AccueilMétiersDevenir administrateur du Sénat : missions, salaire et formation
Métiers

Devenir administrateur du Sénat : missions, salaire et formation

Hémicycle du Sénat à Paris, France

Le métier d’administrateur du Sénat vous intrigue ? Vous avez une bonne culture juridique et êtes quelqu’un d’organisé ? La curiosité est l’une de vos qualités ? Découvrez les compétences, les missions, le salaire et les débouchés de cette profession.

Réalisez votre bilan de compétences en ligne :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Missions

L’administrateur du Sénat est un accompagnant à l’administration du Sénat. C’est un haut fonctionnaire de l’État. Il assiste les sénateurs dans leurs missions.

L’administrateur du Sénat effectue donc des recherches pour les sénateurs, quels que soient leurs partis politiques. Il peut aussi rédiger des documents juridiques ou économiques.

L’administrateur du Sénat est aussi à la tête de personnel administratif du Sénat.

Il y en a actuellement une centaine qui exercent au Sénat.

Les administrateurs du Sénat peuvent travailler dans deux catégories différentes. La première relative aux missions institutionnelles du Sénat et la seconde qui gère les ressources et moyens du Sénat.

L’une des missions de l’administrateur du Sénat est de mettre en œuvre les procédures liées aux décisions sénatoriales. Parallèlement, il assure aussi des tâches de gestion financière et administrative diverses.

Comme fonctionnaire de l’État, l’administrateur du Sénat doit respecter le secret professionnel ainsi qu’un devoir de réserve. Il doit absolument rester neutre dans l’exercice de sa mission.

Ses missions sont principalement :

Travail de recherche juridique

L’administrateur du Sénat est régulièrement sollicité pour effectuer des travaux de recherche. Ces recherches peuvent porter sur les législations juridiques ou sur des réglementations économiques et financières. Il réalise aussi des études auprès des collectivités territoriales ou dans les affaires européennes pour répondre aux besoins des Sénateurs.

Conception et rédaction de documents

Une autre mission des administrateurs du Sénat est la conception et la rédaction de document, généralement en amont des séances publiques. Il s’agit le plus souvent de rapports de commissions dont le contenu est discuté ensuite en séance publique au Sénat. Ces documents portent sur tous les sujets abordés en séance.

Gestion d’équipe

L’administrateur du Sénat est un assistant des Sénateurs, mais il ne travaille pas seul pour autant. Il est parfois lui-même à la tête d’une équipe de personnel administratif qu’il doit diriger. Selon son département, ses tâches sont différentes et il gère les membres de l’équipe administrative en déléguant les tâches à chacun d’entre eux.

Qualités et compétences

L’administrateur du Sénat est un haut fonctionnaire de l’État. Ce qui exige des compétences et qualités humaines indispensables.

En voici quelques-unes :

  • Capacité d’adaptation : L’une des grandes qualités requises dans cette profession est la capacité à s’adapter à une situation. Les demandes faites aux administrateurs d’État peuvent être de nature différentes.
  • Organisation : En raison de ses nombreuses missions, l’administrateur du Sénat doit savoir faire preuve de beaucoup d’organisation. D’autant qu’il s’agit souvent de missions à haute responsabilité.
  • Travail en équipe : L’administrateur du Sénat collabore avec les sénateurs, mais aussi avec d’autres administrateurs ainsi que le personnel administratif, il aime le travail en équipe et sait s’intégrer.
  • Disponibilité : Enfin, l’administrateur du Sénat doit être disponible. En effet, il peut être sollicité en urgence à n’importe quel moment, le week-end, la nuit ou même les jours fériés.

Réalisez votre bilan de compétences en ligne :

  • 100% financé par le CPF
  • Salariés en poste ou demandeurs d’emploi
  • À distance ou en face-à-face

TOP formations en ligne :

Un diplôme est-il obligatoire ? 

Les administrateurs du Sénat sont recrutés sur concours. Ce concours sélectif et difficile est accessible avec un diplôme de niveau Licence minimum ou un diplôme d’études politiques.

Formation

Si vous voulez devenir administrateur du Sénat, voici un exemple de formation à suivre :

Niveau BAC + 5 :

Diplôme de l’Institut d’Études politiques

Pour pouvoir prétendre au concours, un diplôme de niveau Bac + 3 minimum est exigé. Plus souvent, les candidats possèdent un diplôme d’un institut d’études politiques et justifient donc d’un niveau Bac + 5.

La formation dure 5 ans après le Bac et est accessible grâce à un concours qui a lieu après le Baccalauréat. Il existe 10 IEP en France qui préparent à cette formation.

Les enseignements proposés sont spécifiques aux instituts d’études politiques.

Concours d’administrateur du Sénat

Le candidat se présente au concours en remplissant un certain nombre de conditions (âge, casier judiciaire vierge, état de santé, diplômes). Ce concours a généralement lieu tous les deux ans.

Il se compose d’une épreuve d’admission et une épreuve d’admissibilité. L’épreuve d’admissibilité est elle-même composée de 5 épreuves différentes dans les disciplines suivantes : culture générale, sciences politiques, économie et deux épreuves de droit.

L’épreuve d’admission se divise en six épreuves dont un entretien de motivation et un exposé oral.

Le concours est néanmoins très sélectif puisqu’à l’issue du concours seulement cinq places sont attribuées.

Salaire

Fiche de salaire
Fiche de salaire

Le salaire de l’administrateur d’État en début de carrière est égal à 5 000€ nets par mois. En fin de carrière, son salaire atteint les 8 500€ nets mensuels.

Débouchés

Comme vu précédemment, l’administrateur d’État peut travailler dans deux départements différents. La seule perspective d’évolution est de passer d’un département à l’autre.

Trouver un emploi

Trouver un emploi
Trouver un emploi

L’unique moyen de devenir administrateur du Sénat est la voie par le concours unique et de postuler directement pour être reçu malgré le nombre limité de places octroyées tous les deux ans.