AccueilMétiersDevenir Arboriculteur : missions, salaire et formations

Devenir Arboriculteur : missions, salaire et formations

inspection des fruits d'un arbre

Devenir arboriculteur est un métier que vous envisagez ? Vous aimeriez en savoir plus sur les missions, les compétences, le salaire de cette profession d’amoureux de la nature ? Vous sentez que vous appréciez le travail au grand air, les plantes et la nature tout en ayant une appétence pour la technique et la vente ? Lisez alors notre fiche métier pour en savoir plus sur cet emploi qui a du sens.

Suivez dès à présent une reconversion vers le métier d'arboriculteur, vous pourrez vivre au grand air, prendre soin des arbres, les observer grandir et récolter leurs fruits.

Qu'est-ce qu'un arboriculteur ?

Un arboriculteur étude, cultive et prend soin des arbres tout au long de l'année. 

Son activité se focalise aussi bien sur les arbres fruitiers (pommiers, abricotiers, par exemple) que sur les arbres d'ornement (dans les espaces publics ou privés) ou encore sur les arbres forestiers.

Également appelé agent arboricole, un arboriculteur réalise quotidiennement des gestes techniques de production, d'entretien et de plantation des végétaux.

Pour cela, il doit parfaitement connaître les espèces végétales qui l'entoure et leurs besoins spécifiques.

Travaillant au rythme des saisons et au grand air, l'arboriculteur taille les arbres et les protège des maladies et des parasites.

Ce professionnel prépare aussi le sol à de nouvelles plantations grâce à des outils agricoles (tracteurs, scies, etc.).

L'arboriculteur participe également à la récolte des fruits, à leur tri, à leur calibrage et à leur rangement en vue de leur vente.

Ainsi, un agent arboricole travaille en relation avec d'autres arboriculteurs sous la direction d'un chef d'équipe. 

Il réalise des missions ponctuelles et variées qui exigent rigueur et précision, mais aussi polyvalence et autonomie.

Les missions du métier d’arboriculteur

L’arboriculteur est un professionnel qui va se charger de l’entretien et des soins des plantes dont il a la charge. Il fait partie des métiers Grand amoureux de la nature, il va produire et récolter le fruit de ses arbres et de son labeur. C’est un agriculteur spécialiste qui travaille en toutes saisons. Du taillage des arbres à leur traitement, en passant par le soin et la cueillette, l’arboriculteur va aussi devoir effectuer l’entretien de son matériel. Il a des connaissances en vente, en calibrage ainsi qu’en météo. Travailleur de terrain, il a plusieurs missions à effectuer :

Taillage, palissage, traitement et soin des arbres

L’arboriculteur est un expert des arbres fruitiers. Tout son travail tourne autours de la bonne santé de sa culture dont il doit prendre grand soin. Pour cela, il va pratiquer des méthodes précises pour s’assurer qu’ils poussent bien et qu’ils donnent au mieux des produits de qualité. Ainsi, il est spécialiste de leur traitement et utilise des pratiques particulières comme le palissage (il va faire en sorte de forcer les arbres à prendre la forme adéquate à une production quantitative et qualitative et ainsi faciliter sa récolte). Il va aussi faire attention à ce que ceux-ci ne soient pas attaqués par des insectes ou des maladies.

Préparation du terrain

Pour réussir une production, il faut que le terrain sur lequel poussent les arbres soit préparé en amont. L’arboriculteur va donc le travailler au mieux pour le rendre fertile et accueillant pour ses protégés végétals.

Suivit des fruits, récolte, trie et calibrage

Le but d’un arboriculteur est que ses arbres produisent des fruits. Il va donc suivre leur maturation en faisant attention à leur bon développement. Puis, il va les récolter avec l’aide de machines ou à la main. C’est ensuite qu’il va trier les bons des mauvais : ceux qui sont impropres à la consommation ne passeront pas cette étape ou encore ceux qui ne sont pas au bon calibrage pour être vendus.

Nettoyage et conditionnement de sa production

Lorsqu’il aura récolté les bons fruits, l’arboriculteur va ensuite les nettoyer et les conditionner pour pouvoir les vendre à ses clients, que cela soit des particuliers ou des entreprises. Sa production devra, à ce moment-là être consommable et facilement transportable.

Entretien du matériel et des machines agricoles

L’arboriculteur travaille tout le temps sur des machines agricoles et est très dépendant d’elles. Il faut, en effet, qu’elles soient toujours opérationnelles. C’est ainsi qu’une bonne partie de son travail consiste à les entretenir tout comme son matériel (gants, lames, produits…)

Qualités et compétences

L’arboriculteur est un travailleur tout terrain qui doit posséder un très grand nombre de qualités pour effectuer au mieux son métier. En voici une liste non exhaustive.

Un grand sens de l’observation

L’arboriculteur connait sur le bout des doigts sa production. Il est capable de repérer une maladie qui se développe, un fruit qui ne convient pas, un arbre infesté d’insectes. Il va être tout le temps en surveillance du moindre soucis.

Être autonome

L’arboriculteur doit pouvoir prendre des décisions seul. Ce travail n’est pas forcément solitaire, mais demande une certaine indépendance de jugement.

Aimer travailler en équipe

L’arboriculteur sera parfois amené à exercer avec d’autres techniciens arboricoles. En effet, au moment des récoltes, il faut souvent plusieurs personnes, car la production peut être très importante. Il est possible de faire appelle à des cueilleurs qui viendront aider. Ainsi, un esprit de groupe est appréciable.

Grande capacité d’adaptation

La météo, les cultures, les jours toujours différents : voilà de nombreux paramètres que doit prendre l’arboriculteur dans son travail. Les conditions météorologiques peuvent être parfois changeantes et difficiles. Il peut être amené à cultiver plusieurs espèces et le quotidien n’est jamais identique. Voilà autant de raison pour que ce professionnel fasse preuve d’adaptation.

Connaissance des machines agricoles

Outils du quotidien, l’arboriculteur est capable de les entretenir et de les préserver le plus possible pour les garder opérationnelles longtemps.

Sens du commerce

Lorsqu’il a récolté sa production, l’arboriculteur va devoir la vendre. Ainsi, un sens du commerce, mais aussi des calibrages et des lois en vigueur est nécessaire.

Un diplôme est-il obligatoire pour devenir arboriculteur ?

Il est nécessaire pour le futur arboriculteur d’obtenir un diplôme pour exercer.

Quelle formation pour devenir arboriculteur ?

Autant pour ramasser les récoltes, il n’est pas obligatoire de passer un diplôme, autant pour le travail d’arboriculteur, il est essentiel. Plusieurs possibilités s’offrent à lui :

Niveau CAP

CAP agricole Métiers de l’agriculture :

Le titulaire de ce CAP pourra exerce dans des exploitations agricoles diverses : que cela soit dans l’élevage animal ou la production végétale. Ce CAP se passe en 2 ans.

Il peut également se tourner vers ces formations :

  • BPA en Travaux des productions horticoles, spécialité arboriculture fruitière,
  • BPA en Travaux des productions horticoles, spécialité horticulture ornementale et légumière,
  • CAPA Productions horticoles spécialité Productions fruitières,
  • CAPA Productions horticoles spécialité Pépinières,
  • CAPA Vigne et vin.

Niveau BAC

  • Bac PRO Productions horticoles :
    Ce bac professionnel forme des futurs ouvriers hautement qualifiés ou responsables d’exploitation aussi bien dans les productions végétales. Le titulaire pourra travailler dans le secteur floral, légumier, fruitier ou en pépinière. Il se prépare en 3 ans après la classe de 3ᵉ dans des lycées ou des écoles spécialisées comme l’ESA.

Niveau BAC+2

  • BTSA agronomie - Productions végétales (APV) :
    Conseillés ou producteurs, voilà les possibles des détenteurs de ce BTSA. Ce diplôme permettra au titulaire de réaliser des recherches ou de faire du commerce dans l’industrie. Il se passe en 2 ans après le bac dans des écoles spécialisées.
  • BTSA Agronomie - Production horticole
  • BTSA viticulture-œnologie

Niveau BAC+3

  • Licence pro gestion des organisations agricoles et agroalimentaires :
    Cette licence professionnelle a pour objectif de former des manageurs stratégiques dans le milieu de l’agriculture. Elle permettra au titulaire de s’installer à son compte, de pouvoir travailler dans une grande structure, d’employer des personnes ou de devenir responsable d’équipe. Elle s’effectue en 3 ans après le bac dans des Universités spécialisées

Formations continues

La professionnalisation et la reconversion sont possibles via les formations initiales. Les formations continues sont qualifiantes sur des aspects précis :

  • ouvrier agricole des vergers (tractoriste, entretien de vergers)
  • taille des arbres fruitiers
  • chantiers saisonniers

Quelles sont les perspectives d’emploi ?

L’arboriculteur a de belles perspectives de carrière, car c’est un emploi en plein boom : que cela soit pour des missions saisonnières ou pour un emploi dans une entreprise agricole, la demande est très forte. Les transformations permanentes autour des normes de qualité et de sécurité favorise le turn-over.

Il est aussi possible pour l’arboriculteur de se mettre à son compte.

De plus, il peut, en devenant de plus en plus expérimenté, passer chef de culture ou se spécialiser dans la sylviculture, par exemple.

Un arboriculteur aguerri pourra être recruté par une station d'expérimentation pour tester la culture de certains fruits et apporter des conseils sur leur culture.

Quel est le salaire d’un arboriculteur ?

Le salaire moyen d’un arboriculteur débutant est de 1500 euros nets par mois. S’il est lui-même exploitant, il aura un salaire au gré de son niveau de production.

Comment trouver un emploi ?

Hormis les sites traditionnels comme le pôle emploi, l’arboriculteur pourra trouver à se faire embaucher en cherchant sur le site des chambres d’agriculture ou les sites spécialisés