Devenir pépiniériste | Fiche métier

Vous avez un bon sens de l’observation et vous cultivez un intérêt particulier pour les végétaux ? 

Vous recherchez une profession en relation directe avec la nature ? Le métier de pépiniériste, aussi appelé horticulteur, vous correspond peut-être.

Suivez le guide et découvrez quelles sont les missions, les voies d’accès ou encore les perspectives d’évolution de cette profession.

Métiers de la nature

Avec Naturadis

  • À distance
  • Salarié en poste • Demandeur d'emploi • Entreprise • Étudiant
  • Diplômé ou remboursé

Qu’est qu’un pépiniériste ?

Le pépiniériste prépare les cultures, les arbustes et les plantes destinés à la commercialisation. 

Il intervient donc dans toutes les phases de développement des végétaux, jusqu’au printemps. 

À cette saison, la plupart des cultures sont prêtes à être vendues : l’horticulteur se charge alors de préparer les commandes.

Ce métier est extrêmement diversifié : le pépiniériste vit au rythme des plantes qu’il cultive. 

metier pepinieriste

Dans une première phase, il procède au prélèvement des boutures et à la préparation des sols. Une fois ces dernières repiquées, il les plante ou les empote. 

Dans certains cas, il peut être amené à assurer toute la chaîne d’approvisionnement (de la préparation des boutures jusqu’à la livraison du client final). 

Cette profession implique aussi une relation de conseil et d’accompagnement du client.

Outre ses connaissances en biologie, le pépiniériste doit savoir manier les engins agricoles

Il connait les différentes techniques de culture, mais aussi les parasites et autres nuisibles qui pourrait s’attaque à ses végétaux. 

Enfin, ce métier comporte une véritable part de création : en combinant les couleurs, les formes et les espèces, l’horticulteur est toujours à la recherche d’une nouveauté.

Missions de pépiniériste

  • Fertiliser et entretenir les sols pour permette une bon développement des plantes,
  • Effectuer les différentes boutures, les protéger et les cultiver,
  • Entretien des plans : taille, greffes, protection des les nuisibles et du climat,
  • Procéder aux mises en pot ou en serre des différents végétaux
  • Entretenir des parcelles (fertilisation, traitements pour prévenir les maladies des organismes etc.). Dans ce cadre, le pépiniériste manipule des engins agricoles parfois lourds, et des produits toxiques,
  • Préparer les commandes : recensement, classement, étiquetage, mise en rayon etc.,
  • Conseiller les clients sur les cycles de vie de la plante, ses besoins naturels etc.

Qualités pour devenir pépiniériste

Sens de l’observation

Il faut être attentif pour détecter une maladie ou un problème de croissance chez une plante. Vous le savez, ces dernières ne parlent pas, mais ça ne veut pas dire qu’elles ne communiquent pas!

Créativité

Un bon pépiniériste doit savoir effectuer des croisements, en combinant les différentes espèces. Ces nouvelles plantes doivent être harmonieuses et adaptées à leur environnement!

Polyvalent

Travail de la terre, techniques de greffes, relation-client, administration… Cette profession est très diversifiée. Elle requiert donc de bonnes capacités manuelles et une polyvalence.

Patient

Ce métier est rythmé par les saisons! La nature pousse lentement et il faut être patient pour recueillir le fruit de son travail.

Formations pour pépiniériste

Les études pour devenir pépiniériste sont accessibles directement après le collège. Il est également possible de les suivre à distance, dans le cadre d'une formation continue. 

Découvrez les différentes voies d'accès au métier :

Formations initiales

Niveau CAP

  • CAP agricole, mention métiers de la culture. Cette formation dure deux ans et débouche sur un diplôme d’État. Elle est accessible après la troisième à temps plein, en alternance ou en apprentissage.
  • BPA Travaux des productions horticole. Ce brevet professionnel agricole se déroule en apprentissage ou en alternance, après la troisième.
  • CAP agricole, mention agricultures des régions chaudes. Cette formation dure deux ans et débouche sur un diplôme d’État. Elle est accessible après la troisième à temps plein, en alternance ou en apprentissage.

Niveau BAC

  • BAC professionnel mention conduite de productions horticoles (arbres, arbustes, fruits, fleurs, légumes). Cette formation est accessible après un CAP, après la troisième ou suite à une seconde pro agricole.
  • BP Responsable d'atelier de productions horticoles. Ce diplôme se prépare en deux ans après avoir effectué un CAP.
  • BP REA horticulture maraichage et pépinière. Ce diplôme se prépare en deux ans après avoir effectué un CAP.

Niveau BAC+2

  • BTSA Production horticole (PH). Cette formation dure 2 ans. Elle est accessible à tous les titulaires d’un baccalauréat.

Formations continues

Si vous exercez déjà une activité professionnelle, il peut être interessant de suivre votre formation à distance ou en continue. 

Concernant le métier de pépiniériste, voici les cursus qui proposent des formations en continue :

  • CAP agricole, mention métiers de la culture.
  • CAP agricole, mention agricultures des régions chaudes.
  • BPA Travaux des productions horticole. Il est possible d’obtenir ce brevet professionnel agricole par le biais de la validation des acquis de l’expérience. Renseignez vous auprès de l’établissement scolaire le plus proche de chez vous, qui vous indiquera les procédures à suivre.
  • BTSA Production horticole (PH)
  • Titre professionnel (TP) ouvrier(ère) de production horticole ornemantale

Quel est le salaire d’un pépiniériste?

Un pépiniériste débutant gagne 1 500 € brut par mois. 

Si ce s’installe à son compte et fidélise sa clientèle, il pourra percevoir après plusieurs années d'expériences près de 2 000 €, voire 2 500 € par mois.

Débouchés et évolution du métier de pépiniériste

Avec le développement des préoccupations environnementales, la multiplication des labels de qualité et la montée en puissance de l’agriculture biologique, l’horticulteur aura un rôle de plus en plus important. 

Conseiller mais aussi gardien de la nature, il est de plus en plus amené à être consulté sur des sujets actuels et à participer à l’élaboration de nouvelles espèces, plus adaptées et durables.

Les perspectives d’évolutions sont en outre très diverses : en s’installant à son compte ou en travaillant dans une pépinière, l’horticulteur peut accéder à des postes de responsable et de chef d’équipe.

Métiers de la nature

Avec Naturadis

  • À distance
  • Salarié en poste • Demandeur d'emploi • Entreprise • Étudiant
  • Diplômé ou remboursé