Devenir bûcheron | Formation et fiche métier

Si vous aimez travailler en plein air et rester en contact direct avec la nature, pourquoi ne pas vous reconvertir dans la profession de bûcheron.

Essentiel pour la bonne gestion des forêts, le bûcheron est chargé de réaliser des travaux de découpe et de soin des arbres. 

Découvrez sans plus attendre notre fiche métier bûcheron pour en savoir plus.

Qu'est-ce qu'un bûcheron ?

Aussi appelé agent d'exploitation forestière ou encore ouvrier forestier, le bûcheron effectue des coupes de bois en forêt grâce à divers engins et outils performants sur des voies départementales, des sites forestiers, des parcs ou des jardins. 

Il abat et façonne les arbres sans pour autant faire de dégâts aux arbres voisins et aux jeunes semis. 

Il doit aussi classer les arbres abattus en plusieurs catégories, selon leur destination et leur usage (bois de chauffages, d'industrie ou d'œuvre).

Avant l'abattage, l'ouvrier forestier inventorie en amont les arbres à couper, définit l'ordre d'abattage et sécurise la zone de travail. 

En fonction des cas, il réalise également le débardage (transport de billes de bois au lieu de dépôt), ainsi que le débusquage (déplacement et transport des bois vers la piste de débardage).

Remarque: la grande majorité de bûcherons travaille pour l'ONF (Office national des forêts), des collectivités territoriales propriétaires de forêts domaniales ou des conseils généraux. 

Les autres, en revanche, travaillent pour des groupements de propriétaires privés ou encore des sociétés d'exploitation forestière.

Missions du bûcheron

Bien qu'il abatte des arbres, le bûcheron vient également assurer l'avenir de la forêt :

  • Il sélectionne les arbres à abattre en fonction de leur âge et de leur essence
  • Il utilise des engins et des outils forestiers bien adaptés
  • Il pratique le déboisement pour lutter contre les incendies
  • Il analyse la zone boisée (population, densité, perspectives d'avenir, organisation...)
  • Il coordonne une équipe d'ouvriers bûcherons
  • Il découpe et transporte du bois en fonction des règles de sécurité, des impératifs de production et des normes environnementales
  • Si nécessaire, il effectue aussi la livraison du bois
  • En étroite collaboration avec un sylviculteur, il décide des opérations de reboisement

Qualités pour devenir bûcheron

Habileté

Comme chaque arbre est un cas singulier, les techniques de travail exigent donc une certaine maîtrise et il faut une grande habileté. 

La profession s'adresse plus particulièrement aux personnes qui sont proches de la nature, mais aussi celles qui aiment les travaux manuels. 

Des connaissances en mécanique sont alors nécessaires pour pouvoir entretenir au mieux ses outils et engins.

Résistance et endurance

L'endurance physique et la santé sont exigées, puisque l'ouvrier forestier travaille en plein air, peu importe les conditions climatiques. Une situation qui exige une excellente robustesse physique.

Connaissances

Ce métier demande d'excellentes connaissances des différentes règles d'exploitation forestière, ainsi que de la sylviculture. Il faut également avoir le bon sens de l'orientation.

Responsabilité et autonomie

L'agent d'exploitation forestière doit être en mesure de travailler en toute autonomie. 

En effet, même s'il travaille en petite équipe de 2 à 5 bûcherons, parfois, il est isolé sur une parcelle et doit pouvoir organiser seul son travail.

Le respect des nombreuses consignes de sécurité est primordial.

Formation pour devenir bûcheron

Les formations afin de devenir ouvrier forestier sont nombreuses :

Formations initiales

Niveau CAP

Un employé bûcheron peut parfaitement commencer sa carrière avec un niveau CAP :

  • CAPA travaux forestiers, spécialité bûcheronnage ou sylviculture. Accessible après la 3e, il se prépare en 2 années.
  • CAPA entretien de l'espace rural. Accessible après la 3e, il se prépare en 2 années.

Niveau bac

Pour pouvoir s'installer à son compte en créant une exploitation forestière, le niveau bac est requis :

  • Bac Pro Forêt. Se prépare en 2 ou 3 ans après la 3e, le CAPA ou le BEPA.
  • BPA travaux forestiers, spécialité conduite des machines forestières. Accessible après la 3e, il se prépare en une ou deux années.
  • BPA travaux forestiers, spécialité travaux de bûcheronnage. Accessible après la 3e, il se prépare en une ou deux années.
  • BPA travaux forestiers, spécialité travaux de sylviculture. Accessible après la 3e, il se prépare en une ou deux années en fonction du niveau d'entrée, ainsi que des modalités d'enseignement.

Niveau bac +2

Afin de se perfectionner et acquérir des aides des établissements financiers, le niveau bac +2 est recommandé :

  • BP responsable de chantiers forestiers. Se prépare en une ou deux années après le CAPA ou le BEPA du même secteur ou encore expérience professionnelle.
  • BTS agricole gestion forestière. Accessible au titulaire de bac +2, il se prépare en deux ans.

Formation continue

La formation continue permet de maintenir et de développer de nouvelles compétences dans le milieu forestier.

Public visé :

  • Employé en congé DIF ou CIF
  • Demandeur d'emploi
  • Militaires de carrière en reconversion
  • Fonctionnaires en disponibilité ou encore autoentrepreneurs si inscrits en catégorie A ou B à Pôle emploi

Quel est le salaire d'un bûcheron ?

En général, un bûcheron salarié débutant est rémunéré au SMIC, soit 1 480 euros brut

Les ouvriers forestiers indépendants peuvent gagner plus, toutefois, cela se traduit par une multiplication des missions.

Dans le cadre de fonction publique, le bûcheron est rémunéré en fonction de la grille des salaires en vigueur et selon ses années d'expérience.

Débouchés et évolutions du bûcheron

Un bûcheron peut commencer sa carrière chez un exploitant en tant que simple ouvrier forestier. 

En gagnant de l'expérience et de responsabilités, il a la possibilité d'encadrer une équipe d'ouvriers travaillant sur différentes parcelles. Il devient alors un conducteur de travaux.

Au sein de l'ONF, et par l'intermédiaire d'un concours interne, il peut évoluer vers le poste d'agent technique forestier.

S'il le désire, il peut se reconvertir vers une spécialisation en sylviculture pour pouvoir évoluer dans le domaine de la protection forestière.

Le bûcheron expérimenté peut aussi lancer sa propre activité indépendante. Ainsi, il gagne en responsabilités managériales.