AccueilMétiersDevenir conducteur de travaux : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir conducteur de travaux : missions, salaire et formation

Réunion d'organisation de chantier

Le métier de conducteur de travaux vous attire ? Vous aimez prendre des responsabilités et êtes peu porté sur la vie de bureau ? Si vous préférez travailler en plein air, sur des chantiers et résistez à la pression, cette profession vous intéressera. Plongez-vous dans la lecture de cette fiche métier pour découvrir les missions, le salaire et les débouchés de ce professionnel indispensable sur les chantiers.

Missions

Un conducteur de travaux prépare des chantiers et les suit jusqu’à la livraison. Il est sous la responsabilité du directeur de travaux et a sous sa responsabilité le chef de chantier. Il prépare les moyens matériels et humains à la réalisation des chantiers. Il veille également à la qualité et la sécurité. Il suit l’aspect financier des chantiers et gère les problèmes qui peuvent survenir (pannes, incidents mécaniques, problèmes humains…). Il est le garant de l’organisation générale du chantier.

Voici quelques-unes de ses missions :

  • Étude : Le conducteur de travaux commence par prendre connaissance des travaux à réaliser, il étudie les plans.
  • Budget : Il prépare le chantier en amont en considérant le matériel nécessaire à la réalisation des travaux et l’effectif. Il prend rendez-vous avec divers fournisseurs et sous-traitants.
  • Recrutement : Il recrute ensuite le personnel nécessaire à ce nouveau chantier.
  • Préparation des commandes et livraisons : Il prépare les commandes (béton, métal…) et les livraisons.
  • Suivi du chantier : Il suit le chantier pour s’assurer que tout se passe bien dans la réalisation des travaux. Il a de régulières réunions de travaux avec les clients.
  • Compte rendu : Des avancées aux problèmes techniques, le conducteur de travaux rapporte l’évolution du chantier au directeur de travaux.

Qualités et compétences

Un conducteur de travaux possède un grand nombre de qualités et compétences pour mener à bien ses missions. Voici quelques-unes de ses qualités :

  • Méthodologie : Le conducteur de chantier a comme mission toute une partie administrative qui permet ensuite de lancer le chantier. Il lui est nécessaire d’avoir une bonne méthodologie pour tout mettre en œuvre.
  • Réactivité : Il doit pouvoir intervenir rapidement s’il rencontre un problème dans le déroulement du chantier.
  • Autorité : Le conducteur de travaux est responsable du chef de chantier. Il doit s’assurer que les travaux avancent bien et que l’entreprise ne perd pas d’argent. Si besoin, il doit savoir faire preuve d’autorité.
  • Résistance : Il doit résister à la pression provenant du client, des responsables, des fournisseurs, des ouvriers…
  • Disponibilité : Il est beaucoup demandé et se déplace régulièrement de chantier en chantier. Il se doit d’être disponible autant pour les clients que les ouvriers.

Un diplôme est-il obligatoire ?

Certains recruteurs s’attardent sur des profils bac + 5, des profils d’ingénieurs, mais il est possible de commencer avec un niveau bac + 2.

Formations pour devenir conducteur de travaux

Niveau bac + 2 :

BTS bâtiment

Ce BTS qui se déroule en deux ans après un baccalauréat de préférence du domaine permet à son titulaire de devenir conducteur de travaux et de gérer un chantier entre ses différentes étapes et ses divers acteurs.  

Au programme :

  • Mathématiques
  • Français
  • Langue vivante
  • Sciences physiques
  • Étude de construction
  • Coordination de travaux
  • Réalisation des ouvrages : projet de bâtiment, essais-mesures-contrôles
  • Économie et gestion de l’entreprise…

BTS Management économique de la construction

Le BTS MEC se prépare en deux ans après un baccalauréat du domaine. Il permet à son titulaire de réaliser les premières études d’un projet de construction et définir son budget. Il assure le suivi financier durant la période des travaux.

Au programme :

  • Français
  • Langue vivante
  • Mathématiques
  • Sciences physiques
  • Étude des constructions
  • Économie de la construction
  • Mécanique résistance des matériaux
  • Gestion et économie d’entreprise…

BTS TP – Travaux publics

Le BTS Travaux publics se prépare en deux ans après un baccalauréat de préférence du domaine. Il permet à son titulaire d’agir sur les différentes étapes de préparation d’un chantier.

Au programme :

  • Français
  • Langue vivante
  • Mathématiques
  • Sciences physiques
  • Étude des ouvrages
  • Réalisation
  • Topographie/laboratoire
  • Étude de projet
  • Préparation des chantiers
  • Droit en travaux publics
  • Économie et gestion des entreprises

Titre Professionnel conducteur de travaux du bâtiment et du génie civil

Après cette formation d’un an, le conducteur de travaux peut préparer un chantier du bâtiment et du génie civil et conduire les travaux.

Au programme :

  • Préparation d’un chantier de bâtiment et de génie civil
  • Conduite de travaux de bâtiment et de génie civil

Titre Professionnel conducteur de travaux aménagement finitions

Cette formation d’un an permet au conducteur de travaux de gérer les parties techniques, administratives et financières d’un chantier une fois le bâtiment construit et de suivre le chantier jusqu’à sa livraison.

Au programme :

  • Élaboration de réponses aux consultations de travaux de plusieurs spécialités en aménagement finitions.
  • Préparation et organisation des chantiers de plusieurs spécialités en aménagement finitions
  • Conduite des travaux de chantiers de plusieurs spécialités en aménagement finitions

Manager de travaux

Cette formation de deux ans dispensée par l’Ecole spéciale des travaux publics du bâtiment et de l’industrie permet à son titulaire de planifier, coordonner, gérer des opérations de travaux.

Au programme :

  • Mathématiques
  • Sciences physiques
  • Expression écrite et orale
  • Anglais
  • Architecture, urbanisme
  • Topographie
  • Lecture de plans
  • Conception Assistée par Ordinateur
  • Procédés généraux de construction
  • Matériaux de construction
  • Résistance des matériaux
  • Mécanique des sols
  • Organisation et gestion de chantier
  • Qualité, sécurité et environnement
  • Droit et législation dans la construction

Niveau bac + 3 :

Bachelor travaux publics

Cette formation, qui dure dix mois après un bac + 2 du domaine, permet d’étudier quatre spécialités.

Au programme :

  • Les ouvrages d’art
  • L’expertise opérationnelle
  • L’hydraulique et les réseaux
  • Les travaux souterrains, maritimes et fluviaux

Niveau bac + 5 :

Diplôme d’ingénieur du BTP

Accessible dès un bac + 2 scientifique ou technique, cette formation de niveau bac + 5 permet à l’ingénieur de s’axer sur le numérique et l’écologie.

Au programme :

  • Sciences de base de l’ingénieur (mathématiques, statistiques…)
  • Sciences et méthodes de l’ingénieur (système d’information et de communication, CAO…)
  • Sciences et techniques de spécialité (résistance des matériaux, stabilité des ouvrages…)
  • Sciences humaines, économiques, juridiques et sociales (management, économie et gestion…)

Perspectives d’emploi

Un conducteur de travaux peut, au fil des années, devenir directeur de travaux, mais également créer sa propre entreprise.

Salaire d’un conducteur de travaux

Un conducteur de travaux peut démarrer entre 2 700€ brut par mois et 3 500€ brut par mois.

Comment trouver un emploi ?

Pôle emploi, Indeed, l’Apec mais aussi Regionsjob sont des sites qui permettent de trouver un grand nombre d’offres d’emploi de conducteur de travaux.

Au sujet de l'auteur

Julien Romero

Entrepreneur et passionné des médias, je m'occupe de ce site pour aider les personnes qui souhaitent changer de métier. J'anime également un groupe d'échanges sur Facebook qui aide les personnes à trouver leur nouvelle voie professionnelle.