AccueilMétiersDevenir Conservateur du patrimoine : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Conservateur du patrimoine : missions, salaire et formation

Conservatrive de musée effectue une visite

Le métier de conservateur du patrimoine vous intéresse ? Vous êtes curieux, dynamique, polyvalent et, surtout, passionné d’histoire ? Vous aimez partager et transmettre ? Vous savez faire preuve de grandes qualités d’organisation et de rigueur ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

Objets préhistoriques, sculptures, peintures, châteaux médiévaux, différentes archives… tous ces trésors constituent le cœur du métier de conservateur de patrimoine. Selon sa spécialité, il a en effet pour missions d’étudier, d’entretenir et de mettre en valeur des archives, des monuments, des sites antiques et des œuvres d’art. Grand passionné d’art et du patrimoine en général, le conservateur du patrimoine va conserver en bon état toute une collection pour les générations futures.

Soulignons donc qu’il n’y a pas qu’un seul conservateur du patrimoine, mais plusieurs répartis en 5 spécialités, à savoir :

  • Le conservateur en archéologie qui s’occupe du sauvetage, de l’étude, de la protection et de la mise en valeur des vestiges et sites antiques.
  • le conservateur des monuments historiques qui supervise la conservation et la restauration de monuments (bâtiments protégés, châteaux, églises…)
  • le conservateur de musée qui étudie, inventorie, enrichit, conserve et met en valeur des collections afin d’assurer aux œuvres de la reconnaissance et une longue vie
  •  le conservateur des archives qui collecte, classe, et conserve de nouveaux documents publics ou privés avant de les mettre à la disposition du grand public
  • Conservateur des richesses artistiques qui recense le patrimoine architectural et mobilier hors musées.

Pour faire connaître les collections dont il s’occupe, le conservateur du patrimoine peut être amené à organiser des évènements (restaurations, expositions, catalogues), des reportages ou tout autre moyen d’information.

Pour enrichir continuellement sa collection, le conservateur du patrimoine travaille avec toute une équipe d’antiquaires, de responsables de musée, de collectionneurs, d’archéologues, etc. En résumé, c’est un métier qui implique des responsabilités scientifiques, techniques et de gestion.

Étude et classement

Le conservateur du patrimoine est chargé de constituer et de sauvegarder le patrimoine. Pour cela, il doit dans un premier temps sélectionner des œuvres, des objets, des monuments afin de procéder à des études techniques et scientifiques.

Cette étude lui permet alors d’organiser alors la restauration de l’objet ou du monument et de le classer. Il pourra ensuite prendre une décision quant à son inscription au patrimoine national, par exemple. C’est cette analyse qui lui permet également de décider si l’œuvre doit être mise en exposition pour le public ou pas.

Entretien

Les œuvres, objets ou monuments dont s’occupe le conservateur du patrimoine ont souvent une valeur historique, culturelle, esthétique, éthique et artistique. Par ailleurs, ils sont fréquemment composés de matériaux comme les métaux, le verre, le grès, les mortiers, etc.

L’entretien fait donc partie des principales tâches quotidiennes du conservateur de patrimoine. L’objectif est de maintenir ces biens dans un état approprié afin qu’ils puissent conserver leur intérêt patrimonial. Cela passe généralement par une veille quotidienne, un nettoyage régulier, un contrôle ou un maintien fonctionnel.

Mise en valeur

La mise en valeur consiste maintenant à faire connaître et à mettre en avant l’œuvre, l’objet ou le monument dont s’occupe le conservateur du patrimoine. La découverte de ce patrimoine par le public peut se faire de différentes manières : expositions, musées, ouvertures de monuments…

Le conservateur du patrimoine s’occupe donc également de l’organisation de ces expositions, de réaliser des catalogues ou encore des opérations de communication.

Qualités et compétences

Le métier de conservateur du patrimoine nécessite avant tout une grande passion pour l’histoire de l’art, des œuvres d’art et du patrimoine en général. Il doit également avoir des compétences et qualités humaines nécessaires à sa profession. En voici quelques-unes :

  • Expert en arts. Pour être un bon conservateur du patrimoine, il faut nécessairement avoir de solides connaissances en histoire, en histoire de l’art, en archéologie, en ethnologie ou encore dans les sciences de la nature. C’est un professionnel qui se distingue aussi par sa connaissance des œuvres d’art, du fonctionnement d’un musée, d’un chantier de fouilles…
  • Scientifique et technicien. Un conservateur du patrimoine maîtrise aussi l’ensemble des techniques qui permettent de conserver et restaurer des œuvres, objets et monuments.
  • Manager. Des compétences managériales, organisationnelles, et relationnelles sont très indispensables quand on exerce le métier de conservateur du patrimoine. Pour évoluer dans ce domaine, il faut en effet être un bon encadrant qui coordonne toute une équipe au service de la conservation et de la valorisation du patrimoine. Il sera par ailleurs amené à travailler avec des animateurs, des guides, conférenciers, personnels administratifs, partenaires techniques, politiques… Il doit être bon communicant et avoir le sens du contact.

Un bon conservateur du patrimoine se distingue aussi par sa capacité à diriger des travaux de recherche en sciences humaines ou sciences appliquées.

Enfin, la maîtrise de plusieurs langues étrangères est importante pour échanger avec d’autres professionnels, entre autres.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Il est indispensable d’avoir un diplôme pour exercer le métier de conservateur du patrimoine. En effet, il faut passer par un concours très sélectif si vous souhaitez faire de votre passion de l’art un métier. Et pour s’y préparer, il faut au minimum un Bac +3.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Si vous souhaitez devenir conservateur du patrimoine, vous pouvez tenter le concours avec un Bac +3. Mais pour vous donner plus de chances, vous pouvez continuer les études jusqu’à un Bac +5 avec un Master spécialisé.

Après votre formation, il faut maintenant le diplôme de l’INP (Institut national du patrimoine). Vous devez alors passer par un concours d’entrée pour intégrer l’école et suivre une formation. D’une durée de 18 mois, cette formation rémunérée vous permettra alors d’exercer la fonction de conservateur du patrimoine pour au moins 10 ans.

Voici quelques pistes de formations.

Niveau Bac +3

Licence histoire de l’art et archéologie

En 3 ans, la licence histoire de l’art et archéologie permet d’acquérir des compétences initiales pour appréhender différents types d’œuvres, objets et monuments, de l’Antiquité à nos jours.

Niveau Bac +5

Master conservation-restauration des biens culturels

Le diplôme du Master conservation-restauration des biens culturels (CRBC) s’obtient après 2 ans de formation. À la fin, les étudiants sont aptes à exercer une activité dans les champs de la protection, de l’aménagement et du développement du patrimoine culturel.

En fonction des spécialités, le diplômé pourra se tourner vers la conservation-restauration, la conservation préventive ou vers les nouvelles formes d’étude et de documentation du patrimoine.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Le salaire d’un conservateur du patrimoine dépend en grande partie de son expérience. Débutant, il peut toucher entre 1 500 et 2 000 euros bruts par mois. Ensuite, le salaire du conservateur du patrimoine va évoluer, selon une grille de la fonction publique, jusqu’à 4 500 euros bruts par mois en fin de carrière.

Débouchés

La profession de conservateur du patrimoine s’exerce notamment dans un musée national, dans les musées municipaux, dans une bibliothèque nationale, dans les archives nationales ou des ministères, dans le service archéologique d’un département, etc.

En fonction des biens à conserver qui lui sont confiés, le conservateur du patrimoine peut évoluer et monter en grade. Il se verra alors occuper des postes comme : directeur de musée, directeur des archives, directeur de la mémoire.

Trouver un emploi

Trouver un emploi
Trouver un emploi

Pour exercer le métier de conservateur du patrimoine, il faut absolument réussir au concours d’entrée à l’Institut national du patrimoine. Après votre formation rémunérée de 18 mois, vous pourrez alors vous engager à servir comme conservateur du patrimoine pendant 10 ans.

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.