fbpx

Salaire gestionnaire de paie : combien gagne un gestionnaire de paie en 2019

Encore appelé chargé de paie, le gestionnaire de paie est un spécialiste du bulletin de salaire. Il est appelé à coordonner certains aspects clés concernant un salarié, tels que son assiduité et ses congés pris. 

Tous ces éléments bien examinés lui permettront de préparer sa fiche de paie. Il peut aussi mettre ses compétences au profit des besoins spécifiques du cabinet qui l’a embauché.

 On estime que le salaire de base moyen d’un gestionnaire de paie en 2019 est égal à 29,710 €/an.

Combien perçoit exactement un gestionnaire de paie ?

D’entrée, il faut noter que la rémunération d’un gestionnaire de paie s’effectue selon l’expérience. 

Ainsi, d’après les statistiques, le nombre de gestionnaires de paie ayant entre 2 et 5 ans d’expérience est évalué à un taux de 35 %.

De plus, sur deux employés, au moins un détient 5 ans d’expérience. Des indices très déterminant pour la rémunération.

A présent, voici comment est définit la grille de rémunération moyenne d’un gestionnaire de paie. D’abord, on note une rémunération brute estimée à 29 453 €. Ensuite, viennent :

  • Les défraiements directs et primes statutaires : 934 €
  • La rémunération variable directe (comprend les primes, bonus et commission) : 872 €
  • La rémunération variable indirecte (intéressement, participation..) : 786 €
  • Avantages principaux : (prévoyance mutuelle) : 653 €
  • Autres avantages et avantages en nature : 78 €. 

Remarque: la rémunération globale brute s’élève donc à 32 777 €, avec une moyenne de 32 201 € pour les hommes et 32 914 € pour les femmes.

Variation du salaire selon la catégorie du comptable service paie

People Base CBM, le très réputé cabinet de conseil spécialisé en stratégie de rémunération s’est prêté au jeu en dressant le salaire d’un gestionnaire de paie, en fonction de sa classe.

 Ainsi, selon la nature et le nombre de salariés présents dans l’institution, on distingue les classes A, B, C et D.

Dans l’ordre des classes, la rémunération brute étant respectivement égale à 35 334 €, 29 967 €, 27 815 € et 26 997 €, voici ce que cela donne après l’ajout de certains détails :

  • Ticket resto et défraiement transport : 1227 €, 984 €, 812 €, 901 €.
    = Rémunération garantie : 36 561 €, 30 951 €, 28 627 €, 27 898 €.
  • Variable directe (bonus, commissions) : 993 €, 1 701 €, 869 €, 117 €,
    = Rémunération en espèces : 37 555 €, 32 022 €, 29 497 €, 28 015 €.
  • Périphériques (Intéressement, participation, PPE) : 1 228 €, 994 €, 634 €, 260 €.
  • Avantages principaux (voiture de fonction, logement, mutuelle, retraite…) : 935 €, 709 €, 581 €, 412 €.
  • Autres : 150 €, 77 €, 68 €, 25 €.
    = Rémunération globale brute : 39 869 €, 33 783 €, 30 781 €, 28 713 €.

Par ailleurs, dans le processus de rémunération, il arrive qu’on tienne compte de certains critères tels que l’expérience, la formation et la maîtrise de l’anglais. 

En outre, on peut également constater un écart de rémunération selon que l'entreprise soit situé en région Parisienne ou en province.

Ce métier vous intéressé? Recevez une documentation gratuite

Laisser un commentaire