AccueilMétiersDevenir Ergothérapeute : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Ergothérapeute : missions, salaire et formation

Ergothérapeute réalise une séance d'exercices avec une personne agée

Le métier d’ergothérapeute vous intéresse ? Créatif et logique, vous avez l’instinct humanitaire ? Aider les personnes en difficulté définit votre personnalité ? Vous êtes empathique, compréhensif, pédagogue avec un excellent relationnel ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

L’ergothérapeute est un professionnel du domaine sanitaire ayant pour vocation d’aider les personnes en situation de handicap jusqu’à ce qu’elles retrouvent leur autonomie. Intervenant dans le secteur médico-social et dans les structures sanitaires, ce professionnel évolue au sein d’une équipe pluridisciplinaire.

En effet, le métier de l’ergothérapeute part de la philosophie que pour s’épanouir (que ce soit physiquement ou mentalement), toute personne a besoin de pratiquer des activités qui ont du sens pour elle. Le but de l’ergothérapeute étant d’accompagner les individus limités dans leur aptitude motrice ou cognitive, il va se servir de son activité de prédilection comme moyen thérapeutique. De ce fait, l’essentiel de ses tâches consiste à proposer des activités et des apprentissages à travers des séances individuelles ou en groupe.

De façon concrète, l’ergothérapeute s’occupe des patients dont un problème de santé les limite dans leur possibilité de communiquer, de se déplacer ou d’effectuer des soins personnels. Il est donc appelé à :

  • Aménager l’environnement du patient pour faciliter son accès ;
  • préconiser et à utiliser des appareillages de série ;
  • faire recours aux aides techniques et animalières ainsi que des assistances technologiques.

Soulignons que les services de l’ergothérapeute s’adressent à toutes les couches : des plus jeunes aux plus âgés. Ainsi, ses missions s’avèrent complexes et très variés.

Évaluer la situation du patient

Afin d’identifier les problèmes quotidiens rencontrés par le patient, l’ergothérapeute procède à une évaluation de ses capacités et de son degré d’autonomie. Sur la base de ce bilan, le professionnel va procéder à la conception et la mise en œuvre d’un projet ergothérapeutique en cohérence avec la situation de son patient. Ce projet personnel s’inscrit dans le cadre de son éducation, de sa rééducation, de sa réinsertion ou de sa réhabilitation psychosociale.

Mettre en place les matériels orthopédiques

Il s’agit essentiellement des appareillages de série ou sur mesure, ordonnés par le médecin. Ces derniers aident à soutenir les articulations, à prévenir les mauvaises postures et les douleurs qui peuvent en découler afin d’optimiser les capacités fonctionnelles. L’ergothérapeute est don chargé d’assurer la mise en place, l’adaptation et la surveillance de ces équipements (orthèses, collier cervical, releveur de pied, etc.).

Apporter des aides techniques

Dans l’exercice de son métier, l’ergothérapeute fait également recours à des ensembles de kits permettant de compenser les contraintes quotidiennes que vit le patient avec son handicap. Il s’agit notamment des matériels médicaux tels que les rehausseurs de WC, les déambulateurs, les couverts et verres adaptés, les synthèses vocales qui peuvent être adaptés à chaque situation.

Conseiller, éduquer et former

Lors d’une consultation, d’une hospitalisation ou d’une évaluation à domicile, l’ergothérapeute est souvent amené à prodiguer des conseils aux aidants, notamment en ce qui concerne l’utilisation des aides techniques, l’éducation thérapeutique, la manutention, etc.

En résumé, l’intervention d’un ergothérapeute contribue au confort de vie du patient. Elle est utile dans la mesure où elle prévient ou retarde l’apparition d’un certain nombre de complications graves et de situations à risques.

Qualités et compétences

Le métier d’ergothérapeute relève du domaine sanitaire. En plus d’être un travail de contact, il s’avère très sensible étant donné que le professionnel est garant de l’indépendance du patient. Pour l’exercer avec moins de difficulté, il doit posséder des compétences et qualités humaines indispensables. En voici quelques-unes :

  • La polyvalence : intervenant dans le secteur sanitaire et social, l’ergothérapeute doit posséder des compétences en rapport avec ces domaines. La prise en charge, le suivi et l’élaboration des traitements médicaux ne doivent donc pas avoir de secret pour lui.
  • Le sens du relationnel : appelé à demeurer en contact quasi constant avec ses patients, ce professionnel doit continuellement faire preuve d’empathie, de bienveillance et de compréhension envers ces derniers. Il doit être patient, pédagogue et protecteur pour favoriser l’évolution de ses traitements.
  • Le sens de créativité : cette qualité lui permet de personnaliser son apport de sorte à l’adapter à la situation et aux difficultés de chaque patient.
  • Un bon équilibre physique et mental : le métier d’ergothérapeute est source de stress et de fatigue. Un bon maintien et une extrême résistance sont utiles pour le professionnel.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Le métier d’ergothérapeute est très réglementé. Pour amorcer une carrière dans ce domaine, il faut obligatoirement posséder un diplôme d’État d’ergothérapeute. Il s’agit d’un diplôme de niveau Bac +3 et qui reste le seul permettant d’accéder à ce corps de métier.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Seule la formation aboutissant au diplôme d’État d’ergothérapeute permet d’accéder au métier d’ergothérapeute. L’accès à la formation est sur concours après une première année d’études en médecine ou directement après le baccalauréat. L’autre condition pour y accéder est d’être âgé au moins de 17 ans au cours de l’année du concours.

Diplôme d’État d’ergothérapeute

Ce DEE se prépare en 3 ans et permet aux titulaires d’acquérir les compétences professionnelles nécessaires pour démarrer une carrière d’ergothérapeute. Ils disposent donc des aptitudes nécessaires pour répondre aux besoins de santé, de qualité de vie et d’autonomie des personnes en situation de handicap.

Au cours des six semestres que dure la formation, l’étudiant acquiert des connaissances théoriques et pratiques nécessaires afin de devenir un praticien autonome, réflexif et responsable. La 1re année est orientée vers les fondements théoriques de l’ergothérapie, ses valeurs et son histoire, la 2e année sur le cœur du métier et la dernière année sur la réglementation et le code de travail spécifique à ce domaine.

Les disciplines étudiées sont entre autres :

  • les sciences humaines, sociales et le droit ;
  • la science médicale ;
  • les fondements et processus de l’ergothérapie ;
  • les méthodes, techniques d’intervention en ergothérapie ;
  • l’anglais professionnel.

Les enseignements théoriques sont appuyés par des stages professionnels qui sont organisés comme suit :

  • 1 mois de stage en 1re année,
  • 2 x 2 mois de stage (4 mois) et 2e année,
  • 2 x 2 mois de stage (4 mois) en 3e année.

Par ailleurs, pour obtenir son diplôme et le grade de licence, l’étudiant doit valider l’ensemble des unités d’enseignement, ce qui revient à 180 crédits ETC.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Le salaire d’un ergothérapeute, en début de carrière, est évalué à 1 550 euros bruts par mois. Avec le temps, et à mesure qu’il acquiert de l’expérience, sa rémunération s’améliore considérablement et peut atteindre 2 500 euros bruts par mois en fin de carrière.

Débouchés

Le profil d’ergothérapeute est très recherché sur le marché, ce qui rend rassurantes les chances d’employabilité. Les hôpitaux, les centres sociaux, les EHPAD, les cliniques… sont les principales structures qui recrutent ce professionnel.

Pour ceux qui sont engagés dans la fonction hospitalière, il est possible d’accéder au grade de cadre de santé après 4 ans d’exercice. Des formations spécialisées peuvent également permettre à l’ergothérapeute de connaître des évolutions intéressantes au cours de sa carrière : expert dans un domaine spécialisé, cadre supérieur de santé, directeur de soins, directeur d’établissement.

Soulignons enfin que les ergothérapeutes ayant de l’expérience peuvent se lancer à leur propre compte.

Trouver un emploi

Pour obtenir son premier poste, le diplômé d’état en ergothérapie peut multiplier ses candidatures auprès des structures qui recherchent son profil. Il peut par ailleurs postuler aux offres disponibles sur les sites de recherche d’emploi. Soulignons que ce professionnel peut créer sa propre boîte (seul ou en association) et démarrer sa carrière en tant qu’indépendant.