AccueilMétiersDevenir psychopraticien : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir psychopraticien : missions, salaire et formation

Discussion entre deux femmes

Le métier de psychopraticien vous intéresse ? Vous avez un grand sens de l’écoute ? Vous aimez trouver des solutions aux problèmes des autres ? L’altruisme est une de vos qualités ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

Missions

Le psychopraticien a pour mission d’aider une personne à comprendre ce qu’elle enferme en elle afin de résoudre une situation ou un problème. Contrairement au psychothérapeute ou au psychologue, le psychopraticien ne traite pas que des troubles psychologiques ou des pathologies. Il peut accompagner une personne qui souhaite apporter un changement à sa vie, son comportement, son quotidien.

Il utilise pour cela des méthodes de psychothérapie et de médecines alternatives. Parmi ces méthodes, il y a notamment la programmation neurolinguistique PNL, l’hypnose, des approches psychocorporelles ou la gestalt-thérapie.

Le professionnel a suivi une formation dans l’une ou plusieurs de ces méthodes. Il appliquera ensuite l’une de ces thérapies pour permettre à son patient de mettre fin à un mal-être ou de réorganiser sa personnalité selon ses besoins.

Il accompagne des personnes seules, des couples ou des familles.

Le psychopraticien exerce exclusivement en cabinet libéral. La profession n’est pas réglementée actuellement, il n’y a donc pas de structure propre à sa pratique.

Il n’est pas médecin, ni psychanalyste ou psychologue. Celui-ci ne peut donc pas poser un diagnostic, ni prescrire des traitements médicamenteux.

Ses missions sont principalement :

Écoute du patient

Durant chaque séance, le psychopraticien accorde un temps d’écoute à son patient. Il essaie ainsi de déterminer les difficultés ressenties par la personne. Il analyse également les ressources dont la personne dispose en elle-même. Enfin, il fixe avec son patient, les objectifs qu’il souhaite atteindre.

Accompagnement par la thérapie

Selon la ou les spécialité(s) du professionnel, il met en œuvre une thérapie spécifique pour accompagner le patient dans l’atteinte de son objectif. L’accompagnement peut durer une ou plusieurs séances selon plusieurs critères, notamment la capacité du patient à énoncer sa problématique et son adhésion à la thérapie.

Ensuite, il établit un programme thérapeutique personnalisé à chaque personne.

Gestion administrative

Le professionnel travaille à son compte, en libéral. Il gère donc seul la partie administrative de son travail : communication, marketing, comptabilité. Il est donc polyvalent pour assurer ces tâches complémentaires à son activité principale.

Qualités et compétences

Le psychopraticien est un expert en méthodes de développement personnel. Certaines compétences et qualités humaines sont essentielles à cette profession.

En voici quelques-unes :

  • Sens de l’écoute : Une part importante de son travail est d’écouter. Il est attentif aux pensées dévoilées par son patient afin de comprendre son message et ses attentes.
  • Empathie : Pour parvenir à cela, il a un très bon sens du relationnel. Il sait mettre à l’aise les personnes qu’il reçoit dans son cabinet pour les aider à se livrer.
  • Neutralité : Il est capable de garder de la distance avec les faits qui lui sont décrits par ses patients. Il n’émet jamais de jugement et reste neutre en toutes circonstances.
  • Discrétion : Bien que la profession ne soit pas réglementée, le psychopraticien est tenu au respect de la confidentialité. Ce qui est dit dans son cabinet doit y rester et il est garant de cette confidentialité.

Un diplôme est-il obligatoire ? 

Il n’est pas nécessaire d’être diplômé pour exercer en tant que psychopraticien. Toutefois, il est recommandé de suivre une formation.

Formation

Si vous souhaitez devenir psychopraticien, nous vous proposons quelques pistes de formations.

Formation de Psychopraticien – École de Psychothérapie Paris

La pratique de la psychothérapie n’est pas réglementée et aucun diplôme n’est requis. Toutefois, il existe un code de déontologie de la profession.

D’après celui-ci, un psychopraticien doit maîtriser un certain nombre de pratiques. La formation, d’une durée de 83 jours, à l’École de psychothérapie de Paris propose de valider 6 modules :

  • Coaching de vie
  • Le métier d’accompagnant
  • Praticien en thérapies brèves
  • Maître praticien : hypnothérapeute
  • Psychopraticien
  • Superviseur

À l’issue de cette formation, il est recommandé au titulaire de suivre une formation en psychopathologie clinique et de commencer une psychothérapie individuelle.

Formation de psychopraticien en ligne – EFDS

Des formations sont également possibles en e-learning, c’est-à-dire totalement à distance. L’institut de formation EFDS propose une formation d’une durée d’un an.

Des cours collectifs et individuels sont dispensés et divisés en 10 modules reprenant les fondamentaux de la pratique de la psychothérapie.

À l’issue de ces cours théoriques, l’apprenti effectue un stage obligatoire. Le stagiaire doit accompagner deux personnes et mettre en pratique ses apprentissages.

Pour obtenir le certificat de fin de formation, l’apprenti psychopraticien doit avoir validé les dix modules et présenter son stage pratique en détaillant la prise en charge.

Réalisez votre bilan de compétences :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

Salaire

Un psychopraticien gagne entre 450 € brut et 3 400 € brut par mois. Le salaire moyen se situe autour de 2 000 € brut par mois. Son activité est une activité libérale, il est donc possible de gagner un salaire supérieur à ces moyennes selon la renommée du professionnel.

Débouchés

Il est aisé de s’installer comme psychopraticien mais des notions de gestion en communication et en entrepreneuriat sont indispensables. Le professionnel doit apprendre comment trouver ses premiers clients, développer son image en ligne à travers un site web ou les réseaux sociaux. Cependant, il existe de nombreuses formations d’accompagnement à la création d’entreprise. Il peut suivre une ou plusieurs de ces formations pour développer son entreprise et sa notoriété.

Trouver un emploi

Comme le métier de psychopraticien n’est pas reconnu en France et que la profession n’est pas réglementée, le psychopraticien exerce uniquement en libéral. Il crée donc son cabinet, en toute autonomie.

Finalement, l’une des étapes importantes dans la création de son entreprise va être de se faire connaître. Pour cela, il utilise les outils à sa disposition : Site web, réseaux sociaux, publicités.

Secteurs