AccueilMétiersDevenir Costumier : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Costumier : missions, salaire et formation

Tournage de cinema avec deux acteurs en costumes d'époque

Le métier de costumier vous intéresse ? Les professions de l’art, de la scène et de l’audiovisuel vous passionnent ? Vous êtes créatif et réactif avec quelques qualités en matière de couture et de création de mode ? Enfin, vous êtes rigoureux et organisé ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Formation disponible :

Formation pour devenir Styliste de mode

  • Disponible en formation à distance
  • Pour étudiants, salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Sans conditions de diplôme
logo fashion skills

TOP formations en ligne :

Missions

Le métier de costumier consiste à créer des costumes pour diverses occasions. Le professionnel habille essentiellement les acteurs, les présentateurs télé, les chorégraphes en tenant compte de la psychologie des personnages qu’ils incarnent et les décors de l’espace de mise en scène. La profession relève donc du domaine artistique et scénique.

Un costumier est ainsi chargé de définir les costumes adéquats dans le cadre d’un tournage cinématographique, d’une représentation lyrique ou théâtrale. Il faut préciser que les bijoux, les chaussures, les sacs, les gants, les chapeaux et autres accessoires d’habillement font également partie du costume.

Selon le milieu dans lequel il évolue, le costumier prend différentes dénominations. On parlera notamment de créateur de costume, de costumier réalisateur (dans le domaine théâtral) ou d’habilleur (en milieu audiovisuel et cinématographique). Ainsi, les missions d’un costumier vont dépendre de sa spécialité. Cependant, des rapprochements permettent de détailler des tâches communes qui relèvent de leurs compétences.

Concevoir les costumes et les habits en fonction d’un projet artistique

De commun accord avec le directeur artistique, le réalisateur et le chef décorateur, le costumier commence par dessiner les croquis d’un costume dans le cadre d’un tournage ou d’une production de spectacle. Grâce à ses connaissances dans les domaines de l’art et du spectacle, il va réaliser sa maquette en prenant en compte les décors et la psychologie des personnages.

Réaliser les costumes

Après confirmation du responsable de projet, le costumier se chargera de matérialiser sa conception. À partir de ce moment, il sera donc question de procéder au choix des couleurs, des tissus et du style qui cadrent vraiment avec le projet. Sa confection reste également fidèle à l’expression artistique concernée (théâtre, opéra, danse, cinéma) ainsi qu’à l’époque traduite en scène (moyen-âge, renaissance, moderne).

Pour ce faire, le costumier effectue des recherches documentaires, iconographiques et historiques pour se rapprocher de la réalité de la période dont il est question. Il use ensuite des techniques de coupe historique et d’adaptation moderne (patronage, moulage, couture) pour réaliser ses costumes.

Habiller et effectuer d’éventuels ajustements

Les missions du costumier ne s’arrêtent pas à la réalisation de vêtements pour le cinéma. Il habille aussi le cinéaste ou le présentateur télé. On le considère d’ailleurs comme le sociologue de la télévision et des médias.

Si d’éventuels ajustements sont nécessaires, il y procède avec des retouches et des modifications à la dernière minute. Ainsi, le costumier est un élément clé de l’équipe de présentation d’une création artistique : il est présent du début jusqu’à la fin.

Qualités et compétences

La réussite d’une œuvre théâtrale, filmographique ou scénique dépend en partie de l’implication du costumier. Son rôle est d’une portée capitale étant donné qu’il occupe le devant de l’aspect visuel de tout spectacle ou mise en scène. Ainsi, et comme c’est d’ailleurs le cas avec tous les métiers de l’art, des compétences et qualités humaines essentielles sont requises pour évoluer sans difficulté dans ce domaine. Un bon costumier se reconnaît par :

  • Son habileté manuelle : la dextérité, la précision et la méticulosité sont les principales caractéristiques d’un costumier. Appelé à dessiner, à découper, à raccommoder et à donner une forme à ses créations vestimentaires, le costumier se doit d’être d’une habileté manuelle sans faille.
  • Sa connaissance de la mode : le coutumier se documente et enrichit sa culture sur l’évolution de la mode à travers les âges, depuis le moyen-âge jusqu’aux époques contemporaines. Qu’il s’agisse d’une robe du 14e siècle ou d’un costume d’ours, il doit pouvoir les réaliser avec précision pour donner du réalisme aux personnages auxquels ils sont destinés.
  • Son sens de créativité : relevant du domaine de l’art, le métier de costumier est exposé à une rude concurrence. Pour se démarquer, le professionnel doit faire preuve d’inventivité, d’ingéniosité et développer son propre style. Il doit également savoir interpréter les attentes des commanditaires afin d’adapter ses réalisations à leurs attentes.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Pour devenir costumier, un diplôme de technicien des métiers de spectacle et d’habillage (niveau Bac minimum) est indispensable. Toutefois, pour accroître leur chance d’employabilité, certains professionnels vont jusqu’à décrocher des diplômes de niveau supérieur (BTS, licence, Master).

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Il existe plusieurs parcours de formations qui conduisent au métier de costumier. D’abord, il faut commencer la spécialisation par un diplôme de niveau 3 (CAP, BEP), passer ensuite un bac professionnel et poursuivre des études supérieures.

Niveau 3

CAP Métier de la mode – vêtement

Le CAP MMV – Métiers de la mode qualifiant se prépare en 2 ans après le niveau de troisième et permet au futur coutumier d’intégrer l’univers de la mode et du textile. Le programme de la formation inclut des enseignements généraux (langue vivante, sciences physiques et mathématiques, le sport) et des enseignements professionnels et techniques.

L’étudiant est formé à la maîtrise des arts appliqués, des caractéristiques des matières, de contrôle, de qualité textile, des procédés et techniques de réalisation des costumes, etc.

Niveau Bac

Bac sciences et technologie des arts appliqués

Ce diplôme permet au lycéen d’approfondir ses connaissances artistiques et de production textile. Elle dure 1 ou 3 ans, selon que le cursus a été intégré avec un CAP/BEP ou directement à la suite du niveau de 3e.

Diplôme de technicien des métiers du spectacle

Cette formation s’étend sur 2 années a posteriori du CAP et s’accompagne de 2 options : machinisme constructeur et techniques d’habillage. Le contenu de la formation est axé sur l’histoire du costume, les techniques d’habillage et de couture, la maintenance et l’entretien des vêtements.

Niveau Bac +2

BTS Mode

En l’absence de BTS mode au sens propre, il existe plusieurs diplômes de niveau Bac +2 qui préparent aux métiers de costumier, de l’art et du design. À titre d’exemple, on peut citer : le BTS Design de mode, le BTS Art textile et design, etc.

La formation est accessible après un bac professionnel ou tout autre diplôme équivalent. Elle intègre des enseignements généraux et techniques qui sont complétés par un stage professionnel de 4 à 6 semaines en entreprise.

D’autres formations du même niveau, à l’instar du diplôme des métiers de l’art, spécialité costumier-réalisateur et le DSAA Design mention mode donnent également accès au métier de costumier.

Niveau Bac +3

Licence professionnelle Mode

Le titulaire de ce diplôme peut directement s’insérer sur le marché de l’emploi en tant que costumier ou poursuivre ses études en master Mode. La formation dure 1 an à la suite de la validation d’un Bac +2 dans un domaine textile, mode ou métier connexe. Elle est fondamentalement axée sur les disciplines telles que l’art, la mode, le design et l’habillement.

DN MADE Design mention mode

Le titulaire du DN MADE mention mode possède des compétences pratiques en animation culturelle, art et textile. La formation dure 3 ans et le futur costumier intègre sa spécialité dès la 2e année. Environ 14 matières sont étudiées et permettent d’avoir des notions approfondies sur la culture des arts, l’histoire de la mode, les techniques d’habillage, etc.

D’autres diplômes du niveau Bac +5, notamment le master Mode ou le diplôme des arts et techniques du théâtre, option concepteur-costumier, peuvent être aussi envisagés.

Formation disponible :

Formation pour devenir Styliste de mode

  • Disponible en formation à distance
  • Pour étudiants, salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • Sans conditions de diplôme
logo fashion skills

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

En tant que salarié, le costumier professionnel gagne approximativement 2 000 euros bruts par mois. Cette rémunération peut s’améliorer à mesure qu’il acquiert de l’expérience. Dans le cinéma, le costumier peut toucher jusqu’à 1 000 euros bruts en une semaine dans le cadre d’un tournage.

Débouchés

Les perspectives d’insertion professionnelle sont réelles pour un diplômé costumier. Si son profil est très recherché dans les maisons de production audiovisuelle, les centres chorégraphiques, les opéras, les théâtres, les centres culturels, il a également la possibilité de se lancer à son propre compte. En termes d’évolution, il peut monter en grade et devenir chef costumier ou s’orienter vers d’autres domaines créatifs de la mode.

Trouver un emploi

Trouver un emploi
Trouver un emploi

Pour obtenir son premier poste, le diplômé costumier doit cibler et déposer ses candidatures auprès des structures recherchant son profil. Autrement, il peut postuler aux offres disponibles sur les sites de recherche d’emploi.

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.