AccueilMétiersDevenir conseiller de vente beauté : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir conseiller de vente beauté : missions, salaire et formation

Conseillère de vente en parfumerie

Le métier de conseiller de vente beauté vous attire ? Les trois axes de la beauté n’ont aucun secret pour vous ? Vous êtes un spécialiste des soins, du maquillage et des parfums ? Plongez-vous dans la lecture de notre fiche métier pour découvrir les missions, le salaire et les formations de ce professionnel de la vente qui aime conseiller et guider.

Missions

Le conseiller de vente beauté accueille et renseigne les clients dans les enseignes de beauté et parfumeries. Il accompagne, conseille les clients dans leurs choix. Il doit connaître les différents types de peaux, les bases du maquillage, les produits de l’enseigne, de leur mise en rayon jusqu’à leur encaissement. Il s’occupe également du réassort, gère les stocks de ses rayons.

Voici quelques-unes de ses missions :

  • Accueil : Le conseiller de vente est en première ligne dans une boutique. Il accueille les clients et assure le conseil.
  • Promotion : Il assure la promotion de gammes de produits, de certaines marques.
  • Démonstration : Il est capable d’assurer la démonstration des produits (parfum, soins) en l’appliquant sur le client.
  • Réception des livraisons : Plusieurs fois par semaine, le conseiller de vente réceptionne les livraisons du magasin.
  • Gestion des stocks : Après la fermeture/avant l’ouverture du magasin, chaque conseiller remplit ses rayons, gère les stocks, vérifie ses ruptures.
  • Formation : Il est formé sur de nouvelles collections et forme ensuite ses collègues afin de mieux renseigner les clients et promouvoir les marques.
  • Agencement : Il agence les linéaires pour les rendre attrayants.
  • Encaissement : Selon les enseignes, le conseiller de vente peut aussi procéder aux encaissements, remboursements…

Qualités et compétences

Un conseiller de vente beauté possède de nombreuses compétences et qualités pour exercer sa profession. En voici quelques-unes :

  • Passion pour l’univers de la beauté : Il doit informer les clients, leur transmettre ses techniques de maquillage, de soins, avoir une véritable passion pour cet univers.
  • Sens du contact : Une excellente écoute client est primordiale pour ce genre de poste. Un sens de la vente aussi.
  • Organisation : Agencement, réassort, commande des produits avant rupture… Le conseiller de vente beauté se doit d’être organisé pour gérer ses rayons.
  • Esprit d’équipe : Il doit avoir l’esprit d’équipe afin de travailler avec ses collègues à la réussite des objectifs mensuels, au développement du chiffre d’affaires.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Un diplôme de niveau CAP en esthétique, cosmétique et parfumerie est recommandé pour postuler dans certaines enseignes mais il n’est pas obligatoire.

Formations pour devenir conseiller de vente beauté

Voici les formations possibles :

Niveau CAP :

CAP esthétique, cosmétique, parfumerie

Ce CAP se prépare en deux ans après la 3e ou en un an en formation continue pour les adultes. Il permet à son titulaire de maîtriser techniques de soins et d’épilation et de tenir un institut de beauté.

Au programme :

  • Techniques esthétiques du visage, des mains et des pieds
  • Techniques esthétiques liées aux phanères
  • Conduite d’un institut de beauté et de bien-être – relation avec la clientèle et vie de l’institut
  • Français et histoire-géographie, enseignement moral et civique
  • Mathématiques, sciences physiques et chimie
  • Education physique et sportive
  • Langue vivante étrangère
  • Arts appliqués et cultures artistiques.

Niveau bac :

Bac pro esthétique, cosmétique, parfumerie

Ce bac pro se prépare en trois ans après l’année de 3ᵉ. Il peut aussi se préparer après le CAP esthétique cosmétique parfumerie. Son titulaire maîtrise les diverses techniques de soins et de maquillage, d’épilation et de coloration. Il peut former et encadrer une équipe et gérer un institut.

Au programme :

  • Adaptation de techniques esthétiques et conduite de l’entreprise
  • Relation avec la clientèle
  • Techniques de soins esthétiques
  • Techniques de maquillage
  • Economie-gestion
  • Prévention, santé, environnement
  • Sciences physiques et chimie
  • Langues vivantes
  • Français
  • Histoire-géographie et enseignement moral et civique
  • Mathématiques
  • Arts appliqués et cultures artistiques
  • Education physique et sportive…

Niveau bac + 2 :

BTS métiers de l’esthétique, cosmétique, parfumerie

Ce BTS MECP se prépare en deux ans après le bac. Il peut se préparer après le bac pro Esthétique cosmétique parfumerie et propose plusieurs options : A management, B formation-marques, C cosmétologie. En plus des techniques de soins, de maquillage, d’épilation et de coloration qu’il maîtrise, le titulaire de ce brevet travaille autant avec des particuliers que des professionnels. Il possède de solides bases scientifiques. L’option A permet de gérer une entreprise et de la développer. L’option B permet au candidat de former par la suite du personnel et de négocier des ventes. L’option C permet de réaliser des études techniques.

Au programme :

  • Conception et mise en oeuvre de techniques esthétiques
  • Environnement esthétique
  • Physique appliquée
  • Chimie appliquée
  • Le produit cosmétique
  • Biologie appliquée
  • Méthodes et moyens de communication
  • Promotion et communication commerciale
  • Langues vivantes
  • Culture économique, juridique et managériale
  • Environnement de travail…

Perspectives d’emploi

Un conseiller de vente beauté peut devenir au fil des années et de l’expérience chef de rayon. Il peut gravir les échelons et être directeur d’enseigne.

Salaire d’un conseiller de vente beauté

Un conseiller de vente peut gagner entre 1 500€ brut mensuels et 1 900€ brut mensuels.

Comment trouver un emploi ?

Pôle emploi, indeed permettent de trouver des offres de postes de conseillers en vente beauté.  Vous pouvez également postuler directement dans les enseignes de cosmétiques et parfumeries.

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes qui souhaitent changer de métier. J'anime également un groupe d'échanges sur Facebook qui aide les personnes à trouver leur nouvelle voie professionnelle.