors de ses connaissances fiables en techniques et tactiques de jeu, l’entraîneur-éducateur de football possède des notions approfondies en physiologie humaine et en biomécanique.

Un diplôme est-il obligatoire ?

La possession d’un diplôme enregistré au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) est une condition sine qua non pour exercer la profession d’entraîneur-éducateur de football. Toute contravention est punie par une peine de 1 an d’emprisonnement et d’une amende pouvant aller jusqu’à 15 000 euros.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Il existe de nombreuses formations permettant de devenir entraîneur-éducateur de football. Voici quelques exemples.

Niveau Bac

Brevet Moniteur de Football (BMF)

Titre professionnel de niveau Bac, ce diplôme certifie que le possesseur a acquis des compétences en responsabilité générale d’un club de base. La formation peut être suivie sous différentes formes : capitalisation des certificats fédéraux, apprentissage initial ou continu.

Diplôme d’état supérieur (DES)

Ce diplôme reconnu par l’État permet aux titulaires de bénéficier de nombreux avantages institutionnels vers l’emploi et d’autres formations plus qualifiantes. Le diplôme est exclusivement orienté vers l’optimisation de la performance et l’élite nationale « amateur ».

Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Éducation Populaire et du Sport (BPJEPS)

Ce diplôme certifie que le titulaire possède des compétences théoriques et professionnelles nécessaires pour exercer le métier d’animateur dans le domaine des sports collectifs dans une association ou une entreprise. Avec la mention « football », le diplômé peut éduquer et entrainer un jeune public de moins de 17 ans qui pratique le foot de compétition.

Niveau Bac +2

Diplôme d’État de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et du Sport (DE JEPS)

Le DE JEPS atteste les compétences professionnelles de son possesseur en matière d’éducation et d’entraînement au football. On peut accéder à la formation par la voie de la formation initiale, par la formation continue ou par la validation des acquis.

Niveau Bac +3

Diplôme d’État supérieur de la Jeunesse, de l’Éducation populaire et du Sport (DES JEPS)

Le DES JEPS est une formation qui prépare à l’exercice du métier d’entraîneur cadre. Elle est aussi accessible par la voie initiale, en continu et par la validation des acquis de l’expérience.

Brevet Entraîneur de football (BEF)

Cette formation est axée sur l’excellence de l’entraînement et la maîtrise de la méthodologie. Le titulaire du BEF peut coacher les joueurs du niveau régional sénior et national jeune. Les joueurs professionnels ou les amateurs avec un excellent niveau peuvent accéder directement à ce niveau.

Niveau Bac +5

Les formations de ce niveau représentent un parcours spécifique disponible dans la filière STAPS (sciences et techniques des activités physiques et sportives). Il y a notamment le master Sport spécialité entraînement : biologie, nutrition, santé et le master entrainement et optimisation de la performance sportive.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

En début de carrière, le salaire d’un entraîneur-éducateur de football varie entre 1 500 et 3 000 euros bruts par mois. La rémunération est fonction de son niveau d’étude, de son expérience et de la capacité de la structure qui l’emploie. Avec le temps, elle s’améliore considérablement et il peut toucher jusqu’à 7 000 euros bruts par mois.

Lorsqu’il travaille pour une municipalité, son salaire suit la grille indiciaire de la fonction publique territoriale. Soulignons que cette grille salariale ne concerne pas les entraîneurs professionnels reconnus par l’UEFA et qui entraînent les clubs des grands championnats.

Débouchés

L’entraîneur-éducateur de football peut occuper le poste d’éducateur territorial des activités physiques et sportives au sein des collectivités territoriales. Il prend alors en charge l’éducation sportive des enfants dans le cadre des activités périscolaires, des stages ou pour assister les professeurs. Ses compétences sont également très appréciées au sein des associations sportives amateurs, dans une école de foot ou dans les clubs professionnels.

Au cours de sa carrière, il peut évoluer vers des postes plus importants en devenant, par exemple, un entraîneur professionnel (National 2, Ligue 2, Ligue 1) ou entamer une carrière internationale.

Trouver un emploi

Pour obtenir son premier poste, l’entraîneur-éducateur de football peut multiplier ses candidatures auprès des institutions et entreprises qui recherchent ses compétences. Il peut aussi démarrer en tant que bénévole et se faire repérer grâce à son travail.

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.