AccueilMétiersDevenir Gantier : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Gantier : missions, salaire et formation

Paires de gants en cuir de plusieurs couleurs

Le métier de gantier vous intéresse ? Créatif et méticuleux, vous avez de l’intérêt pour la mode ? Vous avez une idée des techniques et des outils employés dans la ganterie ? Enfin, l’habileté manuelle, la précision, la minutie et l’autonomie vous caractérisent ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

Le gantier est un artisan ou un technicien d’industrie spécialisé dans la conception et la réalisation des gants. Que ce soit pour le sport, pour la protection, pour le travail ou le luxe, ce professionnel est formé pour fabriquer de tout type de gant. Il travaille le plus souvent avec le cuir, mais se sert également des matières synthétiques, du tissu ou toute autre matière pouvant lui permettre de créer ses articles.

Dans l’exercice de son métier, ce professionnel doit remplir des missions précises et bien définies.

Sélectionner la matière de création

Artisan créateur, l’une des principales missions du gantier consiste à déterminer avant tout la matière avec laquelle il doit confectionner un gant. Cela varie en fonction de l’usage auquel est destiné l’article. Il peut donc s’agir de tissu, de cuir ou encore de matière synthétique. Il fait particulièrement attention à la finesse, à la taille, à la souplesse, au grain et à la couleur des matières.

Après cette phase de sélection, le gantier passe ensuite au traitement (tannage, teinture, trie) qui vise à améliorer l’élasticité de la matière.

Dessiner le modèle et confectionner

Doté de connaissances et de compétences avérées en ganterie, le gantier va procéder à la fabrication proprement dite des gants. Il découpe, coud et rassemble les différentes pièces pour obtenir le modèle envisagé au départ. Parfois, il réalise des broderies et ajoute aux gants des accessoires de finition.

Ajoutons que le gantier est aussi capable de réparer un modèle existant en vue de prolonger sa durée de vie.

Par ailleurs, s’il évolue à son propre compte, le gantier est tenu d’assumer les fonctions de gestion et de comptabilité de son entreprise. Fort de ses aptitudes commerciales, il est appelé à accueillir les clients et à promouvoir son activité.

Qualités et compétences

Comme toute profession relevant du domaine artisanal, le métier du gantier exige quelques prédispositions à suivre pour y exceller. Le métier se rapproche de l’univers de la mode et s’avère vraiment attendant. Les compétences et qualités humaines indispensables à ce professionnel comprennent entre autres :

  • Sa maîtrise des techniques et outils de la ganterie : le gantier doit maîtriser les outils et machines nécessaires à la couture, au piquetage, au tannage, à la teinture et au collage du cuir.
  • Son intérêt pour la mode : appelé à concevoir et à réaliser des modèles esthétiques de gant, le gantier doit être continuellement au courant des tendances et besoins des clients. Il doit être en mesure de choisir avec parcimonie les accessoires, les couleurs et les matières idéales chaque saison afin d’attirer la clientèle.
  • Sa créativité : l’imagination à pouvoir dessiner des croquis et à réaliser des prototypes est une compétence indispensable pour évoluer dans ce domaine.
  • L’habileté manuelle : la minutie, la précision et la délicatesse dans les gestes vont permettre au gantier de prendre des mesures exactes dans le but de réaliser les découpes correspondantes.

Par ailleurs, le sens de contact, l’aisance relationnelle et une bonne aptitude commerciale sont des qualités qui permettront au gantier d’élargir et de fidéliser sa clientèle.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Le métier de gantier est purement pratique et technique. Pour l’exercer en toute aisance, il est crucial de suivre une formation certifiée par un diplôme. Le CAP en maroquinerie et spécialités analogues est le minimum requis pour faire ses premiers pas dans ce domaine.

Toutefois, afin d’accroître leurs chances d’employabilité auprès des recruteurs, certains vont jusqu’à décrocher un diplôme de niveau Bac +2.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Plusieurs formations permettent d’accéder au métier de gantier. Pour ceux qui souhaitent faire carrière dans ce domaine, voici quelques exemples de formations intéressantes.

Niveau CAP

CAP Maroquinerie

Ce CAP Maroquinerie se prépare en 2 ans après la classe de 3e et certifie que le titulaire possède les compétences nécessaires pour travailler le cuir et autres matériaux (textiles, peausserie, écailles, synthétiques…). Il est à même de s’en servir pour assurer la fabrication et la finition des gants, des porte-monnaie, des ceintures…

À la fin de la formation, le titulaire du diplôme peut intervenir dans plusieurs domaines en tant que : gantier, coupeur, metteur, piqueur, metteur au point, sellier, assembleur, maroquinerie, etc.

BEP Métiers du cuir, option maroquinerie

Le titulaire de ce diplôme BEP Métiers du cuir prend en charge la réalisation du prototype, la fabrication des accessoires de maroquinerie conformément aux exigences du modéliste.

La formation dure 3 ans après le niveau de 3e. Elle inclut des enseignements théoriques (français, histoire, éducation civique) et des enseignements professionnels (développement de produit, esthétique technique et fonctionnelle, préparation et réalisation d’articles).

Niveau Bac

Bac pro Métiers du Cuir

Ce diplôme prépare les professionnels qualifiés pour occuper les emplois de prototypiste dans les bureaux d’étude des maisons de mode ou de luxe. Le titulaire possède en effet des connaissances nécessaires à la création des prototypes des articles de maroquinerie ainsi que leur réalisation. La formation est particulièrement axée sur la reconnaissance des matériaux de qualité et la maîtrise des processus de découpe et d’assemblage.

Niveau Bac +2

BTS Industries du cuir, Tannerie et Mégisserie

Accessible après le baccalauréat, le BTS Industries du cuir, Tannerie et Mégisserie se prépare en 2 ans.

La formation permet d’acquérir des connaissances infaillibles dans la maîtrise des technologies de tannage et d’ennoblissement. Elle est centrée sur l’utilisation des machines spécialisées, la connaissance des matériels adéquats et l’usage efficace des techniques professionnelles du métier du cuir.

L’enseignement théorique est appuyé par des enseignements professionnels (cuirs bruts et tannerie, découpage et couture, techniques commerciales) avec d’éventuels stages pour une mise en situation professionnelle.

Le titulaire de l’un ou l’autre de ces diplômes peut participer à la conception et à la réalisation à l’échelle industrielle des produits et accessoires souples (articles de cuir, vêtements). Il est à même de traduire en réalité les idées du modéliste représentées à travers un prototype.

Par ailleurs, il est également possible de devenir gantier professionnel par la voie de la formation continue. Les personnes en situation de reconversion professionnelle peuvent préparer l’un ou l’autre des diplômes ci-dessus cités grâce à cette voie de formation.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Le salaire du gantier varie en fonction de son statut professionnel (salarié ou indépendant). En début de carrière, il va toucher au minimum le SMIC. Sa rémunération s’améliore au fil du temps et peut atteindre un montant de 2 500 euros brut par mois.

En tant qu’indépendant, son gain mensuel va dépendre de l’écoulement de ses produits sur le marché.

Débouchés

Comme nous avons déjà eu à l’évoquer, le profil de gantier intéresse essentiellement les maisons de mode et de luxe. L’évolution de la technologie a quelque peu résorbé la demande de l’offre. Toutefois, les diplômés compétents et expérimentés sont toujours recherchés.

Tout au long de sa carrière, le gantier peut s’orienter vers les spécialités et devenir piqueur-monteur, modéliste, prototypiste, coupeur, etc.

Après quelques années d’exercice, il peut également devenir chef d’équipe ou chef d’atelier. Il a enfin la possibilité de se lancer à son propre compte.

Trouver un emploi

Pour obtenir son premier poste, le futur gantier peut multiplier ses candidatures auprès des structures qui recherchent ses compétences. Autrement, il peut postuler aux offres disponibles sur les sites de recherche d’emploi.

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.