AccueilMétiersDevenir céramiste : missions, salaire et formation

Devenir céramiste : missions, salaire et formation

Réalisation d'une poterie

Vous aimeriez devenir céramiste ? Vous souhaitez exercer un métier passion ? Vous êtes méticuleux ? Votre sens artistique n’est pas à remettre en doute ? Vous désirez faire une profession manuelle ? Vous avez de bonnes connaissances en histoire de l’art ? Vous avez le sens du commerce ? Vous êtes imaginatif ? Lisez notre fiche métier sans plus attendre : vous en apprendrez plus sur les compétences, le salaire, les missions et les débouchés du métier de céramiste.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF

Missions

“Céramiste” est une appellation qui désigne deux types de personnes : l’une est artisan et l’autre travaille dans une entreprise artisanale. Ces dernières sont en plus grand nombre.

Le céramiste va réaliser des carrelages, des céramiques techniques comme des prothèses médicales ou encore des composants de fours. Le premier, artisan souvent à son compte, se spécialise dans les grès, porcelaines, poteries ou faïences. On l’appelle aussi “potier céramiste”.

Ces deux branches vont avoir elles-mêmes des spécialisations : 

  • Le décorateur-céramiste : Il va réaliser les décors des objets de céramique.
  • Le tourneur en céramique : Il va fabriquer des poteries.
  • Le mosaïste : Il va choisir les matériaux, les découper et les disposer sur les objets.

Tout dépend donc de ce qu’il va choisir comme voie, mais ses missions principales consistent à : 

  • La préparation : Le céramiste va devoir préparer la terre afin de pouvoir l’utiliser au mieux. Il devra la choisir, puis la nettoyer et enfin la pétrir. 
  • Le façonnage : Il va prendre la terre et la travailler pour en faire un objet. Il va utiliser ses mains, des instruments, etc.
  • Le tournage : Le céramiste va ensuite utiliser son tour et tourner la glaise pour qu’elle prenne la forme désirée. 
  • La cuisson : Après que l’objet ait été créé, il lui faudra le sécher puis le cuire au four à bois, à gaz ou électrique.
  • La Décoration : Il va utiliser beaucoup de technique pour décorer ses créations.
  • La création des moules : Il va aussi pouvoir concevoir des moules. 
  • La vente de ses produits : Il pourra vendre dans sa boutique ou sur internet, voire dans des salons, ses créations réalisées. 

Qualités et compétences

Le céramiste possèdes des compétences techniques, car c’est un métier manuel, mais aussi des qualités artistiques et humaines. En voici quelques-unes :

  • Il est créatif : C’est le point important du céramiste. Il doit sans cesse créer des objets nouveaux qui plairont à sa clientèle. 
  • Il connaît l’histoire de l’art : Il doit avoir de bonnes connaissances sur ce sujet car il est important pour lui de pouvoir se placer dans le temps et dans les créations. 
  • Il est habile : Il n’est pas simple de pouvoir créer un objet avec de la terre, ses mains et quelques instruments. Le céramiste est un professionnel habile. 
  • Il est manuel : Métier manuel par excellence, il doit apprécier travailler avec ses mains. La tradition de la céramique est un savoir faire qu’il se doit de maintenir.
  • Il est patient : Le céramiste va devoir être patient car, parfois, l’objet ne prend malheureusement pas et il faut tout recommencer.  

Un diplôme est-il obligatoire ? 

Pour devenir céramiste, il faut avoir suivi une formation car, même si l’expérience et le doigté font beaucoup, il a besoin d’acquérir les connaissances nécessaires à son métier.

Formations pour devenir céramiste

Voici des formations possibles pour devenir céramiste à partir d’un CAP. 

Niveau CAP

CAP tournage en céramique

Accessible en deux ans, ce CAP va permettre à son titulaire de pouvoir relever les dimensions de l’objet à exécuter, déterminer la quantité de pâte nécessaire et réaliser une ébauche à la main. Il surveillera le raffermissement de la pièce ébauchée afin de l’amener dans un état adéquat aux opérations de tournassage, de garnissage et de finition. Le tournassage consiste à enlever l’excédent de pâte, le garnissage à ajouter les garnitures (anses, becs). Après finition, il suivra et contrôlera le séchage de la pièce jusqu’à son enfournement. Il saura lire un plan coté, choisir la pâte et réaliser le modèle en prévoyant le comportement des pièces au séchage et à la cuisson. Les diplômés pourront travailler dans l’artisanat ou dans un atelier industriel.

Niveau bac

BMA céramique

Ce BMA se prépare en deux ans. Il comprend un enseignement général technologique, auquel s’ajoute une formation à la gestion des matières premières, à la connaissance des outils de travail, à l’histoire de l’art et des styles du verre et de la céramique.

Niveau bac + 2

BTS concepteur en art et industrie céramique

Ce BTS s’effectue en deux ans après le bac. Il s’adresse aux titulaires d’un bac technologique STI2A ou d’un BT dessinateur en arts appliqués, spécialité céramique. Pour les autres bacheliers, il est nécessaire de passer par une mise à niveau d’un an (MANAA). 

Le titulaire de ce BTS pourra concevoir et réaliser des modèles (formes et décors) pour créer un produit ou en améliorer un déjà existant.

Niveau bac + 5

DNSEP design option art mention design objet

Ce DNSEP prépare aux métiers de designer industriel, de designer et créateur textile, de graphiste, de designer d’objet ou d’espace.

Formation continue

Si vous souhaitez vous reconvertir, il est tout à fait possible de le faire en suivant une des formations susmentionnées ou en passant par le CQP agent techniques céramiques ou les formations de centres privés. 

Perspectives d’emploi

Le céramiste reprend souvent un atelier ou crée le sien pour vendre ses créations. Il pourra aussi, à l’avenir, encadrer une équipe de céramistes ou donner des cours. 

Salaire d’un céramiste

Le salaire d’un céramiste dépens de ses ventes si celui-ci est à son compte. Si ce dernier est salarié d’une entreprise, le salaire dépend alors de l’établissement qui l’emploie, autant que de sa taille, son secteur d’activité, mais aussi de la qualification du céramiste et de son nombre d’années d’expérience. Sa rémunération peut passer du simple au double soit du SMIC à 3 500 € brut

Comment trouver un emploi ?

Dans le cas où le céramiste se met à son compte, il lui faut trouver un atelier puis vendre ses productions sur internet, dans les salons, en boutique ou directement dans son atelier. S’il souhaite exercer en entreprise (pour le dentaire par exemple) il peut chercher sur le site de Pôle emploi, les sites généralistes, mais aussi sur le site du Groupe français céramique.

Réalisez votre bilan de compétence

  • Préparer votre reconversion
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Financement à 100% avec le CPF