AccueilMétiersDevenir Huissier de justice : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Huissier de justice : missions, salaire et formation

Plaque d'une étude d'huissiers de justice

Le métier d’huissier de justice vous intéresse ? Servir de liaison entre les juristes et la société ne vous pose aucun problème ? Vous êtes intransigeant et rigoureux ? Vous savez faire preuve de patience et d’honnêteté ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

L’huissier de justice est un officier ministériel (nommé par le ministère de la Justice) qui établit des actes, délivre des assignations et met en exécution les décisions judiciaires. Il travaille généralement dans son bureau (étude d’huissier ou office d’huissier), mais aussi sur le terrain, en tant que salarié ou en indépendant.

Dans l’exercice de son métier, ce professionnel, qui représente une main opérationnelle de l’appareil juridique, recherche des solutions aux contentieux entre un créancier et un débiteur. À titre d’exemple, il peut élaborer un plan de remboursement auquel vont agréer les deux parties (débiteurs et créanciers) lorsqu’une personne se trouve incapable de régler sa dette.

Vu les attributions que lui confère le ministère de la Justice, les missions d’un huissier de justice sont très variées et revêtent une valeur officielle, allant notamment de la notification des actes judiciaires à la saisie des biens. On peut donc classer l’ensemble des missions d’un huissier de justice en 2 grandes catégories.

Les missions relevant d’un monopole

Elles concernent essentiellement l’exécution des décisions prises à la faveur d’un particulier, d’un entrepreneur ou d’un avocat. On peut citer par exemple :

  • L’exécution des actes notariés et les décisions judiciaires
  • la notification aux concernés des actes judiciaires ou extrajudiciaires (convocation, signification d’un jugement de divorce)
  • la conduite du bon déroulement des audiences auprès des tribunaux et des cours de justice
  • le contrôle des loteries commerciales.

Les missions relevant du secteur concurrentiel

Elles concernent entre autres le règlement des litiges qui nécessite obligatoirement les offices d’un huissier de justice. Il s’agit entre autres de :

  • L’exécution d’un recouvrement amiable des créances
  • l’implication dans les décisions de justice à travers les constatations matérielles (pollution sonore, état défectueux d’un logement) qu’il établit
  • les ventes aux enchères, la prise des inscriptions d’hypothèques
  • l’administration des patrimoines immobiliers
  • la saisie des biens
  • l’expulsion (en cas de loyers impayés)
  • La validation du règlement d’un jeu ou d’un concours.

Par ailleurs, fort de ses connaissances techniques en droit, l’huissier de justice peut remplir des missions annexes autorisées par le ministère de la Justice, à savoir : agent d’assurances, administrateur d’immeuble, etc.

En qualité de juriste, il peut aussi conseiller les entrepreneurs dans leurs diverses démarches et les assister lors de la rédaction d’actes sous-seings par exemple, utiles lors de la création d’entreprise.

Qualité et compétences

Dans la conduite de ses missions, l’huissier de justice doit faire montre d’un certain nombre de qualités et de compétences.

Pour commencer, un huissier de justice est avant tout un homme de diplomatie et ouvert au dialogue. Ces aptitudes de bases sont en effet nécessaires pour l’exercice du métier, puisque au quotidien, il sera amené à intervenir pour régler des litiges et concilier des parties opposées. Pour cela, il doit également avoir de solides connaissances techniques en droit. Cela est d’autant plus nécessaire quand on sait qu’il est appelé à côtoyer les professionnels du domaine du droit au quotidien.

En tant que main opérationnelle de la justice dans la société, l’huissier de justice doit être en mesure de faire preuve de patience. Il est le seul habilité à procéder à la saisie d’un bien, après ordonnancement de la justice. Pour cela, son comportement doit être exemplaire, désirable afin que la situation ne s’envenime pas. Il doit pouvoir s’adapter à n’importe quelle situation et être en mesure, dans certains cas, de faire des compromis.

En outre, dans la conduite de ses missions relevant du secteur concurrentiel, l’huissier de justice se doit de faire preuve d’honnêteté et s’affirmer impartial et incorruptible. Vu la complexité de ses tâches quotidiennes, il est clair que l’emploi du temps d’un huissier de justice sera surchargé. Pour cela, un bon huissier de justice doit savoir s’organiser et faire face aux pressions. Il faut donc une bonne résistance physique et mentale.

Dans certaines situations, il peut arriver que l’huissier de justice délègue certaines tâches. À ce propos, il doit être en mesure de travailler en équipe avec une bonne capacité de gestion.

En résumé, un huissier de justice doit :

  • Disposer de connaissances techniques en droit
  • avoir le sens de la diplomatie, de l’écoute et de la pédagogie
  • être rigoureux, ferme, honnête et impartial.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Oui ! La profession d’huissier de justice est très complexe et directement rattachée au ministère de la Justice. Pour exercer ce métier, vous devez obligatoirement avoir un diplôme de niveau Bac +4 minimum en sciences juridiques ou tout autre diplôme équivalent.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Il existe 2 principaux types de formations qui permettent d’accéder au métier d’huissier de justice : la voie universitaire et la voie professionnelle.

Formation par voie universitaire

La condition ultime pour accéder à cette formation est la détention d’un diplôme de niveau Bac +5 (Master 1 au minimum) en droit privé, spécialité procédure civile et voies d’exécution. Mais la plupart des candidats préfèrent aller jusqu’à un Master 2 pour augmenter leurs chances.

Une formation spécifique s’ensuit pour préparer l’étudiant à l’examen d’admission au corps d’huissiers. Celle-ci comprend un stage de 2 ans dans une étude d’huissier, avec, en parallèle, des enseignements dispensés par la chambre des huissiers.

L’examen étant très difficile, il est recommandé de se préparer en suivant également des cours dans une école dédiée à la profession : l’école nationale de procédure (ENP).

La réussite du candidat à la sélection de l’examen professionnel implique directement sa nomination par arrêté émanant du ministère de la Justice.

Formation par voie professionnelle

Ici, le candidat doit cumuler une expérience en droit ou justifier d’un DUT (Bac+2) en carrières juridiques et judiciaires ou un diplôme de droit obtenu validant 2 années d’études après le Bac.

À cela s’ajoute une preuve de 10 années d’exercice professionnel au sein d’une étude, dont 5 années en tant que clerc principal.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Il est très difficile de fixer avec exactitude le gain mensuel d’un huissier de justice. Ses revenus varient généralement en fonction des actes tarifés par l’État et des prestations à honoraires libres effectuées (consultation, conseils, constats).

Cependant, pour un huissier de justice débutant, salarié dans une étude, son revenu brut est estimé à 5 000 euros par mois. Quant à un huissier de justice indépendant, il peut gagner entre 8 000 et 12 000 euros bruts par mois, voire plus.

Toutefois, travailler en tant qu’huissier indépendant nécessite l’achat de charge dont le coût s’avère très élevé. Il faut compter au minimum 23 000 euros pour espérer en acheter.

Débouchés

Après être devenu huissier de justice, il n’existe pas vraiment de perspective d’évolution de carrière clairement identifiée. Cependant, en parallèle de sa profession d’huissier de justice, le professionnel peut associer des activités secondaires comme l’administration de biens immobiliers, la médiation, etc.

Un huissier de justice a également la possibilité de s’associer avec un autre huissier ou acheter des parts dans une étude existante. Une fois à la tête d’une SCP (Société civile professionnelle), il peut développer ses activités pour accroître ses gains.

Trouver un emploi

Trouver un emploi
Trouver un emploi

Après sa nomination par arrêté du Garde des Sceaux, l’huissier de justice peut entamer les démarches de création de sa propre étude. En cas d’impossibilité, il peut multiplier les candidatures auprès des offices existantes pour obtenir un poste.

Secteurs

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.