fbpx

Salaire esthéticienne : combien gagne une esthéticienne en 2018

Encore appelée cosméticienne, l’esthéticienne, comme son nom l’indique, s’emploie à faire ressortir ou à peaufiner le côté esthétique de votre visage, de votre corps et de vos ongles tout en vous prodiguant les soins nécessaires à votre bien-être.

En France, depuis l’augmentation du SMIC le 1er janvier 2018, la rémunération de cette spécialiste des soins de beauté a beaucoup changé, puisque le salaire esthéticienne brut moyen est désormais de 1498,47 euros

Il existe ainsi une nouvelle grille tarifaire qui classifie les emplois en homologuant les salaires en fonction des coefficients. 

Les coefficients 135 et 150

Pour ce qui est de cette catégorie, elle concerne les esthéticiennes non détentrices de diplômes, mais qui ont reçu une formation en soins esthétiques.

Elles travaillent à cet effet sous le contrôle d’une professionnelle diplômée pour un salaire minimal brut de 1.498 euros.

Le coefficient 150 correspond aux titulaires de CAP esthétique et CQP justifiant d’une formation professionnelle.

Il correspond à un revenu minimal brut mensuel de 1505 euros. 

salaire estheticienne

Les coefficients 160 et 175

Le premier coefficient concerne les cosméticiennes non diplômées, totalisant 6 années de pratique, les titulaires de CAP esthétique + 3 ans d’expérience, les titulaires de Bac Pro et BP et les titulaires d’un diplôme de niveau 5.

Le revenu brut minimal par mois est de 1513 euros, pour cette catégorie. 

Le second coefficient correspond à un revenu minimum brut par mois de 1520 euros et regroupe les titulaires de diplômes de niveau 5 + 3 ans d’expérience.

Les titulaires de diplômes de niveau 3 en début d’activité et les maquilleuses avec diplômes de niveau 5 en esthétique. 

Les coefficients 180 et 200

Le coefficient 180 concerne les cosméticiennes titulaires de diplômes de niveau 5 + 5 ans d’expérience et celles titulaires de BP, Bac Pro et CQP SPA praticien + 5 ans d’expérience en SPA et les titulaires de BTS + 2 ans de pratique en institut.

Le revenu mensuel brut minimum est 1538 euros.

Le coefficient 200 correspond à un revenu minimal brut mensuel de 1660 euros et concerne les titulaires de diplômes de niveau 3 + 5 ans d’expérience en institut. 

Les coefficients 230 et 250

Le coefficient 230 correspond à un salaire mensuel de 1675 euros et concerne les emplois de cosméticienne de niveaux 3 et 4 travaillant comme adjointes.

Le coefficient 250 concerne celles de niveau manager (niveaux 3 et 4) autonomes ou travaillant dans un spa.

 Le revenu mensuel est de 1876 euros. 

Le coefficient 300

C’est la catégorie la mieux rémunérée. Pour un salaire brut minimum mensuel de 3269 euros, elle concerne les titulaires d’un CQP, travaillant en autonomie ou s’occupant de la gestion d’un spa ou d’une structure de soins de beauté. 

Les primes d’ancienneté

Les primes d’ancienneté évoluent en fonction des années d’expérience et se greffent au salaire esthéticienne : 

  • 3 ans : 38,00 euros
  • 6 ans : 69, 00 euros
  • 9 ans : 105,00 euros
  • 15 ans : 173,00 euros
  • 25 ans 200 euros.

Formez-vous à distance. Recevez une documentation gratuite

Salaire esthéticienne : combien gagne une esthéticienne en 2018
5/5 sur 6 votes

Articles similaires

Laisser un commentaire