Séance d'acupuncture pratiquée sur le dos

Devenir Acupuncteur : missions, salaire, formations et perspectives

Devenir acupuncteur est un métier à découvrir si vous aimez soulager les gens de leurs maux physiques ou de leurs troubles émotionnels. Trouvez toutes les informations indispensables à cette profession : missions, salaire, formation et perspectives.

Les missions du métier

L’acupuncteur est un spécialiste de la médecine traditionnelle chinoise. Il va traiter les troubles physiologiques, mais aussi psychologiques. Dans un premier temps, Il va étudier le dossier médical du patient afin de connaitre et de comprendre ses antécédents ainsi que ses habitudes. À la suite de ce diagnostic, il va utiliser de fines aiguilles stérilisées qu’il va insérer délicatement dans différentes parties du corps de son patient. Ces aiguilles vont alors stimuler les tissus sous-cutanés et les muqueuses en rééquilibrant l’énergie qui circulera alors mieux, celle-ci devenant alors plus harmonieuse.

L’acupuncture permet de soulager des douleurs et des troubles divers. Médecine alternative, elle apaise des souffrances au niveau du dos, des problèmes intestinaux, des rhumatismes, des tendinites, des entorses, des allergies, des migraines, de l’arthrose, etc. Mais aussi des problématiques psychiques comme le stress, le manque de concentration, la dépression, etc. L’acupuncture peut agir sur le tabagisme ou les soucis que rencontrent les femmes durant leur grossesse.

Quelles sont les principales missions de l'acupuncteur ?

Il étudie le dossier médical de son patient

Lorsque celui-ci rentre dans le cabinet, l’acupuncteur va regarder ses anciennes maladies et traumas. Il va alors évaluer son état émotionnel et physique. De plus, il pourra réaliser des examens cliniques s’il en juge l’utilité.

Il va faire un inventaire énergétique

Le praticien va réaliser une vue d’ensemble de son niveau énergétique. Il pourra ainsi réfléchir au protocole qui lui conviendra le mieux. C’est à ce moment-là qu’il décidera et proposera au patient le nombre et la fréquence des séances.

Soin prodigué au patient

L’acupuncteur va, durant les séances, disposer des petites aiguilles stérilisées sur plusieurs zones du corps du patient. Ainsi, il va rééquilibrer et harmoniser ses énergies.

Conseils au patient

L’acupuncteur peut compléter son traitement de propositions de médicaments homéopathiques, de meilleures positions corporelles à prendre, de régimes alimentaires à suivre, etc

Qualités et compétences pour devenir acupuncteur

L’écoute et l’empathie

L’acupuncteur se doit d’entendre les problématiques de son patient. C’est un moment intime où celui-ci se livre sur ses problématiques physiques et psychologiques. Il a donc besoin de se sentir en confiance. S’il possède cette qualité essentielle, l’acupuncteur pourra alors comprendre au mieux la nature de ses troubles et cerner ses besoins.

Le sens du contact

Bien recevoir son patient, lui donner de son temps et lui répondre précisément sont des éléments primordiaux dans le métier d’acupuncteur.

Posséder des capacités d’observation et d’analyse

L’acupuncteur doit être en mesure d’examiner son patient et de le considérer entièrement. Il doit être très minutieux afin d’établir le meilleur diagnostic.

Le calme

Pondéré et tranquille, l’acupuncteur propose un environnement paisible dans lequel le patient se sentira suffisamment à son aise et en sécurité.

Méticuleux et rigoureux

L'acupuncteur manipule des aiguilles et doit les planter sans que cela fasse mal. Il doit donc parfaitement maitriser ses instruments tout en faisant attention à l’hygiène et à la sécurité.

Une bonne condition physique

Pour faire ce métier, il est préférable de posséder une bonne forme. L’acupuncteur déplace souvent ses patients et travaille debout majoritairement.

Expert en anatomie humaine

Fin connaisseur, il arrive à viser précisément les endroits où se concentrent les déséquilibres énergétiques. Il maitrise l’art de la médecine chinoise et il a de solides connaissances en ostéopathie.

Maitrise de la comptabilité

Principalement sous le régime des professions libérales, l’acupuncteur doit gérer au mieux son cabinet et donc sa comptabilité.

Respect des principes de la médecine

Médecin, l’acupuncteur doit suivre les principes déontologiques de la profession ainsi que de respecter le secret professionnel.

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir acupuncteur ?

Il n'est pas possible de devenir acupuncteur si on ne possède pas une formation médicale.

Quelle formation pour devenir acupuncteur ?

Médecin, l’acupuncteur doit avoir reçu une instruction dans ce domaine. En France, il est obligatoire de posséder une formation médicale pour être légalement acupuncteur. Il suivra une formation d’acupuncteur en plus de son cursus initial.

C’est le DIU (diplôme interuniversitaire) d'acupuncture générale, qu’il pourra obtenir dans la majorité des universités françaises.

Le diplôme d’État « capacité en acupuncture » est accessible depuis plus de 10 ans. Si les sages-femmes s’intéressent à l’acupuncture, il est possible de passer un « DIU d’acupuncture obstétricale ».

Enfin, des écoles privées proposent des formations et certains centres de formation offrent à un public plus large cette spécialité. Ces dernières ne leur permettront cependant pas d’exercer légalement ce métier en France.

Combien de temps faut-il pour devenir acupuncteur ?

Le DIU (diplôme inter-universitaire) d'acupuncture générale se passe sur 3 ans et est accessible dans la plupart des universités de médecine en France.

Les écoles privées proposent des cursus de 2 ans

Les centres de formations propose cette spécialité sur 4 ans.

Quel est le salaire d’un acupuncteur ?

Les médecines dites douces ne sont pas encore bien considérées en France. Souvent méconnues, ces pratiques n’attirent pas forcément une nombreuse patientèle même si elle est remboursée par le système de soin et dépend d’un enseignement universitaire. Ce métier n’est donc pas très rémunérateur face à d’autres spécialités médicales.

Un acupuncteur débutant touchera 2300 € brut par mois. S’il reste en cabinet, son salaire n’augmentera pas de beaucoup plus.

S’il ouvre son propre cabinet, sa rémunération montera en moyenne à 3000 € brut par mois. Cela dépendra principalement de sa notoriété dans la profession et de la zone où il exerce.

Quelles sont les perspectives d’emploi ?

Particulièrement spécialisée, l’acupuncture n'offre pas réellement de perspectives d’évolution. L’acupuncteur pourra cependant acquérir d’autres qualifications issues des médecines alternatives.

La carrière d’un acupuncteur se fait principalement sur la base du travail quotidien, du bouche-à-oreille, et de la bonne réputation de celui-ci auprès de ses patients. Beaucoup de médecins préfèrent garder la médecine générale et proposer l’acupuncture en supplément.

Au tout début de sa carrière, l’acupuncteur va travailler en cabinet. Celui lui permettra de se faire un réseau et une patientèle. C’est à la suite qu’il pourra ouvrir son propre cabinet.

Comment trouver un emploi ?

Le jeune acupuncteur devra effectuer ses recherches auprès des sites regroupant des annonces médicales ou aller directement dans les cabinets afin qu’il y dépose sa candidature. Si celui-ci souhaite directement s’installer, il ne passera pas par la case « recherches » mais devra se faire lui-même sa patientèle.