Devenir écrivain public | Fiche métier

Si vous aimez écrire et aider les autres, le métier d'écrivain public est peut-être fait pour vous.

Maîtrisant à la perfection les rouages rédactionnels et administratifs, l'écrivain public aide les citoyens et les professionnels dans la formulation ou la correction de leurs écrits.

Nous vous invitons à découvrir dès maintenant ce métier passionnant, qui pourrait susciter de nouvelles vocations professionnelles.

Qu'est-ce qu'un écrivain public ?

Un écrivain public est un professionnel de la rédaction de documents écrits. Il fait preuve de qualités littéraires incontestables. Il sait adapter ses compositions en fonction du destinataire auquel il s'adresse.

Il est plus connu pour ses interventions auprès des particuliers. L'écrivain public les aide à comprendre leurs courriers et à rédiger des correspondances administratives ou personnelles adaptées à leur situation.

metier ecrivain public

Il a pour rôle de médiatiser les relations entre les structures décisionnelles (CPAM, Caisses de retraites, CAF, MSA, Pôle Emploi, etc.) et leurs administrés, en les accompagnant dans leurs démarches officielles.

Il peut également intervenir pour des fonctions plus littéraires : écriture de biographies, correction de mémoires, animation d'ateliers d'écriture par exemple.

L'écrivain public peut travailler en outre en faveur des professionnels ou d'associations à but non lucratifs. Il rédige des compte-rendu de réunions, des discours ou des saisies de données.

En règle générale, il est employé par une structure sociale tels qu'un centre social, une association, un Maison de Service Au Public (MSAP), une administration territoriale comme les mairies ou encore une maison d'arrêt.

 Il peut aussi être indépendant et rechercher par lui-même ses missions.

Cette profession n'est pas encadrée par un code de déontologie mais suppose de respecter des valeurs fortes, telles que la confidentialité et le respect pour mettre en confiance les personnes accueillies.

Missions de l'écrivain public

  • Répondre à la demande de rédaction émanant des citoyens après avoir analysé leur requête
  • Aider à la compréhension de textes d'ordre administratif ou juridique
  • Animer des ateliers d'écriture
  • Promouvoir ses services auprès de la population locale
  • Réorienter les administrés vers des professionnels complémentaires quand cela s'avère nécessaire
  • Analyse des demandes récurrentes émanant des citoyens et porter les besoins qu'il peut constater au cours de son exercice
  • Accompagner les professionnels dans la rédaction d'écrits simples

Qualités requises pour devenir écrivain public

Aisance rédactionnelle

Parce que c'est sa plume qui fait son succès, l'écrivain public doit maîtriser à la perfection la langue française et ses subtilités. Au-delà de l'orthographe, la syntaxe et la grammaire n'ont aucun secret pour lui.

Aisance dans les nouvelles technologies

Son rôle de médiateur entre les citoyens et les administrations l'amène de plus en plus à accompagner les administrés dans leurs demandes en ligne (formulaires, mails, contestations de décisions par internet). 

Il doit donc être à l'aise dans l'usage des outils numériques.

Empathie

Ses missions lui font rencontrer un public large, en difficulté avec l'écrit, voire avec la langue. 

Il a un travail de reformulation pour bien comprendre la demande. Il doit prêter attention à son positionnement neutre et au respect de la personne qu'il reçoit.

Savoir s'adapter

Comme on a pu le voir, il a un grand nombre de missions et intervient auprès d'un public varié. Cela suppose de pouvoir jongler entre les différents styles d'écrits qui lui sont demandés.

Connaître ses limites

L'écrivain public est amené à être sollicité par un public parfois en grande difficulté. 

Aussi, il est nécessaire pour lui de mesurer pleinement le contour de ses missions et de développer son partenariat avec les travailleurs sociaux ou les structures administratives.

De même, légalement, il lui est interdit de faire du conseil notarial, juridique ou comptable.

Formations pour devenir écrivain public

Cette profession requiert beaucoup de compétences cumulées, mais elle n'est pas réglementée. Aussi, il n'est pas exigé de diplôme spécifique pour exercer ce métier. 

Il faut noter toutefois que beaucoup d'écrivains publics ont suivi des études littéraires au cours de leur cursus.

Formation initiale

Il existe aujourd'hui des parcours qui permettent d'accéder directement à ce métier :

  • la licence professionnelle « Conseil en écriture professionnelle et privée – Écrivain public », organisée par l'Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris 3)
  • ou la licence professionnelle « Écrivain public et auteur conseil » à l'Université de Toulon.

Remarque: ces deux diplômes sont reconnus par l'Etat et lui permettent d'exercer le métier d'écrivain public.

Il est possible également de s'orienter vers des formations à distance organisées par le CNED ou le CNFDI.

Enfin, il est possible d'y accéder par la délivrance d'un agrément par l'Académie des écrivains publics de France. 

Il consiste à passer des épreuves orales et écrites. Une fois validé, l'agrément permet une reconnaissance des compétences acquises et le soutien de l'association des Ecrivains Publics de France (AEPF). 

Afin de bien comprendre les contours de cette profession, l'AEPF propose au préalable de cet examen de suivre un stage de 5 jours.

Formation continue

Vous avez aussi la possibilité d'exercer le métier et de vous perfectionner au cours de votre expérience.

L'AEPF vous propose ainsi des modules spécifiques sur l'écriture biographique ou le développement de la clientèle pour les indépendants.

En outre, des écoles privées ont ouvert des sessions sur le conseil en écriture (pour animer des atelier d'écriture notamment).

Salaire d'un écrivain public

56% des écrivains publics exercent leur profession sur une durée inférieure à 16 heures par semaine. 
Le salaire net moyen s'élève à 600 euros net par mois, selon le syndicat national des prestataires et des conseils en écriture.

Il est donc souvent nécessaire d'avoir une autre source de revenus.

Débouchés et évolutions

L'écrivain public peut se former pour évoluer vers d'autres métiers de l'écriture, tels que rédacteur, journaliste ou auteur. 
S'il maîtrise une autre langue, il peut exercer comme traducteur.

L'écrivain public travaillant au sein d'une collectivité locale peut passer des concours administratifs pour évoluer dans son statut et son métier.