AccueilMétiersDevenir ESO – Ethical Sourcing Officer : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir ESO – Ethical Sourcing Officer : missions, salaire et formation

Visite d'un entrepôt par une ESO

Le métier d’ESO – Ethical Sourcing Officer vous intéresse ? Curieux et diplomate, vous avez une attitude fière en matière de normes et d’éthique ? Vous êtes doté d’une faculté de persuasion et vous possédez des attitudes managériales ? Le développement durable, la production responsable, l’environnement et la condition sociale des salariés sont des questions qui vous passionnent ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

Encore désigné sous le nom du responsable de l’approvisionnement éthique, l’ethical sourcing officer est un acheteur responsable. Cela implique qu’il met un point d’honneur sur les critères environnementaux et sociaux dans le cadre de l’approvisionnement des produits. Depuis quelques années, la majorité des entreprises françaises, sous l’impulsion des consommateurs, sont engagées dans une démarche de Responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

Salarié au sein d’une entreprise, l’ethical sourcing officer (ESO) va privilégier les circuits courts, les échanges équitables en considérant notamment l’impact des fournisseurs et de leurs produits sur l’environnement. L’objectif principal de cet acteur est d’assurer le respect des principes éthiques d’une entreprise tout le long du supply chain.

Cela étant, son intervention touche de nombreux aspects de l’entreprise et de ses relations à l’externe :

  • La gestion durable des déchets ;
  • la priorisation des énergies renouvelables ;
  • la lutte contre la déforestation ;
  • le soutien aux communautés locales ;
  • la promotion des conditions de travail décentes ;
  • la juste rémunération ;
  • la lutte contre l’exploitation des enfants.

Retenez donc que le métier d’ESO relève du domaine commercial et logistique, mais il s’étend également aux secteurs social et environnemental. À ce propos, ses missions spécifiques sont multiples et variés.

Rédiger une charte fournisseur conformément à la RSE

Engagé au sein d’une organisation, la toute première tâche de l’ethical sourcing officer consiste à mettre en place une charte fournisseur intégrant la RSE. La rédaction de cette charte tient compte de 3 critères essentiels, à savoir : le respect de l’environnement, l’engagement social et la vertu économique. Cette mission fait du ESO, un membre actif du comité éthique de l’entreprise.

Négocier avec les fournisseurs et vendre les valeurs éthiques de l’entreprise

Dans l’exercice de son métier, l’ESO sélectionne des fournisseurs en s’assurant que ces derniers respectent la charte éthique édictée par son entreprise. Il procède souvent à des enquêtes afin d’en avoir la pleine assurance.

Par la suite, l’ethical sourcing officer va entreprendre la négociation des contrats d’achat, coordonner la chaîne logistique et superviser les flux d’acheminement conformément aux pratiques et exigences éthiques de l’entreprise.

Évaluer l’engagement éthique de l’entreprise

Enfin, l’ESO se charge de réaliser un reporting régulier pour suivre le respect des indicateurs éthiques de son entreprise. Cela lui permet d’identifier au fur et à mesure les dysfonctionnements et de proposer des solutions d’accompagnement.

En somme, l’ethical sourcing officer instaure un mode d’approvisionnement, de production et de consommation vertueux. L’objectif étant que toute la chaîne respecte les enjeux environnementaux et sociaux qu’il a définis dans la charte éthique.

Qualités et compétences

Le métier d’ESO est une profession récente, mais très capitale pour les entreprises qui se veulent résilientes et qui veulent faire face aux réels enjeux de notre époque. Ainsi, pour l’exercer sans grande difficulté, le professionnel doit posséder des compétences et qualités humaines indispensables. En voici quelques-unes :

  • La curiosité intellectuelle : l’ESO se tient constamment informé sur les différents circuits des produits qu’il achète. Il mène souvent des enquêtes pour s’assurer que les produits approvisionnés respectent les valeurs éthiques de son entreprise. Il doit également rester attentif aux nouveaux produits qui pourraient être conformes aux exigences environnementales et sociétales de son entreprise.
  • Une excellente aptitude commerciale : la négociation et la persuasion sont des compétences indispensables qui permettent à l’ESO de marchander les produits et les acheter aux meilleurs prix.
  • Une bonne connaissance des règlementations commerciales : l’ethical sourcing officer s’informe régulièrement sur l’avancée des règles et formalités administratives en matière de commerce. Il doit maîtriser le code douanier s’il travaille avec des fournisseurs étrangers.
  • L’intérêt pour les questions environnementales et sociales : appelé à militer en faveur de l’environnement et la condition sociale des travailleurs, l’ethical sourcing officer doit posséder une excellente maîtrise des questions liées à ces différents domaines.
  • Le sens de l’écoute : l’ESO se trouve au milieu de l’entreprise qui l’emploie et des fournisseurs. Un grand sens d’écoute et d’analyse lui est utile pour comprendre les demandes de l’entreprise et les offres des fournisseurs.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Pour devenir ethical sourcer officer, il est indispensable de valider un diplôme de niveau Bac +3 à Bac +5 dans le domaine de la vente, des achats ou de la négociation. Ce dernier peut être préparé dans une école de commerce.

Outre ces formations supérieures, une expérience professionnelle de 2 ans minimum au sein d’un service d’achat ou une formation en RSE peuvent être des atouts pour se faire démarquer auprès des recruteurs.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Il existe plusieurs diplômes du niveau supérieur permettant de devenir ethical sourcing officer. Voici quelques exemples de formations.

Niveau Bac +3

Licence professionnelle Commerce et distribution

Cette licence pro commerce et distribution se prépare en 1 an après un BTS ou un DUT du même domaine et forme le titulaire aux fonctions managériales des entreprises de distribution. Au terme de la formation, le diplômé sera à même de :

  • Développer un esprit commercial avec les techniques de merchandising, d’analyse de comportement des consommateurs et de négociation avec les partenaires ;
  • mobiliser et de manager les ressources humaines ;
  • maîtriser les outils de gestion (contrôle de gestion, indicateurs de performance) ;
  • d’être au fait de l’actualité juridique en commerce.

Ce sont autant de qualités qui lui permettront d’occuper les fonctions d’ethical sourcing officer.

Licence pro GAA – Gestion des Achats et des Approvisionnements

La licence pro GAA dure 1 an après un BTS obtenu dans le même domaine et vise à rendre opérationnel et employable le diplômé aux métiers liés à l’achat (responsable achat, acheteur international, acheteur opérationnel.).

À la fin de sa formation, le titulaire possède une culture générale et une connaissance du métier d’approvisionneur, une excellente maîtrise des méthodes d’achat et de négociation.

Niveau Bac +5

Master GPLA – Gestion de Production, Logistique, Achats

Ce diplôme Master GPLA se prépare en 2 ans après la licence et vise à former les professionnels dans le domaine d’achats (internationaux, notamment), des relations fournisseurs et la gestion de la logistique. Le titulaire est un cadre habilité à résoudre les complications managériales liées à la chaîne d’approvisionnement des entreprises privées ou publiques.

Le Master Gestion de production, logistique, achats permet d’occuper les fonctions d’ESO dans les organisations, et mieux, de vite accéder aux postes de responsabilités offertes par la globalisation des marchés.

Voici d’autres diplômes du même niveau qui garantissent les mêmes avantages :

  • MBA Manager des Achats de l’ILV Paris ;
  • Mastère spécialisé Manager des Achats de la Grenoble école de management ;
  • Mastère spécialisé Manager Achats et Supply Chain de la TBS Business School ;
  • Mastère spécialisé Manager de la supply chain et Achats de la Brest Business School ;
  • Mastère spécialisé Manager de la chaîne logistique et achats de la SKEMA Business School.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

En début de carrière, l’ethical sourcing officer touche au minimum un salaire de 1 900 euros brut par mois. Avec le temps et l’expérience, son salaire s’améliore considérablement et peut passer à 5 000 euros bruts par mois. Soulignons tout de même que sa rémunération dépend en grande partie de l’entreprise qui l’emploie et du secteur dans lequel elle évolue.

Débouchés

Considérant l’ampleur que prennent les questions relatives au développement durable, à la consommation responsable et à la protection de l’environnement, le profil d’ESO est de plus en plus recherché par les entreprises qui souhaitent assainir leur réputation auprès des consommateurs. Il s’agit donc d’un domaine en pleine évolution avec une perspective d’embauche très rassurante.

Trouver un emploi

Pour obtenir son premier poste, l’ethical sourcing officer doit multiplier ses candidatures auprès des structures qui recherchent son profil. Autrement, il peut postuler aux annonces faites sur les sites de recherche d’emploi.

Secteurs

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.