AccueilMétiersDevenir auxiliaire de vie scolaire : missions, salaire et formation

Devenir auxiliaire de vie scolaire : missions, salaire et formation

Auxiliaire avec des enfants

Vous aimeriez devenir Auxiliaire de vie scolaire ? Vous désirez accompagner des enfants en situation de handicap ? Vous souhaitez exercer un métier qui exige beaucoup d’écoute ? Vous désirez être au contact de l’autre, pratiquer une profession qui est nécessaire à la collectivité, qui a du sens ? Informez-vous grâce à notre fiche métier sur les missions, le salaire et les débouchés de cet emploi qui demande engagement et passion. 

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF

Missions

L’auxiliaire de vie scolaire est un professionnel essentiel qui travaille au quotidien à l’accompagnement des enfants en situation de handicap ou présentant un trouble de santé mental ou physique invalidant. Ses missions sont multiples, allant de l’aide à la scolarité à la sécurité, en passant par l’apprentissage de la sociabilisation. L’Auxiliaire de Vie Scolaire n’est pas un auxiliaire de vie sociale qui est un travailleur social titulaire d’un diplôme d’État. Contractuel de l’éducation nationale, l’auxiliaire de vie scolaire travaille à mi-temps principalement. L’Auxiliaire de Vie Scolaire Collectif ou AVS-co va travailler dans des établissements pour intégrer des handicapés dans des classes adaptées comme les classes d’intégration scolaire (CLIS) ou les unités pédagogiques d’intégration (UPI). L’Auxiliaire de Vie Scolaire Individuel va, pour sa part, accompagner un seul élève dans son parcours scolaire et périscolaire. L’Auxiliaire de vie scolaire va aller dans les classes pour aider les enfants lors de leurs déplacements et sorties. Il va les aider à manipuler leur matériel, à aller à la cantine, à réaliser des projets, etc.

Voici ses missions : 

  • Accompagnement dans les déplacements de l’enfant : L’auxiliaire de vie scolaire va aider l’élève dont il a la charge afin de lui permettre de se déplacer au mieux entre les cours (pour les collèges et le lycée) ou à l’heure des repas.
  • Manipulation du matériel de classe : Il va rester à côté de l’enfant pendant les cours afin de l’aider. Il va lui prendre ses cahiers ou encore lui sortir ses stylos si son handicap ne lui permet pas de le faire par lui-même. 
  • Accompagnement durant les sorties scolaires : Il va être aux côtés de l’élève lorsqu’il devra se rendre à des sorties de son école comme des visites de musée, etc. 
  • Réalisation des gestes techniques : Il pourra effectuer tous les gestes techniques du moment qu’ils ne sont pas médicaux.  
  • Mise en œuvre et suivi des projets scolaires de l’élève : Il va aider l’enfant dans la réalisation de ses projets pédagogiques. 
  • Sociabilisation, communication entre l’enfant et son entourage : Une des missions de l’auxiliaire de vie scolaire est de stimuler l’enfant dans son contexte social. Il va l’aider à entretenir une communication avec ses proches et les autres enfants. 

Qualités et compétences

L’auxiliaire de vie scolaire a des qualités humaines essentielles pour effectuer au mieux ses missions.

  • Il est dévoué : L’auxiliaire de vie scolaire est un professionnel dévoué à sa cause.  
  • Il aime prendre soin des autres : L’auxiliaire de vie scolaire aime le service à la personne. Il aime faciliter la vie de l’autre avec les moyens mis à sa disposition. 
  • Il est empathique : L’empathie est sans doute la qualité première à l’auxiliaire de vie scolaire qui est dans l’écoute et la compréhension de jeunes handicapés.
  • Il est disponible et organisé : L’auxiliaire de vie scolaire est totalement disponible pour l’enfant qu’il accompagne. Très organisé, il a son bien-être et sa santé entre ses mains. 
  • Il a une bonne condition physique : Le métier d’auxiliaire de vie scolaire demande d’avoir des qualités physiques car il va souvent être amené à beaucoup faire des allers retours et à porter de temps en temps l’enfant ou son fauteuil s’il en possède un.  
  • Il a une grande force mentale  : L’auxiliaire de vie scolaire va parfois se retrouver dans des situations sensibles car les enfants dont il s’occupe peuvent être très touchés ou dans des contextes difficiles. Il sait garder la tête froide. 
  • Il a le sens de la pédagogie : L’auxiliaire de vie scolaire va devoir accompagner l’élève dans ses devoirs et lui organiser des projets pédagogiques. 

Un diplôme est-il obligatoire 

Il n’y a pas de diplôme à proprement dit pour devenir auxiliaire de vie scolaire mais un parcours est obligatoire. 

Formations pour devenir auxiliaire de vie scolaire

Afin de devenir auxiliaire de vie scolaire, il faut posséder un baccalauréat ou un diplôme équivalent ou bien être titulaire du Diplôme d’État d’Accompagnant Éducatif et Social. Aucun diplôme n’est demandé pour passer un DEAES. Cette formation se fait sur concours avec des épreuves d’admission comportant une épreuve écrite portant sur l’actualité sociale ainsi qu’un entretien de motivation. Ceux-ci sont réalisés par des établissements de formation. Il faudra prendre l’option Accompagnement éducation inclusive et à la vie ordinaire. Le DEAES se passe entre 1 an et 2 ans selon les organismes de formation. La 3e solution est d’avoir travaillé au moins neuf mois dans le domaine de l’accompagnement de personnes en situation de handicap.

Perspectives d’emploi

L’auxiliaire de vie scolaire ne pourra exercer son métier que pendant six ans. Après, il devra trouver une profession différente. 

Grâce à l’expérience qu’il aura acquise, il pourra passer les concours internes de la fonction publique ou de l’enseignement. S’il est titulaire d’un DEAES, il pourra travailler dans les EHPAD ou dans les services à la personne.

Salaire d’un auxiliaire de vie scolaire

La rémunération d’un auxiliaire de vie scolaire est d’environ 1 150 € brut. En effet, celui-ci travaille en général à temps partiel, entre 20 et 26 heures hebdomadaires payées au SMIC. 

Comment trouver un emploi ?

Lorsque l’une des trois conditions est remplie, il vous faudra présenter votre candidature auprès du rectorat de votre académie. Cette candidature ne se fait que par Internet. Enfin, vous vous ferez recruter par un chef d’établissement.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF
Secteurs