Devenir grutier | Fiche métier

Acteur majeur d'un chantier, le grutier est indispensable pour la bonne conduite et manœuvre de dispositifs de levage, et s'assure que la sécurité est au rendez-vous avant d'agir.

Si vous aimez vous percher à d'impressionnantes hauteurs sans avoir le vertige, le métier de grutier est peut-être fait pour vous ! 

Mais avant de vous lancer tête baissée, découvrez notre fiche métier pour en savoir plus.

Qu'est ce qu'un grutier ?

Expert de chantier très recherché, le grutier ou pontier prend en charge la conduite d'engins de levage sur n'importe quel type de chantier : activités de travaux publics (ponts, pistes d'aéroport, canalisations, chantiers navals, routes…) ou activités de construction de bâtiments publics et privés (écoles, usines, magasins, bureaux, logements…).

Perché à haute altitude (entre 20 et 100 m), il fait figure de véritable acrobate des travaux publics. 

metier grutier

Il gère le transport des charges lourdes en les transportant d'un point à un autre : machines de chantier, échafaudages, éléments préfabriqués, parpaings ou encore éléments de béton armé.

Comme la profession n'est pas sans risque et que la moindre erreur peut être fatale à tous les ouvriers, le grutier doit être réellement sûr que l'amarrage de tous les matériaux soit correctement réalisé.

Il doit également avoir connaissance du poids des charges à déplacer, vis-à-vis de la portée de la flèche, ainsi que de son contrepoids.

La météo représente un facteur primordial qu'il faut toujours prendre en compte dans ce métier. 

Ainsi donc, lorsque le vent est trop considérable, à 70 km/h et plus, la grue est immédiatement mise hors service.

Formé pour la plupart du temps « sur le tas », le professionnel travaille en étroit partenariat avec le chef de chantier et prend directement les instructions auprès de celui-ci.

Puisqu'il n'a aucune visibilité directe sur le chantier, il peut communiquer aussi bien par radio ou encore par gestes.

Missions du grutier

L'approvisionnement en matériels de tous les emplacements du chantier exige un travail en différentes étapes. Les missions du conducteur de grue sont les suivantes :

  • Il est responsable de la bonne gestion de son engin de levage
  • Il garantit les examens des différents systèmes de sécurité, le respect des normes de poids des matériaux transportés et la bonne gestion de la coordination du matériel avec les autres
  • Il assure le bon accomplissement des tâches de travail sur tout le terrain
  • Il doit être présent et même actif au cours des montages et démontages de la grue en guidant les monteurs
  • Il assure aussi la manipulation de plusieurs types d'engins comme les grues portuaires, les grues à tour ou les grues mobiles télescopiques
  • Il s'adapte à l'activité des équipes et peut même anticiper les ordres de son supérieur si nécessaire, afin d'optimiser leur rendement.

Qualités nécessaires pour devenir grutier

Une excellente condition physique

Une fois dans sa cabine perchée, le conducteur de grue va alors devoir passer un long moment à rester assis. 

La chaleur ou le froid peuvent souvent être désagréables, sans penser au manque de sanitaires qu'il peut tout à fait ressentir en altitude.

Il se pourrait aussi qu'il travaille sur des horaires décalés, en fonction des chantiers, que ce soit la nuit, les jours fériés ou les week-ends.

La rigueur et la précision

Ce sont deux qualités incontournables pour devenir un professionnel dans ce métier à risque. 

En effet, elles permettent de travailler dans un milieu bien sécurisé, surtout lorsque les convois manutentionnés atteignent plusieurs tonnes et que la moindre erreur de manipulation peut engendrer des conséquences irréversibles.

Une meilleure coordination

Avoir une meilleure coordination des mouvements, ainsi qu'une absence de vertiges sont plus qu'indispensables à la bonne conduite des grues à de hautes altitudes.

Bien estimer les distances est également capital.

L'observation et la grande vigilance

À première vue, le grutier semble solitaire, mais à vrai dire, il fait partie intégrante d'une équipe et ses faits et gestes engagent la sécurité de tous les ouvriers sur le sol. 

Observateur et vigilant, il se doit d'être en mesure d'établir un état des lieux rapide du terrain et d'anticiper les mouvements de tous ses collègues.

Quand il s'agit de manipuler des tonnes de matériel dans les airs, il est aussi capital d'avoir des nerfs d'acier, le sens des responsabilités et ne prendre aucun risque inutile.

Formation pour devenir grutier

La profession de pontier est l'un des rares postes où l'expérience et la qualification sont deux points à importance équivalente. 

Si vous voulez vous initier dans ce métier, plusieurs formations sont disponibles :

Formation initiale

Niveau CAP

Pour devenir conducteur de grue, il est obligatoire d'être titulaire d'un CACES (Certificat d'aptitude à la conduite en sécurité) « Grue », à renouveler tous les 5 ans. 

Pour cela, il faut avoir l'âge de 21 ans minimum, être titulaire d'un permis C, suivre une formation de 10 jours et être reconnu apte médicalement.

  • CAP conducteur d'engins de travaux publics et carrières : accessible à la 3e, ce certificat se prépare en 2 ans.

Niveau Bac

  • BP conducteur d'engins, travaux publics et carrières : accessible après un CAP, il se prépare en 2 ans.
  • Bac Pro Maintenance de matériels, option matériels de construction et de manutention : accessible après la 3e, il se prépare en 3 ans.

Formation continue

Tout professionnel encore en activité peut parfaitement jouir de la formation continue afin d'obtenir de nouvelles compétences, de progresser dans son métier ou encore de se spécialiser.

Si vous désirez vous reconvertir dans ce métier en vue d'une réorientation, vous avez la possibilité de préparer le CACES qui y correspond ou encore le TP (Titre professionnel) conducteur de grue à tour.

Quel est le salaire d'un conducteur de grue ?

Étant un expert en maniement d'outil complexe, un conducteur de grue est bien payé. En moyenne, un débutant touche entre 2 000 et 2 100 euros bruts par mois.

Le salaire évolue ensuite en fonction de son expérience :

  • Environ 2 400 euros par mois pour 3 ans d'expérience
  • 2 600 euros par mois pour 5 ans
  • 2 800 euros par mois pour un professionnel confirmé (plus primes)

Débouchés et évolutions du grutier

Aujourd'hui, les besoins en grutiers sont tellement considérables que de plus en plus d'entreprises embauchent de jeunes experts.

En fonction de sa capacité à obtenir une expertise dans le bon fonctionnement des travaux et ses expériences, il peut évoluer et être responsable de la maintenance d'une catégorie d'engins beaucoup plus puissante.

Il a aussi l'opportunité de devenir chef d'équipe ou même chef de chantier.