AccueilMétiersDevenir accompagnateur de personnes à mobilité réduite : mission et formation

Devenir accompagnateur de personnes à mobilité réduite : mission et formation

Auxiliaire s'occupant d'un homme en fauteuil

Vous souhaiteriez devenir accompagnateur de personnes à mobilité réduite ? Vous êtes altruiste, dans l’envie permanente d’aider votre prochain ? Vous avez les premières qualités requises. Prenez le temps de lire notre fiche métier afin d’en découvrir plus sur cette profession tournée vers l’humain : que cela soit le salaire, les compétences, les débouchés et les missions de ce métier de passionnés.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF

Missions

L’accompagnateur de personnes à mobilité réduite aide les personnes en situation de handicap mental ou moteur à se déplacer. Ces dernières, ayant subi une perte d’autonomie, se voient dans l’obligation d’être soutenues dans leurs déplacements quotidiens. Qu’elles aient besoin d’aller faire des achats, se rendre chez le médecin ou encore se promener, c’est à l’accompagnateur de personnes à mobilité réduite qu’elles font appel. Il doit faire attention à leur bien-être général durant les trajets. Il lui est aussi possible d’accompagner les plus jeunes pendant des sorties loisirs ou encore des vacances. Son travail n’est pas à caractère médical. Il peut l’effectuer à pied, en transport en commun (bus, train, avion), en voiture ou en véhicule léger de moins de 10 places.

Voici ses missions détaillées :

  • Préparation du trajet et du transport : L’accompagnateur de personnes à mobilité réduite doit tout d’abord repérer le parcours qu’il va effectuer puis en organiser le bon déroulement. Il lui faut prévoir et acheter les billets en amont, étudier les horaires, etc.
  • Sécurisation de son client et de ses effets personnels : Il se voit confier la sécurité de son client ainsi que de ses objets. Il doit s’assurer que son client ne risque rien et que ses affaires personnelles ne soient ni perdues, ni détériorées. 
  • Assistance de son client du début à la fin du service : Il vient chercher son client à son domicile et fait en sorte que, de son départ jusqu’à son retour chez lui, celui-ci soit totalement pris en charge. Il l’aide à s’installer dans les différents véhicules utilisés, à monter et descendre les étages s’il y en a, à se mouvoir dans les espaces. 
  • Conduite et entretien d’un véhicule adapté : Il doit posséder son permis de conduire car la conduite est indispensable dans son travail. Il doit savoir conduire un véhicule adapté aux handicaps et s’en occuper pour qu’il soit toujours opérationnel. 
  • Relation client, famille et collègues : Il est un lien fort et essentiel entre son client et sa famille. Il doit être en mesure de faire un rapport clair et précis de ses déplacements. Il réalise également des comptes rendus à sa hiérarchie. 
  • Connaissance des premiers secours et des protocoles de sécurité : Il doit être en mesure de porter secours à son client si celui-ci s’en trouve dans le besoin. Il doit avoir été formé aux premiers secours et suivre les protocoles de sécurité qu’il a appris. 

 

Qualités et compétences

L’accompagnateur de personnes à mobilité réduite est un professionnel au service d’autrui. Voici une liste de ses qualités :

  • Il aime aider : L’accompagnateur de personnes à mobilité réduite est en permanence au contact d’un public qui a un fort besoin d’aide. Il doit donc apprécier être au service d’autrui et avoir envie de faciliter la vie de la personne qu’il escorte. C’est un métier où l’appétence pour l’assistance est essentielle. 
  • Il possède le sens de l’empathie et de l’écoute :  L’accompagnateur doit posséder le sens de l’empathie et de l’écoute, deux qualités impératives au bon fonctionnement de sa profession. Il est tous les jours face à des gens qui sont en difficulté et son soutien est important. 
  • Il est en bonne condition physique : Il doit pouvoir aider ses clients à se mouvoir en toute sécurité. Il est amené à les porter ou encore à déplacer leur fauteuil s’ils en possèdent un. Il doit donc jouir d’une excellente forme physique.
  • Il est organisé, réactif et patient : Les trajets se planifient. Il faut donc qu’il prépare en amont les différents déplacements. Il peut arriver que son client ne soit pas de bonne humeur ou fatigué par son état physique et/ou mental. C’est le moment où l’accompagnateur doit accepter de prendre du temps et d’être persévérant. Il n’est pas rare, de surcroît, que des problèmes inopinés surgissent. L’accompagnateur doit être capable d’y répondre rapidement et au mieux.
  • Il est honnête et discret : Lorsque les gens font appel à un accompagnateur de personnes à mobilité réduite, ils leur confient leurs corps, leurs soucis, leurs biens et aussi leurs informations personnelles. L’accompagnateur se doit d’être loyal, intègre et le plus discret possible pour respecter leur vie intime. 

Un diplôme est-il obligatoire ?

Il n’y a pas besoin de diplôme pour devenir accompagnateur de personnes à mobilité réduite, mais il est indispensable de posséder le permis B.

Formation pour devenir accompagnateur de personnes à mobilité réduite

Même si aucun diplôme n’est nécessaire pour devenir accompagnateur de personnes à mobilité réduite, il lui faut posséder le permis B ou D.

Celui-ci se passe dans des auto-écoles. Le permis B peut être passé en moins d’un an. Le permis D est accessible aux personnes âgées de plus de 24 ans et titulaires du permis B. Il peut également être passé en moins d’un an. 

De plus, il est recommandé de posséder le titre professionnel de niveau 5 (niveau Diplôme National du Brevet, CAP) de Conducteur Accompagnateur de personnes à mobilité réduite.

Le futur accompagnateur passe son titre professionnel de niveau 5 en CAPMR en deux à trois mois. Il acquiert une connaissance de la clientèle et des différents handicaps. Il est en mesure de proposer un accueil personnalisé et est à même de prendre en charge les personnes, de gérer le matériel et les équipements spécifiques. Il est spécialisé dans les bons gestes et postures. 

Perspectives d’emploi

Il est possible pour l’accompagnateur de personnes à mobilité réduite de devenir Responsable Production Transports de Personnes en suivant des études d’une durée de trois ans après l’obtention de son baccalauréat.

Il peut aussi s’orienter vers les services d’accompagnement touristique ou l’assistanat. 

Salaire d’un accompagnateur de personnes à mobilité réduite.

La rémunération d’un accompagnateur de personnes à mobilité réduite se situe aux alentours du SMIC. 

Comment trouver un emploi ?

Un accompagnateur de personnes à mobilité réduite peut postuler directement auprès des collectivités, des établissements public ou privés, sociaux et médico-sociaux, ou encore des associations spécialisées. Il lui suffit d’envoyer son cv et sa lettre de motivation.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF