AccueilMétiersDevenir Juge : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Juge : missions, salaire et formation

Juge au tribunal

Le métier de juge vous intéresse ? Vous avez un intérêt marqué envers les gens et l’humanité ? Vous avez un sens élevé de l’éthique et vous savez faire preuve de logique ? Vous pouvez vous montrer courtois, mais aussi ferme au besoin ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

Le juge est un professionnel des droits qui siège dans les parquets et les tribunaux. Il est saisi des affaires pénales complexes telles qu’un crime ou des délits graves. Sa mission consiste essentiellement à réunir le maximum de preuves ou d’éléments convaincants pour permettre à une cour de trancher.

Pour ce faire, les missions spécifiques d’un juge sont très variées, allant de l’ouverture d’une enquête judiciaire à la remise en liberté ou non d’un suspect. Aussi, faut-il noter que ces missions diffèrent selon le titre de juge qu’il arbore dans l’appareil juridique. Ainsi, selon qu’ils se réclament du siège ou du parquet, les juges n’ont pas les mêmes rôles. Nous avons :

  • Le juge siège qui est chargé d’appliquer la loi et d’assurer le bon déroulement des procès
  • le juge au tribunal de grande instance qui s’occupe de trancher tous les conflits entre particuliers
  • le juge d’instance se charge des litiges dont les montants sont compris entre 4 000 et 10 000 euros
  • le juge aux affaires familiales qui est habilité à conduire les procédures de divorce, les affaires liées à l’autorité et la garde parentales ainsi que la détermination et le paiement des pensions alimentaires
  • le juge des contentieux qui tranche les contentieux civils relatifs aux baux d’habitation et les crédits à la consommation
  • le juge d’instruction qui supervise les enquêtes pénales et coordonne les investigations de la police judiciaire, puis décide de la mise en examen ou d’un non-lieu
  • le juge de liberté et de détention qui décide, à l’issue d’un procès, de la détention provisoire, de la remise en liberté ou non d’un accusé
  • le juge de l’application des peines qui détermine et fixe, en se fondant sur le Code pénal, les peines applicables à un coupable
  • le juge des enfants punit les mineurs délinquants ou impliqués dans un délit, en mettant particulièrement l’accent sur les mesures éducatives.

Dans tous les cas, le juge étudie objectivement les dossiers relatifs à une situation judiciaire et prononce un verdict.

Contribution à la manifestation de la vérité

Un juge est habilité à lancer une instruction judiciaire au cours de laquelle il rassemble et examine les preuves d’un délit et dirige l’action de la police judiciaire. Dans le même temps, il organise l’audition des témoins, les interrogatoires ainsi que les confrontations.

Dans l’exercice de sa fonction, le juge peut ordonner la mise en œuvre d’une enquête de personnalité ou sociale sur les suspects. Il peut également exiger des perquisitions, mettre sous scellés des biens et des documents et enfin entériner ou réfuter les demandes de mise en liberté. Il faut en outre noter que le juge d’instruction est en droit de procéder à des écoutes téléphoniques sous son entière responsabilité, si cela est nécessaire pour que se manifeste la vérité.

Études des dossiers et audiences

L’essentiel des missions d’un juge consiste en l’étude de dossiers qu’il gère, mais aussi en la rédaction des décisions. Il se rend en moyenne une journée par semaine au tribunal en vue de s’impliquer dans le déroulement des audiences. Dans le cas de la protection des majeurs protégés (handicapés, personnes du troisième âge) par exemple, il peut se déplacer vers eux afin de les auditionner.

Qualité et compétences

Le juge est au centre de tous les intérêts lors d’un procès, en raison notamment du fait qu’il décide à lui seul du sort d’un accusé. Sa profession exige donc de lui des compétences techniques liées à son domaine d’activité (droit, criminalité, code pénal) ainsi que des valeurs humaines. On attend d’un juge les compétences et qualités ci-après :

  • La maîtrise du Code pénal : Pour rendre justice, ce professionnel se doit d’approfondir ses connaissances en code pénal afin de veiller au respect des procédures pénales et rendre des jugements sans controverse. Cette compétence est une condition indispensable pour exercer la profession de juge.
  • Humain et juste : Outre ses solides bases en droit, le juge doit savoir faire preuve d’attention, d’humilité et d’autonomie. Il doit être capable de prendre des initiatives, d’être conciliant, réactif, organisé et compréhensif. Il est guidé par la recherche de la vérité et l’esprit de l’équité au quotidien.
  • Impartial et psychologue : La décision d’un juge intervient souvent dans un cadre collectif même si le droit de prononciation du verdict revient au juge de l’application des peines ou des libertés. La décision doit donc intervenir dans une totale objectivité, de façon légale et impartiale.
  • Protecteur des faibles : Le juge est constamment animé par son idéal de rendre justice et de protéger les plus faibles. Dans cette démarche, il peut être amené à travailler en collaboration avec les médecins légistes, les services sociaux et les notaires. Par exemple, il peut assister les personnes privées de leurs capacités mentales et physiques lors de la signature d’un contrat de vente de sorte que leurs droits soient entièrement respectés.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Le système juridique et judiciaire est très règlementé. Il est donc obligatoire d’avoir un diplôme pour exercer le métier de juge. Le minimum obligatoire est un diplôme de niveau Bac +4. Il permet de passer le concours d’accès aux formations rendant apte à exercer le métier de juge. Un diplôme obtenu dans un institut d’étude politique permet également d’accéder à ce poste.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Le juge est recruté en tant qu’agent public de l’État sur concours du ministère de la Justice. Bien sûr, il faut être titulaire d’un master, être diplômé d’une IEP ou issu d’une classe préparatoire intégrée avant de pouvoir accéder à ce concours.

La réussite au concours donne accès à l’École nationale de la magistrature où se déroule la formation rémunérée d’une durée de 31 mois. Cette dernière comprend des phases théoriques et pratiques (des stages au sein des institutions judiciaires, dans une entreprise, dans une administration ou dans un cabinet d’avocats).

Un dernier examen intervient à l’issue duquel un jury se prononce sur l’aptitude du juge et détermine son classement pour le choix d’un premier poste.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Les rémunérations d’un juge varient en fonction de son ancienneté et du poste qu’il occupe. D’après l’ENM, à ses débuts, un juge touche environ 2 680 euros bruts par mois. À la suite de 6 années d’exercice, son salaire monte à 3 660 euros bruts par mois. En fin de carrière, un juge peut toucher jusqu’à 6 900 euros bruts par mois.

Débouchés

Durant sa vie professionnelle, un juge évolue très rapidement à divers postes, car le métier de juge englobe une énorme diversité de spécialités. S’il peut passer d’un statut à un autre en fonction de son expérience, il est également possible qu’il passe du siège au parquet, pour devenir substitut du procureur ou procureur de la République.

Au fil du temps, il peut atteindre le niveau de vice-président d’un tribunal de grande instance. Mais pour cela, il lui faut avant tout s’inscrire au tableau d’avancement et justifier de 7 ans d’ancienneté en tant que juge. Il peut en outre travailler dans l’administration centrale du ministère de la Justice.

Trouver un emploi

Trouver un emploi
Trouver un emploi

À l’issue de sa formation et la reconnaissance du jury de sa capacité à exercer, le juge est directement affecté à un poste disponible et entame ainsi sa carrière professionnelle.

Secteurs

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.