fbpx

Salaire clerc de notaire : combien gagne un clerc de notaire en 2019

Les notaires s'attachent la collaboration d'un certain nombre de professionnels salariés dans le cadre du fonctionnement de leurs offices : secrétaires juridiques, formalistes, comptables, négociateurs immobiliers, gestionnaires de patrimoine...

Pour leur part, les clercs de notaires sont des techniciens du droit qui assurent le suivi des dossiers, notamment en procédant au recueil des pièces nécessaires, à la rédaction des actes notariés et à la réception des clients.

La rémunération minimale des clercs de notaire

Le métier est accessible par la voie traditionnelle d'un cursus universitaire en droit ou par un parcours plus professionnalisant (BTS notarial, licence professionnelle "métiers du notariat"). 

La formation des collaborateurs de notaires est sanctionnée, au terme de quatre années, par l'obtention du diplôme des instituts des métiers du notariat (DIMN).

Remarque:  il est à noter que ce diplôme peut être délivré par validation des acquis à titre dérogatoire.

La convention collective nationale des notaires et de leur personnel fixe les rémunérations mensuelles brutes minimales sur la base de 35 heures hebdomadaires. 

Un clerc de notaire débute généralement sa carrière à l'échelon "technicien 1" (T1). Vous trouverez ci-après le barème applicable au 1er mars 2018.

  • Employés E2 : 1578 €
  • E3 : 1647 €
  • Techniciens T1 : 1812 €
  • T2 : 2004 €
  • T3 : 2676 €
  • Cadres C1 : 3019 €
  • C2 : 3705 €
  • C3 : 4665 €
  • C4 : 5214 €

Une situation salariale disparate

Si la convention collective évoquée précédemment garantit des rémunérations minimales, le salaire des collaborateurs et des clercs de notaire peut varier de manière relativement importante en fonction de différents critères : les compétences et le niveau d'expertise en droit, la dimension de l'office notarial et son implantation, l'exercice ou non de fonctions d'encadrement et le nombre de personnes placées sous la responsabilité du clerc de notaire, le degré de motivation et d'implication...

Par ailleurs, tout au long de sa carrière, le clerc de notaire est susceptible de se trouver placé dans des contextes divers. Il peut, par exemple, exercer son activité au sein d'une étude notariale à vocation généraliste ou très spécialisée. Il va donc devoir développer de nouvelles compétences et faire preuve d'adaptabilité.

L'évolution de la carrière du clerc de notaire et donc le niveau de rémunération sont très largement fonction de la volonté des notaires employeurs de confier plus de responsabilités à leurs collaborateurs. En outre, les clercs de notaires connaissent souvent un parcours professionnel variable en fonction de leur disponibilité, de leur motivation ou encore de leur mobilité.

Au terme d'une carrière réussie et après avoir suivi toutes les étapes de son évolution professionnelle, un clerc de notaire recruté au niveau "Technicien 1" (T1) peut prétendre exercer des fonctions d'encadrement et atteindre le grade "Cadre 4" (C4).

Laisser un commentaire