AccueilMétiersDevenir prothésiste-orthésiste : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir prothésiste-orthésiste : missions, salaire et formation

Ajustement de semelles orthopédiques

Vous avez entendu parler du métier de prothésiste-orthésiste ? Vous aimeriez en savoir plus ? Réparer les choses est une seconde nature chez vous ? Vous êtes sensible au handicap ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

Missions

La mission du prothésiste-orthésiste ou orthoprothésiste est de concevoir des appareillages médicaux destinés à améliorer le quotidien d’une personne en situation de handicap.

Il fabrique des prothèses, en remplacement d’un membre absent ou non fonctionnel, ou des orthèses qui ont pour objectif de soutenir une musculature ou une ossature fragile.

Le prothésiste-orthésiste reçoit le patient qui lui expose ses besoins et ensemble ils choisissent le dispositif médical le plus approprié.

Le professionnel modélise ensuite la prothèse ou orthèse à l’aide de logiciels spécifiques qui vont lui permettre de fabriquer l’appareillage.

Il maitrise parfaitement les différents dispositifs disponibles ainsi que les matériaux nécessaires à leur réalisation.

Une fois la prothèse réalisée, il procède à des essayages sur le patient afin de réajuster au besoin.

Le prothésiste-orthésiste est salarié dans des centres d’appareillage et de rééducation, dans des centres de soins, des hôpitaux ou des entreprises spécialisées. Il peut également exercer en libéral.

Ses missions sont principalement :

Accueil et accompagnement des patients

La première mission du prothésiste-orthésiste est de recevoir le patient. Il échange longuement avec lui afin de connaître exactement son handicap, ses contraintes, ses besoins. C’est une étape importante, car aucune situation n’est identique dans ce métier. Deux patients présentant la même pathologie peuvent avoir des besoins différents.

Il procède ensuite à toutes les mesures nécessaires et peut ensuite démarrer le processus de fabrication de l’appareillage.

Conception et réalisation

Une fois les mesures prises, l’orthoprothésiste utilise des logiciels de conception par ordinateur CAO pour concevoir une première modélisation. Puis, il commence la fabrication à l’aide des matériaux préalablement choisis. Lorsque le dispositif est prêt, le prothésiste-orthésiste réalise les premiers essayages sur le patient. Il effectue alors les ajustements et modifications nécessaires et donne les recommandations d’utilisation à son patient.

Gestion d’équipe

Le prothésiste-orthésiste ne travaille pas seul. Il est membre d’une équipe pluridisciplinaire ou collabore avec d’autres professionnels lorsqu’il exerce en libéral. Il est généralement entouré d’ouvriers et chefs d’atelier lors du processus de fabrication des prothèses, qu’il est amené à superviser.

Qualités et compétences

Bien que le prothésiste-orthésiste soit compétent techniquement pour concevoir les différents appareillages, des compétences et qualités humaines lui sont indispensables également au quotidien.

En voici quelques-unes :

  • Curieux : Les technologies concernant la conception et fabrication des appareillages médicaux ont fortement évolué ces dernières années. Le prothésiste-orthésiste est au fait des innovations technologiques et doit se mettre à jour régulièrement pour proposer les meilleurs dispositifs à ses patients.
  • Psychopédagogue : Son métier requiert d’être pleinement à l’écoute des patients et attentif à leurs besoins. Toutefois, le prothésiste-orthésiste doit également faire preuve de pédagogie, car il accompagne le patient dans son choix et lui propose les meilleures options pour améliorer son quotidien.
  • Patient : La conception et la fabrication des prothèses et orthèses sont des étapes qui demandent parfois beaucoup de temps. La patience est une qualité indispensable dans ce métier.
  • Minutie et dextérité : L’orthoprothésiste manipule des matériaux fragiles et façonne des appareillages destinés à être portés par des personnes en situation de handicap. II doit donc faire preuve d’une grande minutie et habileté dans son travail.

Un diplôme est-il obligatoire ? 

Être titulaire d’un diplôme est obligatoire pour devenir prothésiste-orthésiste. Il doit détenir un BTS prothésiste-orthésiste. La fabrication des appareils est cependant possible avec un CAP ou Bac professionnel pour devenir technicien prothésiste-orthésiste.

Formation

Si vous souhaitez devenir orthoprothésiste, voici les formations possibles :

Niveau CAP :

CAP Orthoprothésiste

Le CAP Orthoprothésiste se prépare en deux ans après la 3ᵉ, à temps plein ou en apprentissage. Le titulaire de ce CAP apprend à réaliser des appareillages médicaux à destination des personnes en situation de handicap.

Il sait réaliser les mesures, les tracés, découper et mettre en forme les différents matériaux. Il est aussi formé à l’entretien des machines. Le titulaire devient technicien prothésiste-orthésiste, mais peut également poursuivre sa formation en effectuant le Bac professionnel de la même discipline.

Niveau BAC :

Bac Pro TAO – Technicien en Appareillage orthopédique

Le Bac professionnel TAO se prépare en trois ans après la 3ᵉ dans un lycée professionnel. Le titulaire du CAP Orthoprothésiste peut suivre cette formation en seulement deux ans.

Le titulaire du Bac professionnel TAO est capable de fabriquer toutes les prothèses et orthèses correspondant à tous les membres. La formation prépare également à la gestion d’un atelier de fabrication. Ce qui permet au titulaire de ce Bac de prétendre à des postes à responsabilité.

L’étudiant ayant validé ce Bac peut intégrer, après examen de son dossier, le BTS de prothésiste-orthésiste.

Niveau BAC + 3 :

Brevet de Technicien Supérieur de Prothésiste-orthésiste

Contrairement à la plupart des BTS, le BTS de prothésiste-orthésiste se prépare en trois ans. Il est accessible après un Bac général, un Bac STI2D, ST2S ou le Bac professionnel TAO.

La formation est complète, elle prépare au métier d’orthoprothésiste. Le titulaire de ce BTS est capable de concevoir et fabriquer toutes les orthèses, il sait gérer un atelier de fabrication et diriger une équipe. Il est également en mesure de recevoir les patients avec leur prescription médicale, qu’il analyse avant la fabrication de l’appareillage.

L’étudiant est aussi capable de gérer en autonomie une entreprise.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

Salaire

Un orthoprothésiste va gagner entre 1 400 € et 2 000 € brut par mois, selon son expérience et la structure dans laquelle il exerce. Cependant, s’il crée sa propre entreprise son salaire son salaire est supérieur à celui-ci.

Débouchés

Pour un technicien orthoprothésiste, une évolution est possible vers le statut de prothésiste-orthésiste après avoir suivi le BTS. Pour l’orthoprothésiste confirmé, après trois années d’expérience, il peut s’installer à son compte comme artisan orthoprothésiste.

Trouver un emploi

Pour trouver un emploi comme prothésiste-orthésiste, il est possible de postuler aux annonces via poleemploi.fr ou via des sites de recherche d’emploi comme indeed.com.

Secteurs