AccueilMétiersDevenir Ophtalmologue : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir Ophtalmologue : missions, salaire et formation

Contrôle de la vue par une opticienne

Le métier d’ophtalmologue vous intéresse ? Diagnostiquer et traiter les maladies des yeux vous inspirent ? Vous êtes méticuleux, prêt à faire de longues études pour entamer une carrière de médecin spécialiste ? Vous êtes habile et avez le sens des responsabilités ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

Encore appelé oculiste, l’ophtalmologue ou ophtalmologiste est un médecin spécialiste de l’anatomie et du fonctionnement de l’œil. Son intervention a pour but de prévenir, de diagnostiquer et de soigner les divers troubles, anomalies ou affections qui empêchent la vue et peuvent constituer un obstacle pour l’acuité visuelle. On parle entre autres de la myopie, de l’hypermétropie, de la cataracte, le glaucome, la rétinopathie, etc.

L’ophtalmologue est un spécialiste pointu et l’exercice de son métier le met en relation avec de nombreux interlocuteurs, que ce soient les patients ou les spécialistes d’autres disciplines (cardiologue, diabétologue, neurologue, etc.). C’est lui qui détecte par exemple des maladies telles que le diabète ou l’hypertension dont l’œil peut être le révélateur.

L’ophtalmologiste est aussi amené à suivre ses patients de façon régulière afin d’adapter son traitement à l’évolution des pathologies qu’il prend en charge. Il peut donc dans certains cas décider de pratiquer une chirurgie au laser.

En résumé, les missions de cet expert de la santé des yeux se résument en :

  • la détection des pathologies et maladies de l’œil du patient
  • une prévention et à la préservation de la bonne santé et de l’acuité des yeux
  • la réalisation d’opérations chirurgicales au niveau des yeux (cataracte, myopie, presbytie)
  • la prescription de soins personnalisés et adaptés (lentilles de contact, gouttes oculaires).

La détection des maux de l’œil

Contrôle, diagnostic et dépistage des symptômes des troubles visuels font partie des principales missions d’un ophtalmologue. Et dans la mesure du possible, il prodigue des soins ou des opérations chirurgicales.

Il procède également à des examens de la vue, à travers la perception des couleurs et la polarimétrie. Dans cette démarche, il manipule les appareils sophistiqués (laser, tonomètre, bio microscopie) dont il maîtrise parfaitement l’utilisation.

Le traitement

À l’issue d’un diagnostic, l’oculiste procédera à des traitements adaptés au problème rencontré au niveau de chaque patient. Il peut prescrire par exemple des médicaments sous forme de collyre, une lentille de contact ou des lunettes qui serviront à corriger la vue. Il pratique aussi des interventions chirurgicales au moyen de laser, en fonction de la situation.

Dans les cas extrêmes où des examens complémentaires (radiographie de l’orbite, échographie de l’œil) sont nécessaires, l’ophtalmologue est souvent obligé de solliciter les compétences d’un pair. Quoi qu’il en soit, il continue à suivre régulièrement ses patients afin d’adapter les traitements selon l’évolution de leur pathologie.

Qualités et compétences

La sensibilité de la profession du métier d’ophtalmologue exige du praticien des qualités et compétences spécifiques. Étant donné que ses interventions médicales toucheront directement ou indirectement l’œil du patient, il lui faut avant tout de la précision, de la patience et de la courtoisie.

En effet, ce professionnel de la santé est doté de savoirs et savoir-faire pointus en médecine et plus particulièrement en ophtalmologie. Cela implique qu’il possède de solides bases théoriques et pratiques en médecine générale et en anatomie de l’œil. Un grand sens d’observation et d’analyse est nécessaire pour réussir les diagnostics.

Comme il est imposé dans la plupart des branches de la médecine, l’ophtalmologiste doit posséder un bon équilibre psychologique afin de cerner les situations compliquées. Il doit également être très pointilleux, dextre et habile pour réussir les soins chirurgicaux souvent délicats qu’il sera amené à réaliser.

L’oculiste est aussi quelqu’un qui sait allier pédagogie et explication pour vite se faire comprendre. De telles qualités lui sont particulièrement utiles dans la mesure où il en aura besoin pour faire comprendre à ses patients, jeunes et adultes, la nécessité de porter des lunettes, par exemple. Il en aura en outre besoin pour s’ouvrir à ses confrères spécialistes d’autres disciplines.

Enfin, le spécialiste en ophtalmologie doit être en mesure de faire preuve d’organisation pour ne pas se laisser submerger par les consultations. Il gère tous ses travaux en cabinet ainsi que ses interventions à l’hôpital de sorte à satisfaire tous ses patients.

Par ailleurs, l’ophtalmologie étant au juste en milieu de la médecine et de la technologie, il n’hésite pas à remettre en question ses acquis afin d’actualiser ses connaissances et approches. Il doit donc avoir une bonne capacité d’adaptation, faire preuve de curiosité et être réactif.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Avant d’exercer le métier d’ophtalmologue qui est un médecin spécialiste, il faut nécessairement suivre un cursus de médecine. Pour cela, vous devez avoir un Bac scientifique afin de vous lancer dans les études de médecine. Après avoir franchi toutes les étapes de ce cursus, vous pourrez alors vous spécialiser. Soit 10 années d’études et d’acquisition de compétences qui rendent aptes à l’exercice de la profession.

Formation

Vous êtes une école ? Référencez vos formations

Le cursus de médecine est la voie qui permet d’accéder à la profession d’ophtalmologue. Ainsi, à la suite de l’obtention d’un baccalauréat scientifique, le futur ophtalmologiste devra entamer un long cursus universitaire marqué par 2 grandes étapes.

Le Diplôme d’État de docteur en médecine

Le diplôme d’État (DE) de docteur en médecine est obligatoire pour pouvoir exercer en tant que médecin. Pour devenir ophtalmologue, vous devez donc réaliser et valider une première année d’études prénommée PASS — Parcours d’Accès spécifique Santé — (en remplacement de la PACES) ou LAS.

À la suite de validation de la première année, le futur oculiste pourra effectuer son cursus pendant 6 ans en vue d’obtenir son DE docteur en médecine. Cette formation permet d’acquérir les connaissances et compétences de base nécessaires pour accéder à l’étape suivante.

Le Diplôme d’études spécialisées d’ophtalmologie

Au bout des 7 premières années d’études, le futur ophtalmologue doit figurer parmi les premiers du classement à l’examen classant national (ECN) pour pouvoir s’orienter vers les études spécialisées en ophtalmologie. À partir de cette étape, il faudra suivre un autre cursus de 3 ans composé d’une phase socle, d’une phase d’approfondissement et d’une phase de consolidation. Enfin, la soutenance d’une thèse permet d’obtenir le titre de docteur en médecine spécialisé en ophtalmologie.

Envie de changer de vie professionnelle ?

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

De nombreux critères entrent en compte pour déterminer la rémunération d’un ophtalmologue : le lieu d’exercice, le statut professionnel (salarié de la fonction publique ou libérale), sa patientèle, etc.

Quoi qu’il en soit, un ophtalmologue touche, à ses débuts, un salaire estimé entre 3 500 et 4 000 euros brut par mois. Au fur et à mesure qu’il évolue et acquiert de l’expérience, son salaire peut monter jusqu’à 10 000 euros bruts par mois.

Débouchés

Un ophtalmologue de formation peut exercer dans un cabinet libéral, dans un centre hospitalier ou dans les deux à la fois. Dans un hôpital, il peut prendre les rênes du service d’ophtalmologie. Il a également la possibilité d’assumer les fonctions d’enseignant-chercheur dans un centre hospitalier universitaire (CHU).

Trouver un emploi

Trouver un emploi
Trouver un emploi

Très peu d’ophtalmologistes sortent des universités chaque année. Cela explique quelque peu l’affluence souvent constatée dans les cabinets d’oculistes. En effet, les ophtalmologues sont des professionnels très recherchés, ce qui augmente considérablement leur chance d’employabilité à la fin des études.

Déjà, dès la septième année, ils commencent par intervenir dans divers centres ophtalmologiques et s’insèrent peu à peu dans le milieu professionnel. Il est alors possible d’occuper un poste dans un cabinet libéral ou dans un service hospitalier.

Secteurs

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes en reconversion professionnelle. J'anime également un groupe de discussions sur Facebook. Je m'occupe également du site metier.org qui proposent des articles qui aident à trouver son futur métier.